Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAtritas › Where witches burnt

Atritas › Where witches burnt

cd • 10 titres

  • 1Evil Calling (Intro)
  • 2The Devil's Throat
  • 3Black Sunday
  • 4Mongrel Monument
  • 5Thou Shalt Suffer
  • 6Where Witches Burnt
  • 7My Mortal Flesh
  • 8Narrow Refuge
  • 9I'm The Vanity
  • 10Last Sheep Smashed

enregistrement

Enregistré à l'Iguana Studio à Freiburg (Allemagne)

line up

Gier (Chant), Ketz (Basse), Swart (Gutares), Baal (Guitares), Hysteria (Claviers), Ork (Batterie)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal symphonique

Bon, autant l'annoncer d'entrée de jeu, je vais être un brin dur avec ce disque. Formé en 1997 lors de l'apogée de la vague Black Metal mélodique à thématique vampire dans la brume / château des Carpates / promenons nous dans les bois, le groupe perpétue le style avec une orthodoxie qui laisse pantois. Une fois passée la rituelle intro "pour poser l'ambiance", on assiste durant trois quart d'heure à un enfilage de riffs déjà entendus 1000 fois en mieux, sur lesquels viennent se superposer des mélodies aux claviers que je vais qualifier sobrement de... (hum...) simplistes. Le préposé aux cris se positionne modestement quelque part entre Dani (Cradle of) Filth et Agathon (Gloomy grim), pas génial sans être désagréable, ses hurlements restent suffisamment compréhensibles pour mettre en valeur des paroles abordant des sujets aussi originaux que la religion, l’inquisition ou encore… la Mort (« My black heart belongs to Death », attention les yeux, ça rigole pas trop de l’autre coté des Alpes…). A partir de là, je me dois de préciser que ce disque n’est pas non plus fondamentalement mauvais, mais qu’arrivé à une époque où les ténors du genre ont pondus des albums vraiment élaborés du point de vue technique / composition et enregistrés avec de véritables orchestres, à moins d’être un véritable accro au Black Metal de série B à grosses ficelles éculées, il me parait quand même difficile de trouver son compte dans ce deuxième album d’Atritas.

note       Publiée le mardi 14 novembre 2006

Dans le même esprit, yog sothoth vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Where witches burnt".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Where witches burnt".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Where witches burnt".