Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAkron / Family › Meek warrior

Akron / Family › Meek warrior

cd • 7 titres

  • 1Blessing Force9:29
  • 2Gone Beyond3:22
  • 3Meek Warrior2:17
  • 4No Space in This Realm5:12
  • 5The Lightning Bolt of Compassion4:10
  • 6The Rider [Dolphin Song]7:20
  • 7Love and Space3:37

enregistrement

Trout Recording, Brooklyn, New York City, Chicago, USA, et Toronto, Canada, 15 et 16 mars 2006

line up

Hamid Drake (batterie, chant), Seth Olinsky (guitare, chant), Miles Seaton (basse, chant), Dana Janssen (batterie, chant), Ryan Vanderhoof (guitare, chant), Ohad Benchetrit (flûte, saxophone alto), Nick Broste (percussions, trombone), Chris Franklin (choeurs), Griffin Rodriguez (basse, percussions, choeurs), Justin Small (guitare), Ed Sortman (trompette, choeurs), Charles Spearin (trompette), Charles Waters (clarinette, saxophone alto et soprano)

remarques

chronique

Styles
rock
Styles personnels
post rock > freak folk

Je n'ai jamais trop su ce qu'il fallait penser des tendances. Encore au jour d'aujourd'hui, je reste souvent circonspect quant à l'origine réelle de ces vagues d'engouements successifs qui de toute manière me paraissent suspects. C'est un peu comme le problème de l'oeuf et de la poule, si vous voulez ; comment savoir si ce sont bien les artistes d'une scène qui sont à la source du phénomène ou si c'est plutôt le ciblage réfléchi des campagnes médiatiques qui finissent par engendrer de tels effets boule de neige ? "Meek Warrior" fait en tout cas partie de ces disques annoncés et attendus par une certaine élite, de ces disques qui vous feraient presque sentir coupable de négligeance par faute de ne pas y avoir consacré l'attention que, dit-on, il mérite. Ce second disque - je ne compte pas les divers EP réalisés depuis deux ans ni leur split en compagnie de Michael Gira - réaffirme tout le potentiel hautement hallucinogène de Akron/Family, entitée obscure aux desseins flous qui, la première, fera un pas vers nous pour nous guider sur les chemins de Katmandou. Et "Blessing Force", en guise d'invitation, est effectivement une pomme bien trop belle que pour ne pas la croquer à pleines dents. Neuf minutes d'un délire intense entre néo psychédélisme à la Circle, post rock façon Do Make Say Think et free jazz sauce samouraï (Hamid Drake en renfort percussif, excusez du peu...). Malheureusement, "Meek Warrior" change vite de cap pour s'engager, puis rester, sur le terrain d'une néo folk indéboulonnable que l'on a déjà entendu chez Devendra Banhart ou Badly Drawn Boy. "The Lightning Bolt of Compassion", par exemple, sonne presque comme du Nick Drake. Leurs arrangements particuliers, beaucoup plus fouillés qu'ils ne le laissent transparaître de prime abord, permettent néanmoins à Akron/Family de développer sa singularité, dressant, ça et là, autant d'intersections vers les mondes des Animal Collective, The Flaming Lips, Simian ou le Him haut en couleurs de Doug Scharin, pas l'autre infamie du même nom qu'il serait plus que temps d'arrêter de nous faire subir.

note       Publiée le jeudi 9 novembre 2006

Dans le même esprit, Progmonster vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Meek warrior".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Meek warrior".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Meek warrior".