Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBAnthony Braxton › Creative orchestra music 1976

Anthony Braxton › Creative orchestra music 1976

  • 1976 • Arista 6579 • 1 LP 33 tours

cd • 6 titres • 40:03 min

  • 1Piece 105:12
  • 2Piece 207:37
  • 3Piece 306:45
  • 4Piece 406:28
  • 5Piece 507:21
  • 6Piece 606:40

enregistrement

Generation Sound studio, New York City, USA, février 1976

line up

Muhal Richard Abrams (piano), Barry Altschul (percussions), Anthony Braxton (saxophone alto, clarinette basse), Dave Holland (contrebasse), Jack Jeffers (trombone), George Lewis (trombone), Roscoe Mitchell (saxophone soprano), Kenny Wheeler (trompette), Seldon Powell (saxophone alto, clarinette), Ronald Bridgewater (saxophone ténor, clarinette), Bruce Johnstone (clarinette basse), Cecil Bridgewater (trompette), Jon Faddis (trompette), Leo Smith (trompette), Garrett List (trombonne), Jonathan Dorn (tuba), Richard Teitelbaum (synthétiseur), Frederick Rzewski (piano), Warren Smith (batterie), Philip Wilson (percussions)

remarques

chronique

Styles
jazz
free jazz
Styles personnels
free jazz

Pourquoi fallait-il encore que de la centaine de titres publiée par Anthony Braxton j'extirpe celui qui n'a pas fait l'objet d'une réédition ? C'est en fait un demi mensonge ; paru sur Arista, puis retiré du commerce pour on ne sait trop quelle(s) raison(s), "Creative Orchestra Music 1976" est, à mon sens, le disque de Braxton qui permettra au plus grand nombre de se familiariser avec sa musique, rendant son indisponibilité d'autant plus injustifiable. Membre actif du AACM (Association for the Advancement of Creative Musicians) fondé à Chicago par Muhal Richard Abrams, qu'il retrouve ici, tous les artistes issus de ce mouvement vont parvenir à faire se rejoindre modernité et tradition. Contrairement à l'Art Ensemble qui va puiser sa source dans la musique ancestrale des terres africaines, Braxton nous livre ici son adaptation toute personnelle de la musique originaire de la Nouvelle Orléans. Dirigeant un large ensemble fastueux, ces six titres, à la parfaite symétrie, sont autant leurs compléments que leurs contraires ; les titres impairs se voulant des perversions de musique de big band, alors que les titres pairs sont des pures constructions avant gardistes. Comme toujours, la science des contrastes vient donner du poids à un disque qu'il serait urgent de republier à nouveau afin de lui accorder la place qu'il mérite entre "People in Sorrow" et "The Shape of Jazz to Come".

note       Publiée le vendredi 25 janvier 2002

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Creative orchestra music 1976".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Creative orchestra music 1976".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Creative orchestra music 1976".

kranakov › vendredi 10 avril 2015 - 09:29  message privé !

Effectivement un des points d'entrée dans le catalogue de Braxton. Au même titre d'ailleurs que pas mal d'albums du milieu des 70s. On pourra toutefois lui préférer le plus varié "NEW YORK, FALL 1974" sur lequel Anthony joue en quatuor un free jazz lyrique en diable avec WHEELER à la trompette, HOLLAND à la contrebasse et Jerome COOPER à la batterie, puis s'aventure dans un domaine dissonant digne de la grande école européenne de l'improvisation libre en y ajoutant le violoniste Leroy JENKINS, avant de briller comme un saxophoniste au langage très créatif sur un curieux duo saxo et Moog avec Richard TEITELBAUM... A noter que les deux LPs sont à nouveau disponibles dans le beau coffret de 8 CDs "THE COMPLETE ARISTA RECORDINGS" publié avec un soin maniaque par MOSAIC en 2008. Sont également compris : "NEW YORK, FALL 1974", "FIVES PIECES", "DUETS 1976", "FOR TRIO", "THE MONTREUX/BERLIN CONCERTS", "ALTO SAXOPHONE IMPROVISATIONS", "FOR FOUR ORCHESTRAS" et "FOR TWO PIANOS"… Presqu'une vie d'écoute… et un son incroyable.

Note donnée au disque :       
Coltranophile › dimanche 27 septembre 2009 - 18:04  message privé !

Pour ceux que ça intéresse, le double de Köln 78 vient d'etre rééditer dansla série Hatology: on y retrouve Wheeler, Leo Smith et George Lewis.

freaks › lundi 10 juillet 2006 - 16:04  message privé !
A tout hasard, quelqu'un sait où je pourrais trouver Performance 1979 d'Anthony Braxton ? Je ne le voit en vente nulle part....
Grim › vendredi 17 octobre 2003 - 20:25  message privé !
Incroyable! la chronique de shape of jazz me fait penser à regarder si y a braxton et paf progmojnster finit là dessus. Ca tourne comme pas possible ce disque et c'est vrai c'est le fils à coleman un peu. Il est beaucoup plus souple néanmoins je trouve et c'est justement pour ça qu'il est moins incisif. Mais je conseille ce truc là à tout le monde, le bon free jazz, je trouve, c'est rare.
Note donnée au disque :