Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesWWithdrawn › This is not therapy

Withdrawn › This is not therapy

5 titres - 22:49 min

  • 1/ Cealed weapon enigma
  • 2/ Entwined spine
  • 3/ Dethrone
  • 4/ From phoeniw to ash
  • 5/ Deadend and trust

enregistrement

Recorded by Julien &chris at "260 bpm studios", 2005.

line up

Julien (batterie), Ben (guitare), Chris (basse, chant)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
death metal
Styles personnels
death mélodique

Bon avant toute chose, il est de bon ton tout d emême de présenter mes plus plates excuses à Withdrawn pour le temps qu'aura pris l'apparition de cette chronique... Faut dire il en a fait du voyage ce cd avant de tomber entre mes oreilles, il s'est fait toute la france !!! Est ce que cela le rendra meilleur, ou pire, m'influencera quant à la rédaction de cette chronique : sûrement pas. Withdrawn rentre sans difficultés dans la catégorie "groupe à potentiel", avec un produit sympa mais qui ne casse vraiment pas la barraque. Ce jeune groupe bordelais officie dans un style un peu délaissé à savoir un death mélodique renvoyant immédiatement aux oeuvres d'un Dark Tranquillity période "The gallery", voire d'un Sins Of Omission (premier album)... Certes techniquement, les gars sont à première oreille impressionnant, blasts bien carrés, solos en sweeps etc, mais support démo oblige, de nombreuses imperfections viennent ternir de second abord le tableau : un chant clair horrible sur le dernier morceau, des pains de ci de là, un son de gratte à mon sens pas assez travaillé, bien trop brut pour se montrer cohérent dans les parties mélodiques, un chant franchement moyen, et surtout, des compos tout simplement pas franchement captivantes... Alors ouais, ca blaste, ça bourrine, les riffs "à la Dark Tranquillity" sont là, les breaks mélodiques sont intéressants, mais jamais poussés à leur maximum, les blasts tombent un peu n'importe où, on ne sait jamais pourquoi ni comment, et malgré des constructions de compos intéressantes, le groupe a du mal à me tenir en haleine. Et ce n'est pas ce final au clavier complètement hors propos qui me fera revenir sur mon avis. Alors oui, je suis dur, mais il faut bien avouer que dans ce style, les fautes de goûts ne pardonnent pas. Withdrawn semble avoir du mal à trouver l'équilibre entre brutalité et mélodie, tatonne encore, trouve parfois la recette miracle ("Deadend and trust" avant son final horrible à la premier Nokturnal Mortum.. Sauf que eux savent faire sonner leur mélodies kitsch), mais s'enfonce malheureusement dans des blasts omniprésents ailleurs ("Entwined spine"...)... Le groupe gagnerait à mon humble sens beaucoup à intégrer une seconde guitare, travailler plus les arrangements et affiner encore leur style. Il est cependant clair que Withdrawn possède les idées et la technique pour proposer quelque chose de vraiment explosif (certaines lignes de basses sont réellement bien senties, les solos une fois carré et propre seront vraiment sympas), ce "this is not therapy" faisant preuve de qualités nettes (sens de la mélodie, technique bien placée, compos bien construites...) gageons qu'ils corrigeront le tir d'ici peu...

note       Publiée le jeudi 2 novembre 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "This is not therapy".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "This is not therapy".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "This is not therapy".