Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNegura Bunget › OM

Negura Bunget › OM

  • 2006 • Code666 CODE030 • 2 CD digipack

11 titres - 67:12 min

  • 1/ Ceasuri rele
  • 2/ Tesarul de lumini
  • 3/ Primul om
  • 4/ Cunoasterea tacuta
  • 5/ Inarborat
  • 6/ Dedesuptul
  • 7/ Norilor
  • 8/ De piatra
  • 9/ Cel din urma vis
  • 10/ Hora soarelui
  • 11/ Al doilea om

enregistrement

Enregistré au Negura Music Studio

line up

Hupogrammos (chant, guitares, claviers, flûte), Sol Faur (guitares, claviers), Negru (batterie, percussions), Ermit (basse), Alin Drimus (flûte), Iedera (claviers - live), Ageru Pamintului (percussions, flûte de pan - live)

remarques

Le DVD propose les morceaux suivants : 1/ Cunoasterea tacuta - clip - 2/ Norilor - extra clip - 3/ Primul om - slideshow - 4/ III - live clip - 5/ Vazduh - clip - 6/ Bruiestru - live à Bucarest en mai 2003 - 7/ III - live à Zella-Menhis en avril 2004 - 8/ Wordless knowledge - live à Münich en novembre 2005 - 9/ Negura Bunget interview - février 2006

chronique

Styles
folk
metal extrême
Styles personnels
black metal atmosphérique transylvanien

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il se sera fait attendre ce quatrième album des roumains de Negura Bunget. Quatre ans après l'excellent "'N crugu bradului", les voilà qui reviennent avec ce très sobrement intitulé "OM". En fait, sur cet album, ils reprennent là où ils s'étaient arrêtés sur le précédent effort. Comme on avait pu le voir sur le mini-CD sorti l'année dernière (histoire de patienter(, "Inarborat kosmos", la musique de Negura Bunget s'affine, devient de plus en plus personnelle et est plus maîtrisée. On est de plus en plus plongé dans un voyage, planant au-dessus de la Terre, sur fond de black metal atmosphérique mélancolique. Ca fait penser par certains côtés modernes à Arcturus et à Anathema pendant leur période de transition entre le doom/death des débuts et le rock atmosphérique planant actuel. Comme sur le précédent album, on retrouve ce même style de guitares, rapides et aiguës, ainsi que des claviers bien plus présents qu'auparavant renforçant par la même le côté planant de l'album. On peut aussi noter l'utilisation plus fréquente et maîtrisée d'instrument acoustique et de percus folkloriques du meilleur effet renforçant ce coup-ci le côté transylvanien de la chose. Ce qui est réjouissant avec cet album, c'est qu'à la fois Negura Bunget voit plus loin, s'étoffe, se diversifie, recherche à repousser les limites et en plus, il nous sort un album avec des morceaux accrocheurs et assez faciles à assimiler et même s'il y a une certaine complexité dans l'écriture de l'album, les morceaux sont suffisamment directs et accrocheurs pour avoir rapidement une écoute facile de l'album. Bref, "OM" allie évolution et efficacité pour le bonheur de ceux qui avaient apprécié leur précédent album, "'N crugu bradului". Ajouté à cela un Digipack proposant en bonus un DVD avec des clips, du live et une interview, l'achat en devient littéralement obligatoire !

note       Publiée le mercredi 1 novembre 2006

Dans le même esprit, Nicko vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "OM".

notes

Note moyenne        27 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "OM".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "OM".

Nicko › mercredi 22 mars 2017 - 12:48  message privé !
avatar

RIP Negru.... :'(

Note donnée au disque :       
saïmone › lundi 2 mai 2016 - 12:58  message privé !
avatar

La réedition avec l'EP c'est au top !

Klarinetthor › vendredi 8 août 2014 - 22:17  message privé !

indispensable c clair; le précédent n crugu bradului est un pur chef d'oeuvre aussi. Sinon, encore plus à l'est, il y a des groupes plutot prenant aussi.

Note donnée au disque :       
Batwings › vendredi 8 août 2014 - 21:13  message privé !

OM, cette grosse bête céleste aux ailes atrophiées, est (étonnamment) dans mon Panthéon des albums les plus écoutés..
Se mélange bien avec les nuits touchantes de juillet quand il n'y a rien d'autre à foutre que de s'allonger dans l'herbe et attendre que tout flambe. Des fois un peu pataud, souvent subtil, je n'ai pas résisté à faire des expérimentations sur les ressentis que Negurat Bunget m'inspiraient. Avec une 'spéciale dédicace' à Tesarul de lumini qui m'a poussé à découvrir le reste.

zappymax › samedi 29 septembre 2012 - 09:57  message privé !

Evidemment un album à écouter FORT, FORT, FORT, l'abandon n'en est que meilleur. Les séductions de "Om" sont multiples et irrésistibles. Negura Bunget te veut et t'aura ! A rapprocher de Drudkh ("Autumn Aurora")(Mais qu'est-ce qu'ils ont, dans les pays de l'Est, pour pondre des trucs pareils ?)