Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKlangwelt › XOIO

Klangwelt › XOIO

9 titres - 76:19 min

  • 1 Okzident 10:38
  • 2 XOIO 11:55
  • 3 Fun-fair 6:01
  • 4 Bed of Clouds 9:36
  • 5 River (for Alina) 5:33
  • 6 Spirits 8:51
  • 7 La Bella 6:45
  • 8 No Response 8:11
  • 9 Fade Away 8:45

line up

Gerald Arend : Roland Fantom X7,Korg Triton,Access Virus C,Korg Wavestation SR & Korg 01/W-FD

remarques

chronique

Styles
electro
Styles personnels
musique Électronique new berlin school

XOIO est une icône abstraite qui signifie la façon, les séquences et les sons qui composent la musique de Klangwelt.
J’ai entendu et j’ai écouté avant d’écrire cette chronique. Parce que trop beau, je ne voulais pas faire de déclarations incendiaires, sous le coup du charme, style; c’est le cd de l’année. Certes, c’est l’un des beaux cd que j’ai entendu, toute catégories confondues, depuis fort longtemps. La dernière fois que j’ai eu le coup de foudre pour un opus de ce genre, c’était le fabuleux Signal to the Stars de Callisto.
Okzident démarre XOIO avec des effets vocaux très étonnants qui forment une symbiose parfaite avec le mouvement musical qui s’installe. Tout de suite, Klangwelt défini son axe créateur avec des effets sonores qui se fondent en souplesse sur les accords et les rythmes. Des pulsations circulaires résonnent avec délicatesse, pavant la voie à une belle ligne de basse et de discrètes percussions qui forment la rythmique principale d’un titre léger qui trouve son charme sur une sonorité du Moyen Orient, avec ses chœurs, ses strates synthétiques et un tempo suave aux effluves arabesques. Un très beau titre avec un bon rythme entraînant, des percussions fort ingénieuses et un superbe jeu de synthé mellotronné, qui parfois sonne comme un beau vieil accordéon. Sublime… un titre accrocheur qui part ce nouvel opus de Klangwelt en rythme et harmonie, tout comme Spirits d’ailleurs et les vocalises à la Jon Anderson.
XOIO, la pièce titre possède un rythme plus entraînant. Sous de bonnes strates synthétiques enveloppantes, le tempo souffle un beat ‘’dance’’ avec une bonne basse, une batterie plus martelante et des cymbales qui font ‘’tchiketi’’, sur des effets sonores pulsatrices denses. Encore là, et d’ailleurs c’est tout au long de l’opus, les synthés sont intensément enveloppants, les percussions sont géniales et soulèvent constamment l’étonnement. XOIO est un titre très entraînant aux tendances ‘’dance’, comme No Response et son beat techno où les mains claquent au rythme des fouets électroniques qui percutent l’ambiance de danse.
Fun-Fair est une superbe ballade avec de beaux arrangements qui donnent l’impression que nous sommes vraiment dans un carrousel. Le rythme est sobre et fluide avec une ligne mélodieuse qui accroche aisément. Tout à fait génial. L’intro de Bed of Clouds est à fendre l’âme, tant elle est teintée de douceur mélancolique. Un titre flottant avec un superbe synthé aux saveurs d’un saxe solitaire qui hurle sa peine avec passion et émotion sur des voix d’outre espace. Un beau moment tendresse qui se poursuit avec River (for Alina), un titre à la Vangelis. Une ballade qui augmente en rythme et intensité sur des percussions vaporeuses et de beaux arrangements, tout comme La Bella et Fade Away.
XOIO est sans contredit un incontournable. Un opus mélodieux, plein de rythme et d’éléments accrocheurs qui surprend, tant par l’ingéniosité que leurs effets. On ne peut ne pas aimer, tant les styles se recoupent. À la croisée entre une MÉ moderne, tribal et la New Berlin School, Klangwelt nous offre un cd qui réveille nos sens et qui séduit par sa beauté, sa profondeur, sa sensibilité et son audace. J’ai aimé d’un bout à l’autre. Disponible chez www.sphericmusic.com.

note       Publiée le mercredi 18 octobre 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "XOIO".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "XOIO".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "XOIO".