Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTangerine Dream › Flashpoint

Tangerine Dream › Flashpoint

10 titres - 37:07 min

  • Going West| 4:10
  • Afternoon in the Desert| 3:35
  • Plane Ride| 3:30
  • Mystery Tracks| 3:15
  • Lost in the Dunes| 2:40
  • Highway Patrol| 4:10
  • Love Phantasy| 3:40
  • Mad Cap Story| 4:00
  • Dirty Cross Roads| 4:20
  • Flashpoint (joué par The Gems)| 3:47

line up

Christopher Franke (keyboards & synthétiseur), Edgar Froese (keyboards, synthétiseurs et guitares), Johannes Schmoelling : Keyboards & synthétiseur

chronique

Styles
electro
Styles personnels
musique Électronique new berlin school

Soyons honnête! Combien d’entre vous ont entendu Flashpoint sans les images? D’ailleurs combien connaît l’existence de cette trame sonore? Composé dans la foulée de Firestarter (on en entend les tonalités éclectiques) et grugé dans l’ossature d’Hyperborea, Flashpoint est sans doute l’œuvre des années 80 qui se rapproche le plus des atmosphères des années 70 avec ses clins d’œil à des albums tels que Stratosfear et Sorcerer. Cette étonnante fusion des froideurs cybernétiques des années digitales aux ambiances analogues des années vintage est le principal charme d’une trame sonore aux rythmes vivants et aux ambiances énigmatiques qui nous amènent vraiment dans les terres arides des déserts américains. Plus connu sous la forme d’un bootleg au titre évocateur (Mystery Tracks sorti en 1993), Flashpoint est encore une autre œuvre devenue rarissime qui se vend à prix d’or sur Ebay. Going West ouvre Flashpoint avec des percussions électroniques qui tambourinent en boucles dans le sillage d’une ligne de basse aux accords résonnants. Des voix spectrales ululent une lune métallique alors que le synthé fredonne une mélodie teintée de brises fantomatiques qui flottent au-dessus d’une mare de tonalités hétéroclites, des riffs perdus et de ces percussions qui pilonnent un rythme lourd et vivant. Going West est un gros rock électronique qui est vite devenu une pièce maitresse du répertoire de Tangerine Dream, surtout en Amérique. Le titre étonne par son approche rythmique. D’ailleurs c’est l’un des points forts de Flashpoint qui, avec des titre comme Lost in the Dunes, Highway Patrol et Mad Cap Story, offre l’un des albums les plus rythmés du Dream. Si ces rythmes sont lourds et vivants, le trio Franke, Froese et Schmoelling privilégie toujours les ambiances flottantes qui sont ici plus sombres et ténébreuses, respectant les mystères et dangers d’un désert que le Dream a visité dans Sorcerer et Encore. Afternoon in the Desert et Plane Ride sont de parfaits exemples de cette fusion digitale/analogue avec des pulsations/percussions séquencées qui moulent un rythme incertain dans des nuages de brises métalliques et aigües à la Barbakane de Poland et The Keep, ou encore l’étonnant Near Dark qui paraîtra quelques 3 ans plus tard. Dirty Cross Roads est un autre titre coulé dans le même moule mais avec un niveau d’intensité plus élevé. Mystery Tracks est une étrange ballade qui allie mystère, intrigue et romance alors que Love Phantasy est plus atmosphérique avec un beau synthé qui irradie d’une mélodie errant sur de lourdes pulsations métalliques. C’est le titre le plus tranquille de Flashpoint, quoique que les accords résonnants lui donnent un cachet rythmique ambivalent. La chanson-titre est totalement dénuée d’intérêt. C’est le maillon faible d’un album qui serait aussi intéressant que Firestarter sans cette mièvre imitation d’un rock qui, à l’origine, devait remplacer Sympathy For The Devil des Stones. Une fantaisie que le producteur William Tannen n’a pu se payer, lui qui avait demandé à Tangerine Dream de ne pas composer un titre de finale Flashpoint est tout un tour de force venant de Franke, Froese et Schmoelling. C’est une autre belle trame sonore qui épouse l’objet de son existence; les aventures de flibustiers du désert américain. Flashpoint regorge de petits bijoux méconnus. Et le drame c’est que ça risque de demeurer tel quel. Et c’est un des gros problèmes pour les fans et collectionneurs de TD. À force d’éparpiller ses œuvres chez différents distributeurs; qui a les droits sur quoi? Car Flashpoint n’est pas la seule trame sonore à souffrir de rareté et à se vendre à des prix d’or sur eBay. Et le prix demandé ne vaut pas la mise. C’est une musique de film honnête et bonne d’une courte durée de 35 minutes, point! Mais je m’attends à ce qu’un jour Edgar nous offre un coffret qui regroupera toutes ses œuvres éparpillées aux quatre vents…Comme l’histoire de Flashpoint

note       Publiée le dimanche 15 octobre 2006

partagez 'Flashpoint' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Flashpoint"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Flashpoint".

ajoutez une note sur : "Flashpoint"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Flashpoint".

ajoutez un commentaire sur : "Flashpoint"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Flashpoint".

Demonaz Vikernes › mercredi 24 avril 2019 - 23:00  message privé !

En mettant de côté la dernière piste, j'ai un faible pour ce Flashpoint et ces rythmes obsédants. Effectivement, j'ai déboursé moins de 10€ pour choper un LP d'origine, donc pas si inaccessible que ça.

Note donnée au disque :       
taillesque › lundi 22 juillet 2013 - 13:30  message privé !

Je viens mettre à jour certaines infos qui ont bien changé depuis 2010. La BO de Flashpoint était peut-être vendue à un prix exhorbitant, mais ce n'est plus le cas aujourd'hui puisque vous pouvez la trouver à 8 euros sur ebay et même à 6 euros sur Discogs.En revanche, elle est hors de prix sur Amazon. Comme quoi, certains vendeurs ont la dent longue.

Raven › lundi 27 décembre 2010 - 01:09  message privé !
avatar

le morceau "Going West" est fabuleux, j'adore ce vieux son de synthé bien douillet, la rythmique limite tribale, etc... dommage que le cd soit impossible à dégotter à prix décent

ForceMajeure › mardi 17 octobre 2006 - 13:34  message privé !
Le solo de clavier sur Going West est excellent !! Beaucoup d'intensité dans ce morceau...