Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMy Dying Bride › A line of deathless kings

My Dying Bride › A line of deathless kings

cd | 9 titres

  • 1 To remain tombless
  • 2 L'amour détruit
  • 3 I cannot be loved
  • 4 And I walk with them
  • 5 Thy raven wings
  • 6 Love’s intolerable pain
  • 7 One of beauty's daughters
  • 8 Deeper down
  • 9 The blood, the wine, the roses

enregistrement

Enregistré au Academy Studio en mai et juin 2006. Mixé au Chapel Studio en juillet 2006. Produit par Mags.

line up

Aaron Stainthorpe (chant), Ade Jackson (basse), Andrew Craighan (guitare), Hamish Glencross (guitare), John Bennett (batterie), Sarah Stanton (claviers).

chronique

Styles
metal extrême
doom metal
Styles personnels
dark doom gothic metal

Il est des groupes dont on a l'impression qu'ils sont là depuis toujours. C'est le cas avec My Dying Bride dont voici le neuvième effort studio. Toujours fidèles depuis leurs débuts au label Peaceville Records, les anglais poursuivent lentement mais surement leur chemin et ajoutent une pierre de plus à un édifice déjà riche et solide. "A line of deathless kings" s'inscrit sans surprise dans la continuité. My Dying Bride y distille son gothic doom avec toujours autant de passion et poursuit sa quête imperturbablement, délivrant sur cette nouvelle fournée 9 titres assez réussis, aux atmosphères toujours aussi pesantes et tristes. La qualité des compositions, gros point fort de l'album, saute tout de suite aux oreilles, et quand on se lance dans l'écoute du cd, on a du mal à le lacher avant la fin. Musicalement, le groupe est vraiment au top et "A line of deathless kings" sonne de façon résolument moderne et efficace. Le nouveau batteur s'est parfaitement intégré dans l'univers du groupe, et niveau chant, Aaron Stainthorpe nous sort une excellente prestation, assurant des lignes mélodiques d'une grande justesse et d'une grande beauté. Cette voix, mi-désabusée, mi-résignée, porte véritablement en elle l'âme du groupe. "A line of deathless kings" est un disque très réussi et homogène mais s'il fallait retenir un titre ou deux je choisirais "Love's intolerable pain", un titre mélodiquement parfait, et "L'amour détruit" qui déchire tout grâce à un riff de malade hyper accrocheur ! Déjà 15 ans de carrière pour les anglais, mais avec des albums de cette qualité quelque chose me dit que ça ne va pas s'arrêter là...

note       Publiée le vendredi 13 octobre 2006

partagez 'A line of deathless kings' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "A line of deathless kings"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "A line of deathless kings".

ajoutez une note sur : "A line of deathless kings"

Note moyenne :        26 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "A line of deathless kings".

ajoutez un commentaire sur : "A line of deathless kings"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "A line of deathless kings".

torquemada › jeudi 19 mars 2015 - 21:34  message privé !

Vraiment monotone celui-ci, à part "Deeper Down".

Note donnée au disque :       
Nerval › vendredi 7 décembre 2012 - 08:55  message privé !

Mouais, c'est mieux que leur album précédent (pas très dur il faut le dire), mais c'est décevant par rapport à l'excellent EP The Barghest O'Whitby

Arno › jeudi 6 décembre 2012 - 10:30  message privé !

Ils semblent retrouver un semblant d'inspiration sur le petit dernier "A map of all our failures"... (En tout cas, un climat plus cohérent...) (Ecoutez "The Poorest Waltz"...)

Arno › dimanche 4 octobre 2009 - 02:14  message privé !

En écoutant le dernier, je me disais que c'était bizarre d'être passé d'un truc aussi abouti et construit que Songs of... à un foutoir presqu'adolescent comme For Lies I Sire...

prypiat › mercredi 20 août 2008 - 21:07  message privé !
Bon album, une très très très bonne voix, mais c'est dommage qu'Aaron Sainthrope aie définitivement laissé de côté son chant growl... Même s'il n'était pas exceptionnel de ce côté-ci, cela ajoutait un ptit quelque chose d'agréable à leurs chansons... Je ne veux pas être méchant, mais j'ai trouvé quelques côtés "pouffisé" à la HIM dans cet album... C'est juste dommage, ce côté "love metal"... Enfin bon, il n'est pas si mauvais que ca quand même...
Note donnée au disque :