Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTangerine Dream › Wavelength

Tangerine Dream › Wavelength

16 titres - 37:55 min

  • 1 Alien Voices (0:16) - 2 Wavelength Main Title (1:54) - 3 Desert Drive (Quichotte Part One excerpt) (2:00) - 4 Mojave End Title (3:59) - 5 Healing (2:23) - 6 Breakout (1:09) - 7 Alien Goodbyes (1:50) - 8 Spaceship (2:18) - 9 Church Theme (3:41) - 10 Sunset Drive (3:23) - 11 Airshaft (3:10) - 12 Alley Walk (2:55) - 13 Cyro Lab (2:13) - 14 Running Through The Hills (1:30) - 15 Campfire Theme (1:23) - 16 Mojave End Title Reprise (3:51)

line up

Christopher Franke (keyboards & synthétiseur), Edgar Froese (keyboards, synthétiseurs et guitares), Johannes Schmoelling : Keyboards & synthétiseur

chronique

Styles
electro
Styles personnels
musique Électronique new berlin school

Pour plusieurs, 1984 était une année fantôme pour Tangerine Dream. Aucun album, aucun concert. Est-ce que le Dream existait encore? En réalité, le trio Allemand était plus qu’occupé à peaufiner ses nouveaux équipements et à reconsidérer son approche artistique en expérimentant encore la profondeur des sens et des sons, débuté avec White Eagle. En fait, depuis Exit, le trio favorise de plus en plus une approche musicale moins élaborée, plus condensée dans le temps de ses compositions. Avec le recul, on constate que Sphinx Lightning, d’Hyperborea sera la dernière longue pièce, en studio, du Rêve Mandarin. Tranquillement, le Dream entreprend un virage commercial. C’est dans cette foulée que la gang à Froese débute une collaboration accentuée avec le cinéma. Emballé par toute la panoplie de son que le trio exploite, et par les images virtuelles que projettent cette musique, le 7ième art s’arrache les services de TD. En 4 ans, le groupe composera 11 trames sonores officielles, et pas moins d’une demi douzaine d’autres qui n’ont jamais été publiées officiellement, dont le mythique The Keep-La Forteresse Noire. Des œuvres majeures, qui sont passées comme ça, en coup de vent. Wavelength fait parti de ces petits bijoux passés totalement inaperçus. Pourtant, c’est une mine d’or concentré qui est à la source de plusieurs chefs d’œuvre inédits. Rarement le Dream a atteint un niveau de perfection si élevé sur de si courtes compositions. Tout est suave et coule avec une limpidité harmonieuse, incroyablement riche. Un opus de 16 titres, pour moins de 40 minutes, même pas une moyenne de 3 minutes par titre. Des titres courts, des pièces en développement qui connaîtrons leurs heures de gloire en concert ( Church Theme pour Silver Scale) ou sur des compilations. Wavelength survole les atmosphères du Dream, de Force Majeure à Poland. Un titre qui fourmille de ses petites œuvres qui nous rappellent tous quelque chose. Comme un bijou encore impoli, mais dont on connaît toute la valeur. Sans doute l’une des meilleurs trames sonores de TD, qui est passé inaperçue. Mais elle n’est pas la seule. Qui connaît Legend? The Keep?

note       Publiée le dimanche 8 octobre 2006

partagez 'Wavelength' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Wavelength"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Wavelength".

ajoutez une note sur : "Wavelength"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Wavelength".

ajoutez un commentaire sur : "Wavelength"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Wavelength".

Misquamacus › lundi 13 juillet 2015 - 00:39  message privé !

Le film est une série Z à peine regardable (j'ai la VHS d'époque) qui ne mérite pas la BO de Tangerine Dream.

ericbaisons › mardi 5 octobre 2010 - 23:45  message privé !

Si c'est aussi kitchouille que la version cinematographique de The Keep, eh beh. Pas du grand ciné ni de la grande musique, faut vraiment etre fana des nazis version new wave pour adhérer. (le bouquin original se laisse lire, comme trop souvent)

ForceMajeure › mercredi 11 octobre 2006 - 11:51  message privé !
Qui connait Legend ? - euh moi ;o) , mais je le trouve moins bon que Wavelenght. Les meilleurs morceaux de Legend sont sortis en pirate, et là c'est vraiment de la bonne musique...
Note donnée au disque :       
ForceMajeure › mercredi 11 octobre 2006 - 11:49  message privé !
Les bandes originales de film ne sont pas la meilleure façon de découvrir TD. Sauf Thief qui se classe nettement au dessus du lot. Cela dit quand vous avez acheté tous leurs albums studios et concerts, vous commencez à attaquer les B.O.F. ;o) Wavelenght est plutôt agréable à écouter surtout la 1ère motité de l'album. On y retouve des extraits de Pergammon, d'Exit. Le meilleur morceau est à mon avis Church theme. Il faudra attendre 1994 pour le trouver enfin en CD sur Tangents (sous le nom de Silver Scale) Un très bon morceau où on retrouve le talent de Chris Franke pour les séquences.
Note donnée au disque :