Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesLLex Talionis › Guitarscreamachine

Lex Talionis › Guitarscreamachine

8 titres - 38:20 min

  • 01/ Study Nºer-1, Heartless Tomorrow
  • 02/ Study Nºeb5-2, Apocalypse
  • 03/ Study Nºer3b2-3, Him
  • 04/ Study Nºeru§H-4, The Fall
  • 05/ Study nºeb5-MSK-5, Despair
  • 06/ Study Nºeru§H2-6, Weak Man
  • 07/ Study Nºe0-7, The Last Dawn
  • 08/ Study Nº1ter2-8, Shameful Self

enregistrement

Enregistré par Yann Fleurance (d'après les infos sur le line-up).

line up

Pierre-Marie Reverdy : Guitars - Analogic & Midi Synthguitars - Bass Solos / Jérémy P. : Choirs - Vocals / Nicolas Gleizes : Bass - Bass Synth / Yann Fleurance : Machines - Sounds - Recording / Jean-Georges Albertin : Electric & Acoustic Drums / Percussions / Percussions Programming

remarques

chronique

Styles
indus
avant garde
metal extrême
ovni inclassable
Styles personnels
guitarscreamachine

"Guitarscreamachine". Nom définitivement parfait pour cet album terrifiant. L'aspect "machine", boîte à rythme supra-martiale et jusqu'au-bout-iste quasiment tout le temps bloquée sur les modes "blast-beats saccadés", "roulements de toms énormes" et "salves de beats bruitistes et indus", nous lobotomise tout le long de l'album - tout en étant supportable car mis à part les tapis de beats, n'étant pas mixée trop trop fort. L'aspect "scream", lui, nous renvoie illico à la case "Today Is The Day", pour le côté guerrier robotique de l'espace déclamant des bribes saccadées, se faisant parfois (rarement) hurlant ou heavy-metal (avec classe). Quand à l'aspect "Guitar", principal atout des Lex Talionis, composé de bribes virtuoses de sweeping, taping et autres joyeuseries, agrémentées en plus de mélodies gratte-synthé kitsch limite japanisantes, il ajoute la recherche mélodique / subtilité / folie bizarroïde et psychopathe nécessaire à l'épanouissement total de ce(tte) "Guitarscreamachine", rencontre unique entre beauté guitar-heroïque, expérimentation bruitiste et ultra-violence froide / rythmique / monotone / hypnotisante, donnant un rendu quasiment psychédélique, et assurément super bizarre. J'ai du mal à imaginer ça en concert. Burp. Très audacieux, ça ne plaira assurément pas à tout le monde : ces "transcendental studies for contemporary shred guitar and electric orchestra" sont du genre difficiles à avaler à moins de faire preuve d'une énooooorme ouverture d'esprit ou d'un certain masochisme sonique, car manquant de variété rythmique (même si j'imagine que cela rentre dans le concept de l'album). C'est en tous cas trèèèès différent, très bien fait, et assez unique en son genre. 5/6 pour l'expérimentation, 3/6 pour mon avis personnel (trop extrême pour moi, là) : 4/6. A écouter impérativement avant d'acheter.

note       Publiée le mardi 19 septembre 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Guitarscreamachine".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Guitarscreamachine".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Guitarscreamachine".

Laurent Voulzy › mardi 16 août 2011 - 18:10  message privé !

Hérésie sonore excellentissime !!

Spektr › dimanche 11 mars 2007 - 01:29  message privé !
Hérésie sonore ridiculissime !!
Note donnée au disque :       
KlaY › jeudi 21 septembre 2006 - 14:32  message privé !
Quel disque de dingue, ça te pète le cerveau et t'épuise jusqu'à te changer en loque... Impressionant côté expérimentations, chuis fan.
Note donnée au disque :       
pokemonslaughter › mercredi 20 septembre 2006 - 00:07  message privé !
avatar
voilà un vrai disque de malades virtuoses, on adore, ou on gerbe dessus