Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTangerine Dream › Risky Business

Tangerine Dream › Risky Business

  • 1984 • Virgin CDV 2302 • 1 CD

cd • 11 titres • 45:42 min

  • 1Old Time Rock And Roll03:16 [Bob Seger]
  • 2The Dream Is Always The Same03:42 [Tangerine Dream]
  • 3No Future(Get Off The Babysitter)03:00 [Tangerine Dream]
  • 4Guido The Killer Pimp04:18 [Tangerine Dream]
  • 5Lana03:51 [Tangerine Dream]
  • 6Mannish Boy (I'm A Man)04:02 [Muddy Waters]
  • 7The Pump05:44 [Jeff Beck]
  • 8D.M.S.R.05:05 [Prince]
  • 9After The Fall04:20 [Journey]
  • 10In The Air Tonight05:26 [Phil Collins]
  • 11Love On A Real Train (Risky Business)03:58 [Tangerine Dream]

line up

Christopher Franke (keyboards & synthétiseurs), Edgar Froese (keyboards, synthétiseurs & guitares), Jeff Beck, Phil Collins, Prince, Johannes Schmoelling : Keyboards & synthétiseur

remarques

chronique

Styles
electro
musique électronique
musique électronique berlin school
new wave
Styles personnels
musique Électronique new berlin school

Évidemment, le but de la chronique c’est la musique de Tangerine Dream. Parmi les 11 titres, 5 proviennent du Rêve Mandarin. Basé sur le même principe qu’Exit, les pièces sont tous courtes et très rythmées. De la musique électronique séquencée aux vives allures de rock progressif, symphonique et commerciale qui inondait les ondes à cette période. Près de 20 minutes où la musique de TD se mesure avec celle des grands noms du rock de l’époque. Si Bob Seger et Phil Collins avaient la cote, Tangerine Dream n’avait pas l’air manchot et amorphe, loin de là! The Dream Is Always The Same possède un petit rythme des îles avec un superbe séquenceur et un synthé léger qui colle une mélodie flûtée bien ordinaire. Disons que c’est l’équivalent d’un côté ‘’B ‘’. No Future (Get Off The Babysitter) sonne vraiment comme Exit avec ses percussions métalliques qui claquent sur des pulsations sonores qui étendent des strates inquiétantes. Guido The Killer Pimp est une belle ballade avec guitare acoustique et un rythme séquentiel qui s’accentue et devient plus rock avec des gros riffs et des percussions roulantes. Un titre sorti sans doute des sessions de Force Majeure, tout comme Lana et sa séquence de guitare électrique. Le mouvement ondulatoire séquencé de Love On A Real Train est sublime et définit Tangerine Dream comme les maîtres incontestés d’une musique visuelle. Un des titres fort célèbres du catalogue de TD, qui fut le single de cette trame sonore, et qui faisait parti du répertoire musical de TD lors de ses concerts jusque dans les années 90. Sans être une grande œuvre contemporaine, Risky Business démontre la popularité de Tangerine Dream à travers les âges. Un film de Tom Cruise, pour un public plus jeune qui ne connaissait rien de TD. Un obstacle que le trio Allemand a surmonté avec brillance, car les minutes musicales de TD figurent parmi les plus intéressantes dans cette trame sonore, exclusion faite de Phil Collins et de son nébuleux In the Air Tonight.

note       Publiée le samedi 16 septembre 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Risky Business".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Risky Business".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Risky Business".

Demonaz Vikernes › lundi 23 novembre 2020 - 15:56  message privé !

Acheté pour Tangerine Dream également. Muddy Waters & Jeff Becks passent très bien, mais l’enchaînement Prince/Journey/Collins, c'est violent. Les 2 premières pistes de TD sont excellentes et font partie de ce que le groupe a fait de mieux pour les BO. La troisième est très bonne elle aussi. Lana commence bien mais le groupe balance rapidement un extrait de Force Majeure, donc aucun intérêt au final. La dernière piste est également une belle réussite mais trop courte, frustrant ! 5/6 pour les pistes de Tangerine Dream, 4/6 pour l'ensemble, le plus gros bémol étant que toutes les pistes de TD ne soient pas sur la même face !

Note donnée au disque :       
nicola › dimanche 9 octobre 2016 - 15:00  message privé !

Oh, je viens de voir que Bob Seger et surtout Jeff Beck (version jazz rock, même pas cité dans le chronique, bouh) sont sur Guts.

Raven › samedi 4 septembre 2010 - 17:48  message privé !
avatar

Sublime, peu importe que ce soit comparable avec leurs albums d'avant, c'est une b.o. et une très bonne même, bien nostalgique et cotonneuse, la musique de l'intro à un côté très Hisaichi avant l'heure, je revois encore ce pur préambule new wave avec le gros plan sur les ray-ban de Tommy trop grandes pour lui & la clope à peine entamée au bec, qui t'accroche le colback; "the dream, is always, the same..."; mmh stupide et fascinant envoûtement 80's !

ForceMajeure › lundi 18 septembre 2006 - 13:56  message privé !
Je ne connais que the dream is always the same et love on a real train (qu'on retrouve sur la compil Dream Sequence, Virgin, 1985). Ces 2 morceaux sont assez proches du style "white eagle" (je parle ici du morceau et non de l'album) : pur, mélodieux, ... bref de bons morceaux. Note pour ces 2 morceaux : 5.