Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAA.I.D.S. › Syndrome of the end approaching

A.I.D.S. › Syndrome of the end approaching

12 titres - 51:52 min

  • 1.Intro
  • 2.Mourning of Hadadrimmon
  • 3.Noumenon Filter
  • 4.Necrovore
  • 5.Hoc Est Enim Corpus Meum
  • 6.Paranoia and Fevers in Sodom
  • 7.Frykter
  • 8.Calling of Hounds
  • 9.Command to Serve
  • 10.Œechgraaf Lampaenn
  • 11.Shit Stains Spread onto the Pages of the Bible
  • 12.Antichrist (Sepultura Cover)

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Tophetarath

remarques

Vinyl limité à 300 exemplaires. Version cd prévue pour 2007 chez Those Opposed Records.

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal

Non, ceci n'est pas un énième groupe "Spread AIDS for Satan", bien que le nom du groupe invite à la comparaison. A.I.D.S. est un jeune one-man band américain créé en 2004 qui présente son premier intitulé "Syndrome of the end approaching". L'unique membre Tophetarath démontre un réel savoir faire aux instruments, mention spéciale aux guitares qui sonnent comme une attaque de Stukas et à la batterie supersonique et carrée. Tophetarath est un homme à tout faire dont les vocaux corrosifs et ichoreux sont un pur bonheur de saturation et d'efficacité. A.I.D.S. officie dans un black metal violent résolument old school, comparable à un Black Witchery mieux produit, plus varié et mieux exécuté. Rien que l'écoute du premier titre intitulé "Mourning of Hadadrimmon" et ses relents darkthroniens devrait vous en convaincre: A.I.D.S. est un excellent groupe. Il semble presque incroyable qu'un seul homme puisse être responsable d'un tel vacarme et d'un déferlement de haine aussi vindicatif. Le matériel alterne entre la violence pure et abrasive ("Mourning of Hadadrimmon", "Necrovore", "Hoc est enim corpus meum") et des morceaux plus lents, vicieux et meurtriers comme ce superbe "Noumenon filter", "Paranoia and fevers in Sodom" et un "Calling of hounds" longue durée qui me rappelle de temps à autres le second album d'Urfaust et ses rythmiques lentes et basiques. Les neuf titres de l'album sont complétés par les trois premiers morceaux enregistrés par le projet qui ne dépareillent pas sur ce disque malgré une production correcte mais pas aussi efficace que précédemment. L'album se conclut sur une reprise bien brutale et occulte de Sepultura avec le titre "Antichrist". "Syndrome of the end approaching" est réellement un superbe album, une très belle surprise outre-Atlantique, quel bonheur de se prendre une telle claque lorsqu'on s'y attend le moins. Cet album est pour le moment seulement disponible en vinyl produit par le label italien Serpens Caput Productions (responsable du premier Tenebrae in Perpetuum entre autres), limité à 300 exemplaires. Une version cd avec des titres bonus est d'ores et déjà prévu pour 2007 chez Those Opposed Records et le groupe a également trouvé un label pour la version cd de son second album "666" (enregistré et mixé le 6 Juin 2006) qui devrait paraître en 2007. Cet excellent projet bénéficie donc d'une réelle attention dans l'underground et en raison de la très belle qualité de ce "Syndrome of the end approaching", je ne peux qu'acquiescer. La bande sonore de la haine et de la destruction. 5,5 / 6.

note       Publiée le samedi 16 septembre 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Syndrome of the end approaching".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Syndrome of the end approaching".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Syndrome of the end approaching".

saïmone › dimanche 17 septembre 2006 - 14:49  message privé !
avatar
Everyone has AIDS !