Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRepulsion › Horrified

Repulsion › Horrified

18 titres - 29:02 min

  • 1/ The stench of burning death - 2/ Eaten alive - 3/ Acid bath - 4/ Slaughter of the innocent - 5/ Decomposed - 6/ Radiation sickness - 7/ Splattered cadavers - 8/ Festering boils - 9/ Pestilnt decay - 10/ Crematorium - 11/ Driven to insanity - 12/ Six feet under - 13/ Bodily dismemberment - 14/ Repulsion - 15/ The lurking fear - 16/ Black breath - 17/ Maggots in your coffin - 18/ Horrified

enregistrement

Juin 86, par Doug Earp.

line up

Scott Carlson (basse, chant), Matt Olivo (guitare), Aaron Freeman (guitare), Dave "grave" Hollingshead (batterie)

remarques

la première édition s'est faite sous format de démo K7 nommée "slaughter of the innocent".
Seconde édition chez necrosis records, label des membres de Carcass.
l'édition de 2003 possède un second cd bonus avec l'ensemble des démos.

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
grind/death metal

Ahah, avec Repulsion (ancien Genocide), je m'attaque au culte de chez culte, du genre "sans moi, Napalm Death ne serait rien", "sans moi le grind ne serait pas ce qu'il était"... Bref, le groupe dont tout le monde a entendu le nom, sans forcément en entendre une note.. Juste du "Ah ouais c'est culte !". Bon, je vous passerai l'aspect biographie du groupe, un peu compliqué avec ses changements de nom, et passerai direct à la partie musicale de ce CD... De toute façon en trois clics sur Google vous trouverez ce que vous voulez. Bref, en gros Repulsion, c'est du grind/death sauf que ça date de 85. Les influences punks sont bien là, le côté ultra primaire devient ultra exagéré et à l'écoute de leur unique album "Horrified", on ne peut que se poser des questions quant à "l'inspiration" de Napalm Death sur ses deux premiers albums : ils ont tout repompé ! (et ils ont bien fait). Avec ce disque, Repulsion amène sur la scène extrême son style complètement débile, fait de compos de deux minutes toujours en blasts (parfois coupés de rythmiques speed/death : "Bodily dismemberment", véritable hymne du grind/death, avec des années d'avance), de chant résigné et dédaigneux, avec maximum trois riffs comptant eux même 3 accords au plus... OK, vous avez pigé, je viens d'énoncer grosso modo la recette du grind old school. Et ma foi, dès ce prototype que représente "Horrified", Repulsion s'en sort bien ! On en prend plein la gueule (à écouter très fort, car bien que le son soit bon, la puissance a un peu disparue), les morceaux arrivent péniblement à la minute trente et n'ont pour d'autres but que de bastonner les yeux fermés avec ces solos complètement idiots (je le mets au défi de faire deux fois le même), ces blasts faits maisons (pas de double pédale ici !) ou ces breaks mid tempos ("Festering boils", ou la mythique intro de "The stench of burning death"), ces titres tous quasi identiques renvoient immédiatement avec joie vers la grande époque ou grind rimait encore avec punk... Au milieu de tout ça, on retrouvera plein de petits hits, devenus de véritables standards désormais : "Maggots in your coffin", "The stench of burning death"... Bref, "Horrified" est avant tout un disque fondateur, une influence indéniable pour les plus grands, et qui se paye même le luxe de faire son petit effet encore 20 ans plus tard... Le genre d'album qu'il faut avoir entendu, et resitué dans son contexte pour en comprendre toute son incidence.

note       Publiée le mardi 12 septembre 2006

partagez 'Horrified' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Horrified"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Horrified".

ajoutez une note sur : "Horrified"

Note moyenne :        18 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Horrified".

ajoutez un commentaire sur : "Horrified"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Horrified".

Raudus › jeudi 11 juillet 2019 - 12:53  message privé !
avatar

Ce disque, c'est l'urgence absolue. Le truc enregistré d'une traite avec ta dernière bande, sur ton 4 pistes mourant, avant l'arrivée des flics.

Note donnée au disque :       
vargounet › samedi 3 février 2018 - 21:06  message privé !

Découvert sur le tard mais ça vieillit très bien au contraire. J'adore la voix, à mi chemin entre le thrasheux alcoolo et le punk à chien défoncé. Ca blaste quasi non stop, c'est sans concession avec des riffs super incisifs. Relapse a sorti une belle édition double CD avec toute leur disco, autant en profiter.

Note donnée au disque :       
CeluiDuDehors › mercredi 18 mai 2016 - 13:21  message privé !

Bien mieux que le premier Napalm, au moins ici on distingue des riffs et c'est carrement plus efficace, abouti meme, tous les ingredients sont reunis pour en faire un classique! Et le son est correct pour des demos. Un vrai defouloir!

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › mercredi 15 avril 2015 - 13:28  message privé !

Précurseur sans aucun doute, n’empêche que ç vieillit assez mal ce machin là.

Note donnée au disque :       
Harry Dickson › samedi 8 juin 2013 - 14:24  message privé !

Mon Dieu, cette voix.

Note donnée au disque :