Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesEEdge Of Sanity › The spectral sorrows

Edge Of Sanity › The spectral sorrows

13 titres - 54:02 min

  • 1/ The spectral sorrows
  • 2/ Darkday
  • 3/ Livin' hell
  • 4/ Lost
  • 5/ The masque
  • 6/ Blood of my enemies
  • 7/ Jesus cries
  • 8/ Across the fields of forever
  • 9/ On the other side
  • 10/ Sacrificed
  • 11/ Waiting to die
  • 12/ Feedin' the charlatan
  • 13/ A serenade for the dead

enregistrement

Unisound recordings, juillet 93, par Dan Swanö.

line up

Dan Swanö(chant), Dread (guitare, basse sur l'album), Sami Nerberg (guitare), Benny Larsson (batterie), Anders Lindberg (basse, pas sur l'album cause service militaire)

chronique

Styles
metal extrême
death metal
Styles personnels
death metal

Ah enfin on rentre dans la cour des grands ! Pour ce 3ème album, les Edge Of Sanity ont définitivement mis le paquet : un son énorme, leur meilleure prod' à ce jour (faite au Unisound studios, par Dan swanö justement), un album mature, varié et inspiré qui quitte un peu son aspect crado-dégueu pour devenir une grosse machine de guerre bien lourde et destructrice. C'est réellement avec cet album qu' Edge Of Sanity va au fond de ses arrangements et autres idées, et peut alors se permettre nombre d'experimentations originales. C'est ainsi qu'au milieu d'un tas de brulôts death metal, on retrouve une reprise de Manowar "blood of my enemies" pas mal du tout même si le côté "powerful" a un peu disparu, mais aussi un morceau goth/rock ultra kitsch 80's qui donne envie de bouger son gros cul plein de bière sur le dancefloor (ahlàlà ce refrain tchikitan tchitchikitan...), et carrément un morceau hardcore "feedin' the charlatan" bien rentre dedans et binaire... Bref on voit bien que le groupe se lache. Et ils le peuvent tant le reste est maîtrisé. Dès "Darkday" on comprend vite que "The spectral sorrow" va encore améliorer le style EoS déjà mis en place sur "Unorthodox". Parties bien speeds typiquement death suèdois, ralentissements doomy, riffs catchy en tremolo, quelques harmonies mélodiques, du clavier de ci de là, et un gros travail sur le chant : il nous fait tout ! (normal quand on connait les capacités de Dan Swanö). Certains morceaux renvoient immédiatement aux Entombed/Dismember ("Livin' hell" est une bombe), d'autres se font plus pesant et heavy, préfigurant l'album suivant ("lost" et son refrain tout mimi précurseur de "black tears", "The masque", "Across the field of of forever"), tandis que d'autres explorent un peu plus l'aspect mélodique qui explosera sur les albums futurs ("Jesus cries", avec son gros refrain death sautillant à la fin "jesus cries" !!!!, "On the other side")... Pas un morceau n'est en dessous des autres, si l'on met de côté ceux un peu barrés bien sûr, avec une grande utilisation de la rythmique Dismember-ienne qu'on retrouve sur "Bleed for me" par exemple. On peut aussi penser un peu au Hypocrisy de la période "Final chapter" (en avance bien sûr) pour ce côté "puissant mais mélodique" tout en restant simple et bas du front... Energique, punchy, réfléchi et inspiré, "The spectral sorrow" se paye même le luxe d'être le disque le plus sombre du groupe (notamment avec ses petits breaks au clavier). Ajoutez à cela un son énormissime, qui même 15 ans après ébouriffe encore l'auditeur, et avec le cachet typiquement suèdois s'il vous plait ! Impossible alors de faire la fine bouche... En résumé, un excellent album, à mon sens le meilleur avec le suivant, qui pose clairement Edge Of Sanity cmme un groupe important du mouvement death suédois.

note       Publiée le lundi 11 septembre 2006

partagez 'The spectral sorrows' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The spectral sorrows"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The spectral sorrows".

ajoutez une note sur : "The spectral sorrows"

Note moyenne :        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The spectral sorrows".

ajoutez un commentaire sur : "The spectral sorrows"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The spectral sorrows".

born to gulo › lundi 15 août 2011 - 18:53  message privé !

et merde, ce coup je suis vraiment tombé dans la marmite ; poky, je ne te félicite pas

Note donnée au disque :       
Potters field › mardi 16 octobre 2007 - 18:07  message privé !
un son de batterie affreusissime, à l'opposé du boulot de prod sur les grattes. noar a completement raison de rapprocher ça d'hypocrisy, puisque tagtgren avait à l'epoque demandé a swano des conseils sur son son de guitare.
noar › samedi 30 septembre 2006 - 02:45  message privé !
On se rejoint sur cet album Poky, je ressens à peu près les mêmes choses. C'est avec cet album que le groupe s'affirme et impose sont syle entre pur style suédois avec gros riffs puissants, rythmes rapides, ralentissements pesants et d'un autre côté la lumière qui vient de leur aspect mélodique et épique notamment grâce aux leads de guitares non sans rappelé Hypocrisy dans ce qu'ils ont fait. Pour l'aspect basique, on pense immédiatement au "Left Hand Path" d'Entombed mais E.O.S apporte pas mal d'éléménts intéressants à son actif qui font sa personnalité. En bref, un très bon disque qui se démarque de la masse par suffisament d'originalité.
Note donnée au disque :       
pokemonslaughter › jeudi 14 septembre 2006 - 21:06  message privé !
avatar
(merci)
Note donnée au disque :       
yog sothoth › jeudi 14 septembre 2006 - 20:41  message privé !
avatar
Un des seuls qui me manquent dans la disco d'Eos... faudra que j'y remédie quand meme, vu la qualité des précédents, et la chro qui donne envie de se pencher dessus [à suivre]