Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCardiacs › A little man & a house & the whole world window

Cardiacs › A little man & a house & the whole world window

11 titres - 49:31 min

  • 1/ A little man and a house (5:01)
  • 2/ In a city lining (5:54)
  • 3/ I'm eating in bed (5:00)
  • 4/ Is this the life (5:37)
  • 5/ Interlude (0:46)
  • 6/ Dive (4:08)
  • 7/ The icing on the world (4:02)
  • 8/ The breakfast line (4:54)
  • 9/ Victory egg (3:07)
  • 10/ R.E.S. (5:16)
  • 11/ The whole world window (5:46)

enregistrement

The Workhouse, Old Kent Road, Londres, Angleterre, Avril 1988

line up

Tim Smith (uk) (chant, guitare, flûte, flûtes à becs), Tim Quy (marimba, percussions, synthétiseurs), Jim Smith (basse, voix), Sarah Smith (saxophones, clarinette, voix), William D. Drake (claviers, voix), Dominic Luckman (batterie)

chronique

Styles
progressif
rock
Styles personnels
post punk

Puisque nous sommes ici pour parler de groupes obscurs, il est plus que temps de mettre en lumière une formation anglo-saxonne qui a eu une répercussion considérable sur les scènes alternatives du monde entier tout en restant dans un parfait anonymat. Les Cardiacs pratiquent un mix improbable de no wave et de ska typiquement british avec des arrangements farfelus, créant une musique vraiment unique en son genre. A y regarder de plus près, il est vrai que les vocaux pourraient en rebuter plus d'un - par moments ils font même songer à Peter Garrett de Midnight Oil, ça vous dit encore quelque chose ? - tellement l'accent est mis sur les origines insulaires du groupe. Mais justement, ça le rend d'autant plus unique. Une singularité qui ne trompe pas vu que les américains de Mr.Bungle les ont cité plus d'une fois comme une de leurs influences majeures ! Mais attention, pas d'assaut guitaristique bien gras ici, juste une sophistication à toute épreuve et un sens de la dérision qui ferait écho à Frank Zappa. Pour tout dire, je n'ai pas assez d'adjectifs mélioratifs pour souligner à quel point nous sommes en présence d'un extraordinaire petit disque. Essayez seulement de résister au petit pont aux instruments à vent de "I'm Eating in Bed", au final monstrueux de " Breakfast Line" ou aux constructions sympathiquement enchevêtrées de "R.E.S."...Un régal !

note       Publiée le vendredi 18 janvier 2002

partagez 'A little man & a house & the whole world window' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "A little man & a house & the whole world window"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "A little man & a house & the whole world window".

ajoutez une note sur : "A little man & a house & the whole world window"

Note moyenne :        16 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "A little man & a house & the whole world window".

ajoutez un commentaire sur : "A little man & a house & the whole world window"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "A little man & a house & the whole world window".

Klarinetthor › vendredi 22 août 2014 - 15:35  message privé !

Un projet kickstarter ouvert jusqu'en octobre propose d'éditer un recueil de chansons des cardiacs, adaptées pour un ensemble réduit. Une partie des fonds recoltés sera reversée à Tim Smith traité pour ses problèmes cardiaques.
https://www.kickstarter.com/projects/1584032548/cardiacs-songbook

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › mercredi 20 août 2014 - 17:25  message privé !

quand il y a de la gêne a roter dans la soie il n'y a pas de plaisir (non parce que le reste de la piste, c'est de la dentelle de luxe). Ah ça fait partie de ces chansons à expulsion de matière organique. Toujours pas retrouve celle(s) ou Mark E Smith fait le même genre de truc tiens. Je sens que je vais devoir me réécouter un certain nombre d'heures de the Fall.

Note donnée au disque :       
22goingon23 › mercredi 20 août 2014 - 17:06  message privé !

Yes indeed, le Seaside est délectable, une joyeuse mécanique déglinguée en apparence mais délicatement rafistolée ! enchanteur le xylo sur It's a lovely day : un troll qui fait des claquettes ! Il me semble aussi entendre dans les 1ères secondes de Hello Mr Sparrow un bon gros rot bien dégoulinant, qui vient appuyer la rytmique endiablée et clownesque du titre. Pantagruel déboule chez la reine haha ! chez les Cardiacs tout (fautes de goût incluses) fait note même quand ça rote !!

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › lundi 18 août 2014 - 23:33  message privé !

réécouté cet aprem et je le trouve un peu inférieur aux autres. et puis il y a même une presque faute de goût avec leur solo sur RES qui me fait bizarre; Bref, Sing to god et the Seaside restent mes préférés à m'enfiler.

Note donnée au disque :       
22goingon23 › lundi 18 août 2014 - 16:02  message privé !

R.E.S : joli condensé des excès de bouche et de l'inventivité excentrique du groupe. Un ptit précis sur l'art très british (soit savant et calculé) de la cohabitation improbable des contraires jaloux, à l'instar du pot-pourri. Champagne des galas, rhum de pirates, cervoise des campagnes et darjeeling de gentleman enfin réconciliés ;-)

Note donnée au disque :