Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAMarc Almond › The stars we are

Marc Almond › The stars we are

cd • 13 titres

  • 1The stars we are
  • 2These my dreams are yours
  • 3Bitter sweet
  • 4Only the moment
  • 5Your kisses burn
  • 6The very last pearl
  • 7Tears run ring
  • 8Something gotten hold of my heart
  • 9The sensualist
  • 10She took my soul in Istanbul
  • 11The frost comes tomorrow
  • 12Kept boy
  • 13Something gotten hold of my heart (featuring Gene Pitney)

enregistrement

Matrix Studios, Londres, Angleterre, 1988

line up

Marc Almond (chant), Gini Ball, Sue Dench (alto), Sally Herbert (violon), Annie Hogan (piano, synthés, marimbas, cordes), Bill Mcgee (Billy McGee) (basse, contrebasse, claviers), Nico (chant), Chris Pitsillides, Audrey Riley (violoncelle), Enrico Tomasso (trompette, cor), Steve Humphreys (batterie, percussions, samples), Julia Girdwood (cor, cor anglais), Derek Hanigan (clarinettes), Philippe Holland (violon), Chris Pitsillides, Jos Pook, Christine Jacson, Gene Pitney (chant), Agnes Bernelle (chant), Suraya Ahmed (chant), Victoria Wilson-James (chant)

remarques

chronique

Styles
pop
Styles personnels
pop décadente/ cabaret/ new wave

Marc Almond, c'est le genre d'artiste dont on se demande à chaque album : 'mais que nous réserve-t-il cette fois ?', va-t-on le retrouver en voyou de Jean Genet, en diva gothique vêtu de velours, en crooner kitsch ? Tout est permis de la part d'un chnateur capable de faire des duos aussi bien avec Foetus, Andi Sexgang que Gene Pitney ou Bronski Beat... Sur 'The Stars we are', Marc fait ce qu'il fait le mieux, de la pop, un brin moins cabaret (encore que le splendide 'Kept boy', très brechtien, tendrait à prouver le contraire), mais toujours aussi efficace. Une sorte de croisement entre mélancolie, glam, kitsch et pop, avec une touche folle typique du personnage. A ce niveau, les attaques de cordes et les magnifiques vocaux féminins contribuent largement à ce type d'atmosphère, tant dans le poignant que la paillette assumée. Mais notre Anglais nous a aussi réservé quelques surprises de choix, à commencer par un duo avec Nico, 'Your kisses burn', magnifique pièce de pop grandiloquente et épique où la rencontre entre la sensualité de l'homme et la masculinité de la femme fusionnent à merveille. Dans la série des duos, il prend tout le monde à rebrousse-poil en concluant son disque par une reprise de 'Something gotten hold of my heart' avec le crooner Gene Pitney. Dans le genre music-hall La Vegas, on pouvait pas rêver mieux, seulement, il est capital de retenir qu'entre les mains de Marc, le kitsch devient une arme redoutable et bien vite, on se laisse séduire par la petite touche triste qui se dissimule derrière le grandiloquent, même si à priori, on pourra préférer la version qu'il interprète seul. Il faut dire qu'avec un timbre pareil... Il suffit d'écouter des pièces intimistes comme 'The sensualist' ou 'She took my soul to Istambul' sans parler de 'Kept boy' (quelle murder story !) ou 'The stars we are' pour se laisser emporter. Rarissimes sont les artistes qui parviennent à réussir tel tour de force, transformer en chanson poignante ce qui entre de mauvaises mains deviendrait de l'insipide variétoche. Notre dandy anglais y parvient une fois de plus avec brio.

note       Publiée le mercredi 16 août 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The stars we are".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The stars we are".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The stars we are".

marcalmond › mercredi 15 août 2012 - 00:09  message privé !

"Ok, merci pour les infos. Je réécouterais plus attentivement donc. Ce live a néammoins une presentation un peu cheap, pas de livret et pochette en rouge et bleu biens esthétique qui donne un gout de truc pas vraiment officiel... Il s'intitule "12 years of tears" (Live at the royal albert hall) et est sorti en 1993..."

Le CD n'est pas le vinyle, c'est petit et pour le livret, c'est une espèce de best of Live 12 ans de carrière , 12 ans de larmes ? C'est un cd officiel.

gab › vendredi 6 octobre 2006 - 18:39  message privé !
Ok, merci pour les infos. Je réécouterais plus attentivement donc. Ce live a néammoins une presentation un peu cheap, pas de livret et pochette en rouge et bleu biens esthétique qui donne un gout de truc pas vraiment officiel... Il s'intitule "12 years of tears" (Live at the royal albert hall) et est sorti en 1993...
Twilight › vendredi 6 octobre 2006 - 16:50  message privé !
avatar
Aaaah non, Marc est un excellent chanteur...il a une voix assez spéciale, il est vrai mais il n'est pas supposé chanter faux...je n'ai par contre pas eu l'opportunité d'écouter le live dont tu parles...était-il en baisse de régime ce soir-là ? Je ne puis hélas te répondre...
gab › vendredi 6 octobre 2006 - 16:43  message privé !
Tuiwlight: J'ai acheté un album live de Marc Almond (sorti en 1993) après avoir lu quelques chros, et je suis assez deçu... J'ai l'impression qu'il ne chante pas juste, et rien ne semble accrocher... Le reste des albums est mieux, ou son chant est volontairement 'faux'? Merci, a+