Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNattefrost › De som sejrede

Nattefrost › De som sejrede

10 titres - 45:09 min

  • 1. Mod Lindisfarne /Towards Lindisfarne (5:17)
  • 2. Sejlende gennem dybe dale /Sailing through deep valleys (4:08)
  • 3. I krig /In war (1:37)
  • 4. Slaget som varede evigt /The battle that lasted eternally (9:36)
  • 5. Sværdet /The sword (2:35)
  • 6. Stormende mod fjenden /Storming towards the enemy (4:53)
  • 7. Tårnets krigere /The warriors of the tower (4:29)
  • 8. Nattefrost /Night frost (2:02)
  • 9. Mit hedenske blod /My pagan blood (5:28)
  • 10. Vintersolhverv /Winter solstice (4:57)

enregistrement

Enregistré de Janvier 2000 à Octobre 2003 au Nattefrost Studio

line up

Bjørn Jeppesen : Synthé Roland JV-1080 et Casio CZ-1000, PC & FX

chronique

Styles
electro
Styles personnels
musique Électronique atmostribal

Nattefrost a ébloui le petit monde de la Musique Électronique, style Berlin School, avec la parution de son très coloré Absorbed in Dreams and Yearning. Depuis, ses premières œuvres refont surface et on découvre un artiste qui aime les atmosphères particulières. De som sejrede, signifiant ‘‘Ceux qui ont été victorieux’’, est un cd à caractère très Scandinave. Un peu comme une fable, ou une légende du pays nordique, Nattefrost dessine une histoire musicale avec des arrangements orchestraux étonnants. Je pense notamment à I Krig qui rappelle l’ère des Vikings, à Sværdet où Nattefrost démontre son habilité à coiffer une ligne minimaliste et à Nattefrost. Il y a aussi un côté très sombre, voire lugubre par instant. On dirait une trame sonore d’un film d’époque médiéval où les esprits monstrueux côtoieraient les sorcières de Salem. Mod Lindisfarne ouvre le bal avec une séquence lourde et sombre qui flotte sur un tempo minimaliste intense. Doucement le synthé étend ses nappes et devient superbement enveloppant avec de chœurs spectraux très intrigants. Le tempo de Sejlende gennem dybe dale est lent et avance sur des percussions martelantes. Un peu comme celles que l’on entendait sur les vieilles galères afin de stimuler les rameurs. Ces percussions martèlent une cadence lourde investit d’un synthé extrêmement envahissant. Slaget som varede evigt est la plus longue pièce sur cet opus. Une belle séquence ronde y pave la voie et on entend les premiers vestiges de la pièce d’ouverture d’ Absorbed in Dreams and Yearning; The Battle that lasted Eternally. Ici le mouvement est plus lent et est pénétré par des synthés envoûtant, ajoutant un brin de sensualité. Un bon titre, peu importe l’étoffe musicale. Stormende mod fjenden emprunte les sentiers du fantôme de l’opéra avec sa grosse orgue d’église et ses percussions martelantes. Une orgue que nous retrouvons aussi sur le martelant Mit hedenske blod. Tårnets krigere possède une approche nettement plus sereine. Les notes sont claires et nerveuses. Elles volent avec constance, créant un effet d’écho. Un peu comme les œuvres de Philip Glass pour piano. Vintersolhverv conclut sur une note plus ambiante, aux confins d’une Berlin School aux atmosphères spectrales. De som sejrede est un cd fort différent d’Absorbed in Dreams and Yearning. C’est un titre hautement atmosphérique, avec de bonnes séquences, qui s’écoute comme on écoute une trame sonore. C’est un voyage musical aux travers les histoires d’une Scandinavie d’une noirceur inhabituelle, sur de superbes arrangements et qui demande quelques écoutes. Signe d’une œuvre avec une certaine profondeur.

note       Publiée le mardi 8 août 2006

partagez 'De som sejrede' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "De som sejrede"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "De som sejrede".

ajoutez une note sur : "De som sejrede"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "De som sejrede".

ajoutez un commentaire sur : "De som sejrede"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "De som sejrede".

shinjuku thief › jeudi 5 mars 2009 - 19:35  message privé !

Ok, merci pour ta réponse :)

Note donnée au disque :       
Phaedream › mercredi 4 mars 2009 - 21:35  message privé !
avatar

Pas vraiment dans ce style. Mais Absorbed in Dreams and Yearning a quelques ressemblances.

shinjuku thief › mardi 3 mars 2009 - 18:44  message privé !

Des groupes similairees à recommander ?

Note donnée au disque :