Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTangerine Dream › Montréal 1977

Tangerine Dream › Montréal 1977

7 titres - 126:26 min

  • Disc One
  • 1. First Movement (19:12)
  • 2. Second Movement (23:42)
  • 3. Third Movement (24:18)
  • Disc Two
  • 1. Fourth Movement (23:40)
  • 2. Fifth Movement (11:33)
  • 3. duplicate track (11:33)
  • 4. Sixth Movement (12:28)

enregistrement

Intégral du concert de la Place des Arts, à Montréal en 1977

line up

Peter Baumann (keyboards, synthétiseurs), Christopher Franke (keyboards, synthétiseurs), Edgar Froese (keyboards, synthétiseurs et guitares)

chronique

Styles
electro
Styles personnels
musique Électronique berlin school

Dans les années 70, chaque concert de Tangerine Dream était un ‘’happening’’ musical. Un gros ‘’laser’’ show avec une musique expérimentale et psychédélique très arrosée. De quoi attirer la curiosité des plus téméraires, comme moi. J’y étais. En Avril 1977 j’étais bien assis à La Place des Arts pour entendre, et surtout voir. Comme plusieurs, j’avais entendu Stratosfear à la radio. En 77, CHOM-FM, la radio rock et progressive de l’époque à Montréal, tournait du TD, Klaus Schulze (eh oui, du Schulze), Kraftwerk (Radio Activity), Jarre (Oxygene) et du Vangelis. Montréal, déjà assez avant-gardiste au point de vue culturel, battait aux étranges pulsations de musique séquentielle. Mais je n’étais pas un fan. Au contraire! À l’aube de ma majorité, je défonçais mes caisses avec du Queen, Led Zeppelin, Yes, Supertramp et Pink Floyd. Mes oreilles avaient tentées Stratosfear, Phaedra et Rubycon sans trop grands succès. Mais, quelle mémorable soirée j’ai passé. Quand Encore fut sur les tablettes, je m’y suis précipité, mais il y manquait quelque chose. Par le biais d’un ami, j’ai pu mettre la main sur l’intégral du concert, qui fut diffusé simultanément sur les ondes de CHOM-FM. Ce qui allait devenir plus tard le bootleg Patrolling Space Borders. Des bootlegs! Seigneur, combien peut-il y avoir d’enregistrements pirates sur Tangerine Dream? Je ne suis pas certains, mais je crois que tous les concerts ont été enregistrés. Pensez-y, de 1974 à 2006. Ça en fait des concerts. Depuis quelques années, des fans irréductibles ont mis sur pied un gros projet intitulé; ‘’Tangerine Tree’’. Ça consiste à amasser les meilleurs enregistrements ‘’pirates’’ des concerts de TD. On y trouve des ‘’soundboards’’ ainsi que d’excellents enregistrements personnels sur bandes, communément appelés ‘’audience recordings’’. Sous l’égide et le consentement d’Edgar Froese, ses fans poussent même l’audace à déterrer des vieilles bandes, des pièces inédites, des entrevues. Bref, c’est l’ultime point de rencontre de milliers de fans du trio Allemand. Cette immense collection, qui comprend 8 séries et près de 90 volumes, est disponible gratuitement et circule aisément parmi les fans. Et voici que débarque une nouvelle édition, les ‘’Bootmoon Series’’. Il faut faire une distinction entre cette série et celle intitulée ‘’Vaults’’. Cette dernière est produite à partir d’enregistrements de TD et est remasterisé pour avoir la meilleure qualité sonore. Montreal 77 de Bootmoon Series est produite à partir des enregistrements qui circulent dans les projets ‘’Tangerine Tree’’et est vendu à gros prix. Est-ce qu’Edgar a vendu des droits? Est-ce Virgin? Toujours est-il que c’est le fan qui se fait arnaquer. Imprimer en 10 000 exemplaires, et vendu à fort prix, Montreal 77 de ‘’Bootmoon Series’’ ne vaut pas le débourser. Sans compter que la compagnie a inversé le cd 2 avec le cd 1 du concert d’Aachen 81, m’enfin…. Oh…Le concert est bon, sublime même. Nous y trouvons tous les détails, incluant voix radiophoniques, toux et murmures, qui démontraient l’immense talent et les liens musicaux qui unissaient le trio dans ces superbes concerts où l’improvisation prenait toute la place. Si les deux premiers morceaux sont des versions de Cherokee Lane et Monolight que l’on trouve sur Encore, le reste est du pur délire électronique où les séquences croisent des synthés à la fois survoltés et mélodieux, ainsi qu’une guitare cruellement agressive d’Edgar Froese, Third Movement est fumant. Un excellent concert et un très bon enregistrement que vous pouvez vous procurez gratuitement avec le groupe de fans qui ont mis sur pied le ‘’Tangerine Tree’’. Et, une fois que vous allez tomber dedans (le‘’Tangerine Tree’’on s’entend), vous ne voudrez plus en démordre. Et si vous êtes un fan de la tournée 77, le concert de Washington au Lisner Auditorium, aussi retransmis à la radio, est encore meilleur. Tant au niveau son, que contenu. C’est le Tangerine Tree Volume 4. Information sur le Tangerine Tree ; http://www.vitn.homepage.t-online.de/voiceshm.htm Et si ça vous intéresse d’en savoir plus, je me ferai un plaisir de produire un article à ce propos.

note       Publiée le samedi 5 août 2006

partagez 'Montréal 1977' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Montréal 1977"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Montréal 1977".

ajoutez une note sur : "Montréal 1977"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Montréal 1977".

ajoutez un commentaire sur : "Montréal 1977"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Montréal 1977".

snooky › mercredi 9 mars 2011 - 05:56  message privé !

C'est bien ce que je pensais mais je voulais en être tout à fait sûr. Merci pour la confirmation...

Note donnée au disque :       
le mourm › mardi 8 mars 2011 - 11:00  message privé !

Le volume 91 présente bien le concert d'Oxford en 1978. C'est une faute de frappe car en 1987, TD n'a donné qu'un seul concert, celui de Berlin, dans la formation suivante : Froese / Haslinger / Franke (dont c'est la dernière apparition avec le groupe) et la musique est à des années lumières de ce qu'ils faisaient 10 ans auparavant...

Note donnée au disque :       
snooky › mardi 8 mars 2011 - 08:33  message privé !

Bonjour ! J'avais juste une petite question concernant les Tangerine Tree. Sur le volume 91, il est marqué Oxford 78 alors que les morceaux sont marqués Oxford 87.Je pense qu'il s'agit d'une faute de frappe.La formation comprend alors Froese, Franck, Jollife et Crueger.Ce qui confirme qu'il s'agit de la tournée Cyclone( pas passionnante d'ailleurs) et que le volume 92( même formation) est bien noté London 78.Pour moi le doute n'est pas permis.Mais...Si l'un d'entre vous pouvait lever le voile définitivement, alors je l'en remercie par avance. Le Mourm a raison.Certains volumes( pas tous bien sûr) mériteraient une chronique.Parce qu'il y en a vraiment des fabuleux.

Note donnée au disque :       
le mourm › mardi 8 mars 2011 - 02:23  message privé !

Detroit 77, dans la même série, est assez différent. Les morceaux sont plus courts, moins progressifs, mais nettemnt plus agressifs dans le délire. En revanche, le son est beaucoup moins bon que sur Montréal 77 car ce n'est qu'une prise audience, pas une diffusion radio... Phaedream, quand chroniques-tu Detroit 77 et Sydney 82 qui ont également été édités par TDC/Voiceprint ?

Note donnée au disque :       
snooky › mardi 1 février 2011 - 08:44  message privé !

En 1977, Tangerine Dream est pratiquement à l'apogée de son art.Et pour ce concert, ils ont mis la paquet.Les deux premiers morceaux sont connus Cherokee Lane et Monolight.Mais toujours intéressants car dans des versions sensiblement différentes.La suite, c'est que du pur bonheur.Un délire sonore, un incroyable enchevêtrements de boucles synthétiques, un régal d"improvisation dont la maîtrise donne le vertige.Même Papy Froese met sa guitare en fusion( 3eme et 5eme partie).Un Td en très grande forme qui flirte avec la perfection. Mais par de là tout celé, on peut quand même tirer un grand coup de chapeau et leur dire un grand merci, aux Tangerine Tree de nous avoir restitué ces documents sonores hautement appréciables et d'une très bonne tenue. Celui là, c'est le volume 18 et il est sublime. Enfin sachez que les Tangerine Tree( les 92 volumes) sont disponibles sur le Net.Et gratuitement...

Note donnée au disque :