Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTangerine Dream › Sorcerer

Tangerine Dream › Sorcerer

12 titres - 43:53 min

  • 1.Main Title (5:28)
  • 2.Search (2:54)
  • 3.The Call (1:57)
  • 4.Creation (5:00)
  • 5.Vengeance (5:32)
  • 6.The Journey (2:00)
  • 7.Grind (3:01)
  • 8.Rain Forest (2:30)
  • 9.Abyss (7:04)
  • 10.The Mountain Road (1:53)
  • 11.Impressions Of Sorcerer (2:55)
  • 12.Betrayal (Sorcerer Theme) (3:38)

line up

Peter Baumann (keyboards, synthétiseur, mellotron et piano), Christopher Franke (keyboards, synthétiseurs, mellotron, séquenceur et percussions), Edgar Froese (keyboards, synthétiseur, mellotron, piano, guitares et basse)

chronique

Styles
electro
Styles personnels
musique Électronique berlin school

Sorcerer, un film de William Friedkin, est la première d’une longue collaboration de Tangerine Dream avec le 7ième art. Depuis, Edgar Froese et ses acolytes ont tapissés un nombre impressionnant d’œuvres cinématographique, ainsi que des documentaires, d’une musique qui couvre toute les dimensions. Pour ce film, étrangement sombre faut avouer, Froese, Franke et Baumann ont dû élaborer une nouvelle approche artistique, composer de courtes pièces, pour un film dont ils n’avaient que lu le scénario. Un tour de force, si l’on considère le résultat. Car, comme le film, la trame sonore est sombre et lugubre. Certaines langues avancent qu’elle est même supérieure au film proprement parlé. Main Title ouvre le bal sur un hymne atmosphérique très dense et sombre. Il en va de même avec Search, un court titre en boucle aux atmosphères symphoniques et aux mouvements mélodieux. The Call offre une courte séquence pulsative sur un synthé suave et plaintif alors que Creation est plus élaboré avec la guitare à Froese. Vengeance est un étrange boléro qui avance sur des cymbales claquantes et des synthés aux harmonies lugubres. Tangerine Dream perfectionne l’aspect sinistre avec superbe une marche mortelle The Journey est une belle petite mélodie mellotronné sur une séquence hésitante alors que les premières esquisses de Silver Scale se font entendre sur Grind. Un bon titre sur un rythme lourd accordé sur des pompeux synthés symphoniques qui porteront la griffe de TD pour les années à venir. Rainforest est un autre titre sombre sur une séquence débridée qui tourne avec hypnose. Un titre parfait pour une poursuite démentielle. Abyss est le titre le plus long sur Sorcerer. Après une intro atmosphérique fort dense, le séquenceur se met en mode pulsations et vrille avec l’intensité de sa visualité, soit les profondeurs abyssales. Un titre qui démontre l’art de coller une musique sur un thème. Assez impressionnant. Après cette chute folle, The Mountain Road amène un souffle plus soyeux et plus léger. Une courte mélodie sur de fines percussions, qui glane sur un superbe mellotron. Avec son rythme haché, Impressions Of Sorcerer offre un tempo plus relaxe. Un rythme des îles sur de bonnes percussions claquantes et de solides riffs de guitares. Betrayal est le titre sur Sorcerer. Les notes fusent et se concordent en harmonie sur une séquence basse et grave. Le tout donne une superbe mélodie, sur des nappes synthétiques volages et stridentes. Évidemment, Sorcerer a tous les défauts d’une trame sonore. Des titres courts où on sent une retenue dans l’exploration et dans l’audace créative. Des extraits musicaux qui bien souvent répondent à des caprices d’une vision bien personnelle du cinéaste qu’à la compréhension de ceux qui regarderont son film. Bref, une œuvre divisée. Mais qui a survécu à l'échec commercial du film, car la trame sonore a fait le Top 50 des charts d'Angleterre. Avec Sorcerer, Tangerine Dream a poussé les atmosphères aussi loin que la tension du scénario pouvait l’exiger, avec, en primes, de belles harmonies et des belles mélodies. Je pense notamment à Betrayal, Grind et l’étrange Vengeance. Des titres qui amèneront TD à explorer encore plus ses limites, déviant sur des œuvres plus complètes, dans un futur très proche.

note       Publiée le samedi 5 août 2006

partagez 'Sorcerer' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Sorcerer"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Sorcerer".

ajoutez une note sur : "Sorcerer"

Note moyenne :        12 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Sorcerer".

ajoutez un commentaire sur : "Sorcerer"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Sorcerer".

torquemada › samedi 24 janvier 2015 - 12:59  message privé !

J'ai enfin réussi à voir le film cette semaine (ça faisait plus de 10 ans que j'avais envie de le découvrir), et voilà que Papy Edgar meurt (la mort artistique avait visiblement eu lieu il y a déjà longtemps) ! En tout cas, ce "Sorcerer", pas passionnant sur album, marche extrêmement bien dans le contexte du film : une excellente BO, donc. Adieu Edgar.

Note donnée au disque :       
SEN › lundi 5 décembre 2011 - 21:45  message privé !

Un film que j'ai vu récemment et que je conseil vivement à tous le monde ! Et pas seulement pour la musique de Tangerine Dream !

Aiwass › lundi 21 février 2011 - 00:08  message privé !

la première piste est glaçante, je me rappelle avoir pris une claque quand j'ai découvert le disque; la suite, me souviens jamais, je m'endors assez rapidement

torquemada › samedi 19 février 2011 - 21:12  message privé !

Je n'ai, hélas, toujours pas réussi à voir le film, mais je suis persuadé que cette BO doit y faire merveille. En revanche, à écouter sur cd sans les images, c'est plutôt ennuyeux.

Note donnée au disque :       
snooky › dimanche 1 février 2009 - 20:16  message privé !

Au premier abord, ce qui m'a déconcerté dans ce disque, c'est la briéveté des morceaux.Après coup, on se dit qu'il ne pouvait en être autrement d'une BOF.Personnellement, j'ai pas vu le film, mais cette BOF est très sombre, noire, angoissante.Comparé à certaines BOF que TD fera plus tard, j'aurais tendance à considérer Sorcerer comme du très haut niveau.Incontestable...

Note donnée au disque :