Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRain Paint › Disillusion of purity

Rain Paint › Disillusion of purity

9 titres - 50:00 min

  • 1/ Year or two
  • 2/ Give back my heart
  • 3/ Heart will stop
  • 4/ Thru the mire
  • 5/ Disintegration (The Cure cover)
  • 6/ Purity
  • 7/ Final peace
  • 8/ Inside me
  • 9/ Disillusion (outro)

informations

Sundicoop studios, printemps 2005.

musiciens additonnels : Tea Dickman (claviers, également dans Eavesdrop), Henri Villberg (chant, également dans Rapture)

line up

Aleksi Ahokas (guitare, chan, basse), Samo Koikkalainen (guitares), Tom Toivanen (batterie)

chronique

Tiens à l'instar de Novembre, Rain Paint a mis la main à la patte pour faire avancer son style et proposer quelque chose de plus intéressant que ce qu'ils ont fait sur leur premier album "Nihil nisi mors". Ici le style s'est radicalement standardisé : on navigue dans une espece de metal vaguement tristounet, plutôt énergique misant sur l'efficacité et se srefrains plutôt que sur le rafinnement de ses arrangements. Enfin, je chambre un peu, car ces derniers sont quand même nombreux, notamment au niveau du chant, principal progrès sur cet album : Aleksi en fait presque trop ! Il passe en revue un peu tous les styles, du plus pur lover au grosses peformances heavy/glamouzes, et avec l'aide d'Henri Villberg de Rapture ajoute même quelques vocaux death de ci de là. Il faut bien avouer qu'il finit presque par souler par moment, mais sur un morceau comme le très Anathemien"Heart will stop" il faut bien avouer que sa prestation est énorme, notamment avec cette petite trouvaille dans son phrasé (après 2 minutes). c'est un peu le lot commun de cet album : il ne paye pas de mine avec son style très rock atmo à minettes, incluant quelques mélodies types vieux In Flames ou des breaks atmo, mais les surprises vont bon train. Un refrain par ci, une mélodie par là, et surtout une énergie bien attirante. Proche des classiques To die For et consorts, Rain paint s'est créé sa personnalité avec ce disque. Moins d'ambiance, plus d'efficacité. Ceci étant dit, on ne pourra pas mettre de côté l'ensemble assez superficiel, tant dans la prod' que dans les morceaux assez convenus (structures simples, tout ets là pour le refrain). On notera des arrangements d'un goût particulier et un mélange de style parfois hasardeux... Le genre de groupes difficilement catégorisable malgré sa musique finalement vraiment pas originale... Bref "disillusion of purity" montre quand même de nets progrès, notamment au niveau du chant et sur l'aspect parfois rock'n'roll posé à l'ensemble. Malgré cela, la prod' aseptisée, le mauvais goût de certaines parties (certaines juxtapositions death/clairs sont affreuses, en plus d'être ultra kitschs), et certaines mélodies qui frisent le niais me refroidiriont quant à rellement pointer du doigt le disque. "disillusion of purity" reste donc simplement un bon disque, sympathique et bien ficelé, pour lequel j'espère avoit réussi à donner envie aux potentiels intéressés...

note       Publiée le lundi 31 juillet 2006

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Disillusion of purity" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Disillusion of purity".

    notes

    Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

    Connectez-vous ajouter une note sur "Disillusion of purity".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Disillusion of purity".