Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBrainwork › Soundclouds

Brainwork › Soundclouds

6 titres - 79:28 min

  • 1 Rainpearls (11:08)
  • 2 Silverlake (20:05)
  • 3 Polarlight (15:55)
  • 4 Sky Trains (15:20)
  • 5 Summer Clouds (10:45)
  • 6 Eternal Ascend (6:13)

line up

Uwe Saher : Keyboards, synthétiseur, PC & FX

chronique

Styles
electro
Styles personnels
musique Électronique berlin school

Un coup de cœur. Un sublime coup de cœur. J’avais discrètement écouté Back to Future il y a deux ans et j’avais trouvé ça bien. C’est donc sans attente que j’allais écouter ce dernier opus de l’Allemand Uwe Saher, aussi connu pour sa musique plus énergique avec son autre projet musical, Element 4. Rainpearls ouvre Soundclouds avec une intro ambiante. Des notes limpides circulent dans cet univers fixe et une autre ligne plus pesante, à la sonorité des glockenspiels, se promène cousinée sur un épais manteau d’ondes d’un synthé louvoyant. Cet étrange ballet statique couvre l’atmosphère de notes basses, alliant un rythme hésitant à un mouvement immobile qui hausse l’intensité de son œuvre, avec des notes plus hautes et un synthé aussi mélodieux qu’errant. Une étrange danse surréaliste qui me rappelle l’étrange sonorité que Richard Pinhas avait créé sur ces albums East West et l’Éthique. Silverlake suit avec des notes qui dansent avec hésitation sur un souffle bas. Un synthé lance une nappe flottante aux effets sonores analogues. Discrètement, un beat s’installe sur une pulsation sobre, accompagnée de cymbales. Naviguant sur une mer hypnotique, le rythme prend plus de couleur dès qu’il rencontre le passage des percussions sèches qui claquent avec l’écho signifiant le mi-parcours. Dès lors, Silverlake étend ses vagues sur un beat hypnotique progressif, accompagné de plusieurs lames de synthé aux couleurs aussi flamboyantes que l’irisation de ses chœurs. Polarlight est un autre titre à la saveur hypnotique qui fait le charme de Rainpearls. Plus lourde l’atmosphère tourne à l’intérieur d’un mouvement cylindrique. Les notes, tant hautes que basses, dansent lascivement sur d’onctueuses strates d’un synthé dominant l’air spastique. Avec Sky Trains, on passe en mode plus rythmé. Sans forcer la psychose hypnotique du techno, le beat vrille sur un mouvement séquentiel bas animé par de bonnes percussions, qui parfois tonnent avec ingéniosité. La ligne de basse est superbe et les synthés y sont denses et épousent le rythme avec les multiples facettes d’une ‘’dance music’’ modérée. Uwe Saher allonge de bons solos sur un titre qui épouse les strates d’un minimalisme de la Berlin School. Summer Clouds débute sur un beau synthé aux arrangements orchestraux. Des notes animées circulent sur un beau mellotron flûté. Cette flûte nous inonde d’une belle mélodie et le rythme tombe avec lourdeur. Les nuages de l’été dansent sur un rythme pesant, aux limites d’un rock symphonique, avec une superbe flûte harmonieuse et des synthés mélodieux. Un bon titre qui a du mordant. Eternal Ascend ferme ce dernier opus de Brainwork sur un rythme lent et intense. À l’image de l’œuvre entière. Les percussions résonnent sur des notes qui cherchent le rythme sur leurs échos, ceinturées de synthétiseurs aux formes éparses et aux lignes rythmiques et enveloppantes. Honnêtement? J’ai tombé en bas de ma chaise. Soundclouds de Brainwork est une œuvre colossale, comme il en pousse une fois de temps en temps. Le genre de musique qui résonne et raisonne, tout en décapant la peinture des murs. Un cd extrêmement puissant qui étonne, tant par la diversité de ses rythmes que de la retenu des ses mouvements en spirales. Le noir coulé dans le blanc, comme le rythme fondu dans des strates hypnotiques et envoûtantes. Un incontournable qui allie les mouvements séquentiels de la Berlin School aux mouvements ‘’techno dance ‘’ et d’un rock symphonique modérés, avec une superbe atmosphère mellotronnée. C’est l’un des bons titres en 2006, et ce tant au niveau de la Musique Électronique conventionnelle à celle plus contemporaine. Une œuvre majeure qu’il faut posséder et jouer à fond. Une trouvaille pour 2006.

note       Publiée le vendredi 28 juillet 2006

partagez 'Soundclouds' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Soundclouds"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Soundclouds".

ajoutez une note sur : "Soundclouds"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Soundclouds".

ajoutez un commentaire sur : "Soundclouds"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Soundclouds".

Wotzenknecht › vendredi 11 juin 2010 - 11:33  message privé !

Nettement plus intéressant que son alter-ego trancey gras-du-bide. Réminiscent des bonnes années Schulze avec ce petit plus technoïde bien équilibré.