Vous êtes ici › Les groupes / artistesYThom Yorke › The eraser

Thom Yorke › The eraser

9 titres - 40:51 min

  • 1/ The Eraser (4:55)
  • 2/ Analyse (4:02)
  • 3/ The Clock (4:13)
  • 4/ Black Swan (4:49)
  • 5/ Skip Divided (3:35)
  • 6/ Atoms for Peace (5:13)
  • 7/ And It Rained All Night (4:15)
  • 8/ Harrowdown Hill (4:38)
  • 9/ Cymbal Rush (5:14)

enregistrement

Angleterre, 2006

line up

Thom Yorke (chant, programmation, instrumentation)

remarques

chronique

Styles
electro
pop
Styles personnels
alternatif

Le premier album solo du chanteur de Radiohead n'en est pas un. C'est Thom Yorke lui-même qui tient à remettre les choses à leur juste place. Tout a démarré avec "Black Swan", prévu pour figurer au générique de la récente adaptation cinématographique du roman de Philip K.Dick, "A Scanner Darkly". Thom émit le souhait de voir le producteur attitré du groupe anglais, Nigel Godrich, prendre part au projet. Les essais effectués supplantant rapidement les premières bribes d'idées émises, nos deux compères se retrouvent avec une dizaine de chansons sur les bras à mettre en boîte. Emballé dans l'urgence avec un minimum de moyen, reposant sur un travail électronique sommaire et la reconstruction partielle de bandes témoins d'anciennes sessions du groupe, "The Eraser" - cet album fantôme qui n'aurait jamais dû être mais dont on insiste malgré tout sur l'existence concrète - ravira fort probablement les amateurs de "Kid A". L'occasion nous est donnée (pour ceux qui en doutaient encore) de voir en Thom Yorke bien plus que le chanteur de Radiohead. Certes, l'absence des frères Greenwood se fait ressentir. La combinaison des deux est sans doute à l'origine du liant qui donne à la musique du groupe toute sa dimension. Mais Thom Yorke n'a pas son pareil pour nous trouver des mélodies bouleversantes (la plage titre, "Analyse" ou "Atoms for Peace"), même quand elles se déploient sur un fatras sonore qui pêche parfois par un excès de paresse. Les circonstances particulières dans lesquelles s'est déroulé l'enregistrement de l'album devraient aisément pouvoir expliquer ce travers. Prolongeant par endroits les pistes soulevées sur "Hail to The Thief", "The Eraser" paraît dans l'ensemble quand même bien plus linéaire que tout ce que le groupe a bien pu accomplir jusqu'ici. Finalement, n'aurait-il pas tout simplement pour tâche inavouable celle de satisfaire les fans de Radiohead qui se languissent depuis qu'on leur a promis un album pour le courant de l'année ? Ce rôle, aussi ingrat soit-il, il le remplit parfaitement et il pourra même, selon les cas, l'outrepasser allégrement.

note       Publiée le jeudi 27 juillet 2006

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Klozer
  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "The eraser" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "The eraser".

notes

Note moyenne        13 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "The eraser".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "The eraser".

Aladdin_Sane Envoyez un message privé àAladdin_Sane

Tout nouveau, tout beau, le nouvel album de Thom Yorke "Anima" sort aujourd'hui en format digital.

Note donnée au disque :       
Aladdin_Sane Envoyez un message privé àAladdin_Sane

Un album qui n'a l'air de rien comme ça mais qui contient des passages sublimes. Bon sang ! la fin de "Cymbal Rush" me laisse sur le c...

Note donnée au disque :       
salida Envoyez un message privé àsalida

@ramon : Ouais, qu'on réduise ou pas le mot pop, on sera d'accord, les mélodies (peut-être exception faite d'Analyse) sont tout sauf marquantes...

Note donnée au disque :       
Ramon Envoyez un message privé àRamon

@salida: eh bien, il faut prendre le terme pop au sens large de son acceptation: des beatles à kraftwerk en passant par Depeche Mode, Peter gabriel et même Bob Dylan, tous sont des songwriter.

Note donnée au disque :       
salida Envoyez un message privé àsalida

Et qui te dit qu'il a voulu écrire de la pop ? Si l'album est ennuyeux, c'est avant tout parce qu'il ne "recherche" pas grand chose, se contentant d'empiler quelques sons convenus trouvés au petit bonheur la chance.

Note donnée au disque :