Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRobert Rich › Rainforest

Robert Rich › Rainforest

9 titres - 53:11 min

  • 1/Mbira
  • Rainforest suite
  • 2/a-The forest dreams of Bach
  • 3/b-Drumsong
  • 4/c-Surface
  • 5/Sanctuary
  • 6/Temple of eyes
  • 7/The raining room
  • 8/Veil of mist
  • 9/A passage in bronze

enregistrement

Composé et enregistré par Robert Rich, Californie, Usa, 1988-1989.

line up

Robert Rich (claviers analogiques et numériques, doumbecs israëli et perses, flûte de bambou, ocarina, guitar lap-steel, percussions) ; guests : Andrew McGowan, Carter Scholz.

remarques

'The raining room' est dédié à Andreï Tarkovsky.

chronique

Styles
ambient
Styles personnels
ethno-ambient type nature & découverte

Passons sur l'affreuse pochette estampillée new age en espérant qu'elle n'est pas le reflet exact du contenu. Hélas, trois fois hélas ! 'Rainforest' est bien du Robert Rich, mais un Robert Rich qui, poursuivant son exploration des mythes et du sentiment spirituel (et précisémment élémentaliste/animiste), se lance ici dans une oeuvre aux saveurs un peu trop formatées. Alors bien sûr, le son, l'interprétation sont là, rien à redire là-dessus si ce n'est une production 'medium' qui fait la part belle aux mélodies (flûtes, ocarina) mais qui ici s'avère vite horripilante. Finalement, tout en devient presque commun, impression de déjà entendu et surtout que l'ami Rich a quand même édulcoré l'âme de ses nappes, drones et percus. Bien heureusement il reste quelques perles qui évitent la sensation de voir l'américain oublier ses premiers émois ('Surface', les superbes 'The raining room' et 'Veil of mist'). Pour résumer 'Rainforest aurait pu être transcendé dans son exécution (enfin surtout sa composition) si Rich n'avait pas fait l'impasse sur la profondeur de champs et l'aspect hypnotique qui faisaient sa marque de fabrique jusqu'ici. Alors oui, en ce sens le disque est moyen, moins ennuyeux passé les premiers morceaux, mais dans l'ensemble assez décevant.

note       Publiée le dimanche 23 juillet 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Rainforest".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Rainforest".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Rainforest".

ericbaisons › vendredi 14 septembre 2012 - 12:52 Envoyez un message privé àericbaisons

le mbira c'est magnifique, mais alors là plus new age que cette piste tu crèves

Wotzenknecht › vendredi 14 septembre 2012 - 11:41 Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar

C'est le très léger 'Mbira' d'ouverture qui peut induire en erreur ici. Le reste est beaucoup plus profond, et ce dès le second titre. La forme est tout de même toujours aussi belle et Robert Rich n'a jamais voulu se complaire dans de la musique "sombre". Propagation (1994) forme une belle suite à ce Rainforest.

NevrOp4th › dimanche 4 décembre 2011 - 09:51 Envoyez un message privé àNevrOp4th

1 ère écoute ce matin et je trouves sa vraiment bon. Un style unique que je n'ai pour l'instant pas entendu ailleurs. A approfondir ...

Marco › mardi 25 juillet 2006 - 01:47 Envoyez un message privé àMarco
avatar
mangetout : ma comparaison était volontairement exagérée. Ce que j'entendais par là c'est qu'après des débuts bien personnels et inspirés, et quand on sait ce que fera Rich après, 'Rainforest' est quand même très léger, malgré quelques petites perles que j'ai citées. Sinon je compte bien tenter de tout chroniquer, mais euh Somnium me parait assez difficile à chroniquer au vu de l'exercice qu'il représente, mettre des mots dessus me parait inutile, mais bon à voir ;)
mangetout › mardi 25 juillet 2006 - 00:43 Envoyez un message privé àmangetout
Et pour finir avec ce "Rainforest", son contenu est quand même assez loin de Deep Forest et de ce genre de sous-merde pseudo-ethnique avec rythmique mid tempo quasi dance. Dans le genre ethno-ambiant intéressant tu as bien sur les disques de Steve Roach (dont le superbe "Dreamtime return"), tu as les Suspended Memories, les disques de Jorge Reyes ou le superbe album "Eurasie" du français Bruno Heuzé, sans parler de Vidna Obmana, enfin bon ce "Rainforest" n'est pas si éloigné que ça de certains de ces disques !