Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCClandestine Blaze › Deliverers of faith

Clandestine Blaze › Deliverers of faith

6 titres - 45:23 min

  • 1.Beyond The Reason
  • 2.Psychopathia Sexualis
  • 3.Winter Of White Death
  • 4.Falling
  • 5.Tormented
  • 6.Grave Of Gratification

enregistrement

Enregistré en novembre 2004

line up

Mikko Aspa

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal

Après un superbe "Fist of the Northern destroyer", Clandestine Blaze remet le couvert pour ce quatrième album intitulé "Deliverers of faith". Ouch, première chose qui frappe, la production: on est assez loin du son de "Fist of the Northern destroyer", le rendu sonore est ici beaucoup plus crade et fleure bon le Darkthrone notamment au niveau de la batterie ou de ce premier morceau intitulé "Beyond the reason" qui y ressemble à s'y méprendre, tout comme le suivant "Psychopatia sexualis", à croire que l'album a été enregistré pendant une overdose d'écoute de Darkthrone old-school. Puis le morceau indispensable de cet album arrive et on reconnait le Clandestine Blaze laid, froid et lancinant des albums précédents. "Winter of white death" est superbe en tout point, probablement un des meilleurs morceaux de la discographie du groupe, 12 minutes au plus profond de la haine, du ressentiment et du mépris, ce titre est un tourbillon malveillant de noirceur. Un "Falling" tout en rapidité lui succède, qui me rappelle un peu les débuts de Clandestine Blaze sur "Fire burns in our hearts". "Tormented" comprend quelques nappes de claviers, chose qu'on n'a pas l'habitude d'entendre avec ce groupe, pas un clavier élaboré je vous rassure, une nappe discrète mais qui fait toute la différence dans un titre qui sonne très funeral doom. "Grave of gratification" est le deuxième très bon titre de l'album, qui finalement s'avère pour moi moins bon que les deux précédents, "Night of the unholy flames" et "Fist of the Northern destroyer". Il comporte certes deux très bons morceaux dont un "Winter of white death" d'anthologie, mais sur la longueur, certains titres me semblent plus faibles, voire dispensables. Clandestine Blaze n'arrête pas pour autant de se vautrer dans le fiel, l'ichor, la fange et l'inhumanité (renforcée par les coupures de presse relatant des tortures et autres meurtres à l'intérieur du livret). "Deliverers of faoth" n'est pas le meilleur Clandestine Blaze à mes yeux mais se pose néanmoins comme un bon album de black metal brut, froid et haineux.

note       Publiée le vendredi 14 juillet 2006

partagez 'Deliverers of faith' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Deliverers of faith"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Deliverers of faith".

ajoutez une note sur : "Deliverers of faith"

Note moyenne :        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Deliverers of faith".

ajoutez un commentaire sur : "Deliverers of faith"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Deliverers of faith".

Klarinetthor › vendredi 3 novembre 2017 - 20:16  message privé !

bien crado, plutot bon

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › mercredi 25 octobre 2017 - 14:53  message privé !

Aussi bon que Night of the unholy flames celui là.

Note donnée au disque :       
cantusbestiae › vendredi 14 juillet 2006 - 19:33  message privé !
Beaucoup plus faible que son indestructible predecesseur, moins direct, plus vicieux peut-être mais le tout perd en qualité, du CLANDESTINE BLAZE classique.
Note donnée au disque :