Vous êtes ici › Les groupes / artistesCClandestine Blaze › Fist of the Northern destroyer

Clandestine Blaze › Fist of the Northern destroyer

7 titres - 43:04 min

  • 1.Fist Of The Northern Destroyer
  • 2.Praising The Self
  • 3.Doll Of Darkness
  • 4.Ribs Of Virgin
  • 5.There Comes The Day
  • 6.Goat
  • Creative Alienation
  • 7.I Have Seen...

enregistrement

Enregistré en mars 2002

line up

Mikko Aspa

remarques

Version lp numérotée à 400 exemplaires

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal

Difficile de succéder aux deux réalisations excellentes qu'étaient "Night of the unholy flames" et le split avec Deathspell Omega. Clandestine Blaze, c'est un peu comme la nicotine: on sait pertinemment que c'est nocif, que ça nous tue à petit feu et pourtant on ne peut pas s'en empêcher quand on a commencé. Clandestine Blaze, c'est pareil: c'est nocif pour notre santé mentale, c'est laid et dégueulasse et pourtant on y revient souvent. "Fist of the Northern destroyer" emmène l'ensemble encore un peu plus loin que "Night of the unholy flames", tout en lui étant bien proche. Ce troisième opus est mieux produit et globalement plus efficace. Le titre éponyme est excellent et l'on retrouve cette alternance assez habituelle chez le groupe finnois entre morceaux au tempo rapide et titres plus posés, longs et lancinants; par exemple, cette différence entre les deux premiers titres est notable. La bestialité et la monotonie de "Doll of darkness" nous renvoit directement aux titres les plus sombres de l'opus précédent, Clandestine Blaze n'évolue pas mais se montre plus constant avec un disque sans faille et toujours aussi dur sur l'homme. Le côté simpliste et primitif de "Ribs of virgin" n'est également pas nouveau pour le groupe, mais à l'image d'un excellent "There comes the day", l'ensemble se bonifie avec le temps et l'expérience. Bref, Clandestine Blaze continue à enchaîner les très bonnes réalisations avec une aisance déconcertante, on guette l'erreur, personnellement, je ne la trouve toujours pas. Ce "Fist of the Northern destroyer" est au-dessus de "Night of the unholy flames" et s'impose comme le meilleur album du groupe à mes yeux, preuve que Clandestine Blaze progresse sans cesse, spécialement au niveau des ambiances et de la structure des compositions. A se procurer d'urgence.

note       Publiée le vendredi 14 juillet 2006

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Fist of the Northern destroyer" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Fist of the Northern destroyer".

notes

Note moyenne        12 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Fist of the Northern destroyer".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Fist of the Northern destroyer".

cantusbestiae › jeudi 6 mai 2021 - 00:13 Envoyez un message privé àcantusbestiae

Pendant longtemps l'album référence de Clandestine Blaze, "Fist..." le bien nommé pèche un peu par sa face B presque faiblarde à côté de l'enchainement mythique des 4 premiers morceaux, 4 délires tordus, dont l'excellence crasse éclabousse tout amateur de black metal de qualité dosée. "Praising the self" constitue pour moi le meilleur morceau de Clandestine Blaze, relativement atypique mais totalement hypnotisant, Aspa en plein ego trip nietzschéen sur fond de black mid tempo puant le charnier, ça a pas mal de gueule.

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › mercredi 24 juin 2020 - 20:06 Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

Définitivement.

Note donnée au disque :       
born to gulo › mercredi 24 juin 2020 - 12:24 Envoyez un message privé àborn to gulo

Harmony of Struggle, pour ma part.

Demonaz Vikernes › mercredi 24 juin 2020 - 10:47 Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

Un bon album mais loin d'être le meilleur CB que je possède. Le précédent et le suivant sont nettement plus réussis.

Note donnée au disque :       
cantusbestiae › jeudi 16 novembre 2006 - 20:06 Envoyez un message privé àcantusbestiae
C'est beau ce que tu dis héhé mais tellement vrai, quel putain d'album ... A noter que le nouveau CB "Church of Atrocity" comporte quelques perles, dignes des compos de "Fist..." (bon par contre il y a un ou deux morceaux plutôt mauvais)
Note donnée au disque :