Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCode Indigo › Chill

Code Indigo › Chill

15 titres - 76.00 min

  • 1.Autumn Fades (9:02)
  • 2.Chill (4:37)
  • 3.Vapour Tales (1:14)
  • 4.Ten Degrees per Second (8:15)
  • 5.Vapour Trails (0:57)
  • 6.Back with Weather
  • Calm Front (6:08)
  • 7.Back with Weather
  • Storm Surge (4:57)
  • 8.Vapour (5:43)
  • 9.Cultures (7:44)
  • 10.Culture Shift (5:34)
  • 11.Vapour Tails (3:08)
  • 12.Lost Radio (Tuning in) (3:35)
  • 13.Lost Radio (Prog 1) (3:15)
  • 14.Lost Radio (Prog 2) (5:45)
  • 15.Lost Radio (Tuning out) (6:02)

line up

David Wright : Keyboards, Piano & FX Sonores Robert Fox : Keyboards, Piano & FX Sonores Dave Massey : Bass & Percussion Électroniques Andy Lobban : Guitares

remarques

chronique

Styles
electro
Styles personnels
musique Électronique progressive

Code Indigo est le point de rencontre entre quatre virtuoses de la Musique Électronique contemporaine. Des musiciens chevronnés qui maîtrisent leurs instruments et les technologies qui les entourent à la perfection ne peuvent faire autrement que de produire de grandes œuvres. Chill est leur 4ième cd studio, et c’est un merveilleux opus. Plus que de la Berlin School, je situerais leur musique comme une fusion entre deux formes musicales; la musique électronique aux essences symphoniques et mélodieuses et une musique plus progressive, limitrophe aux œuvres de Pink Floyd et de Mike Oldfield. Autumn Fades débute sur un tempo très flottant. Les notes de synthé tombent avec douceur sur une guitare qui fuse des accords et des courts solos déchirants. Le rythme progresse sur une fine ligne basse qui pulse avec discrétion et un synthétiseur plus enveloppant, nourrissant l’atmosphère avec de douces lignes aux effluves d’un soyeux violon. Sobres, les percussions soutiennent ce tempo qui s’anime subtilement sur des riffs agressifs d’une guitare prisonnière qui hurle de ses émouvants solos. Autumn Fades se fond sur Chill avec douceur. De jolies notes de piano émergent d’une brume synthétique qui nous amène à l’atmosphérique Vapour Tales, une introduction à Ten Degrees per Second. Le départ est lent et ponctué de voix et de percussions qui cognent comme un tonnerre. Le rythme s’anime avec une belle strate synthétique aux essences de chœurs. La guitare charge, telle une rebelle qui veut se faire ouïr. Et, sortie de nulle part, une belle mélodie se fait entendre. Le genre de mélodie qui colle aux oreilles. Que l’on chantonne sur de longues périodes. Cette ligne synthétique se promène avec grâce et est prise d’assaut par les gémissements de la guitare de Lobban qui torture cette ligne mélodieuse avec de gros riffs pesants et de beaux solos stridents. Entrecoupée des passages atmosphériques, qui ajustent les essences synthétiques, cette sérénade survit et progresse sur des lignes plus mordantes et enveloppantes, toujours agressée par une superbe guitare.
Vapour Trails nous amène vers Back with Weather. Deux titres animés par des rythmes variés, aux essences et aux chœurs tribaux, un peu comme sur Songs of Distant Earth de Mike Oldfield. Les harmonies sont entrecoupées par des passages ambiants ou atmosphériques, mais sont en constante progression sur des rythmes lents, voire pesants. Le synthétiseur est enveloppant, à l’image des arrangements orchestrales et rivalise avec une incroyable guitare qui n’en finit plus de charmer, tant par la vitesse de ses accords que la justesse de ses solos. Un autre excellent moment sur Chill. Vapour est un titre aux atmosphères de Pink Floyd. Les voix nasillardes de la radio sur des bruits parasites, d’autres isolées, des échanges verbaux qui se mélangent à des notes de piano éparses dans une ambiance qui devient de plus en plus sombre. Suivant ce principe de voix égarées, Cultures démarre sur des percussions aux ambiances tribales et un beau synthé aux dimensions flûtées. Tantôt mélodieux, tantôt atmosphérique Cultures se casse sur des arrêts et départs qui le relance avec plus d’harmonies. Sur des percussions plus insistantes il s’anime avec des grosses riffs de guitares, ainsi que de fumant solos, toujours enveloppés d’un synthétiseur harmonieux, qui maintient la mélodie en vie. Cette belle ambiance animée se poursuit avec Culture Shift et ses rythmes des îles. De légères percussions, style marimba, animent un tempo relaxant sur les lamentations très suggestives de la six-cordes à Lobban. La guitare traîne avec langueur jusqu’à l’atmosphérique Vapour Tails. Un titre statique avec des voix dévoyées et une fine ligne pulsative qui est survolée par des effets synthétiques qui poussent un tempo en spirale. Un doux titre qui se termine sur un doux murmure des notes de piano. Lost Radio est un long titre en quatre subdivisions. Ça débute avec des effets vocaux de radio. Un léger tempo, sur une fine ligne de basse, s’étend avec un piano harmonieux. Les percussions sont bien dosées et épousent à merveille les harmonies des voix qui circulent et flottent dans cet univers aux teintes de romance et de douloureuses nostalgies La mélodie progresse avec un piano plus dynamique et de superbes strates synthétiques qui veillent à sa progression. Le synthétiseur est tout simplement divin. Il laisse partir des lignes enveloppantes et sa sonorité se mêle à la guitare qui épouse un tempo lent et sensuel. Nous sommes à un point de rencontre où tous les instruments convergent sur un ensemble plus qu’harmonieux. Disciplinés, ils nous enveloppent dans une texture harmonieuse que l’on voudrait pour une éternité. Le Tuning Out ferme les notes avec une ambiance jazzé à saveur planante. Chill est certainement l’un des bons cd que j’ai entendu cette année. Aux limites d’un Musique Électronique progressive, c’est un opus à saveur mélodieuse, avec des arrangements forts harmonieux, qui couvrent plusieurs styles musicaux. Une grande œuvre que les amateurs de Pink Floyd et de Mike Oldfield n’auront aucune difficulté à apprécier. Toujours entre deux rythmes, entre deux strates, entre deux lignes, Chill est un cd riche et envoûtant,avec des solos de guitares à fendre l'âme, totalement à l’opposé de son titre.

note       Publiée le mercredi 12 juillet 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Chill".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Chill".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Chill".

claudeorange › mercredi 28 janvier 2009 - 21:39  message privé !

Très bon disque , surtout Autumn Fades

Note donnée au disque :