Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAArcane › 33 1/3 rpm

Arcane › 33 1/3 rpm

cd • 5 titres

  • 133 1/3 rpm pt120:11
  • 233 1/3 rpm pt219:27
  • 3Dr Wutzke's Psychedelic Wonder Machine6:18
  • 4Silent Thief on a Desert Train7:18
  • 5The Taxidermist7:26

line up

Paul Lawler : Keyboards, Electroniques & Synthétiseurs

remarques

chronique

Styles
electro
Styles personnels
musique Électronique berlin school

Plus de 4 ans depuis la parution, ‘’underground’’ avons-nous compris, d’Alterstill. Arcane reprend du service avec un cd tout aussi suave et ténébreux que les trois premiers opus. Le mythique groupe reprend là où Future Wreck avait terminé. Un étrange titre aux significations tout aussi inconnues. La légende voudrait que cet album serait un inédit, la partie 2 de l’introuvable Teach Yourself To Crash Cars, paru en 1973. C’est coiffé de cette extension de légende que les premiers souffles de RPM se font entendre. Les 2 premiers titres en sont les pièces charnières. Deux longues parties aux essences très ténébreuses où les rythmes secouent des atmosphères d’orgue d’église, de flûtes surnaturelles et de chœurs spectraux. La 1ière partie débute avec un souffle atmosphérique qui laisse tomber des effets sonores très étranges, aux sons des bêlements de mouton. On a l’impression d’assister à une marche cérémoniale digne d’une une messe noire. Une brume synthétique s’ancre et des fluides aux essences de flûtes issues des ténèbres se font entendre. Une fine ligne très basse en émerge et se dandine sur un rythme lent et hypnotique. Les flûtes côtoient des accords d’une six-cordes mythique, tant on est pas certains d’en avoir entendu les riffs. Ce doux mélange s’anime sur une ligne aux réverbérations sonores animées par une pulsation de batteries et des solos de synthé lancinant. Une ode qui traîne son hymne avec lourdeur et passion. La partie 2 marche sur les même aspects que sa première moitié. Le ton est par contre moins ténébreux et les sonorités sont étrangement comparables à celles de Tangerine Dream. De quoi relancer le débat. Dr Wutzke's Psychedelic Wonder Machine est un titre plus animé. Un méchant contraste après les longues tirades atmosphériques de la pièce éponyme. Les séquences bougent avec insistance sur des lignes aux saveurs de Thief. Les synthés sont aérés en mode pop et traversent allègrement des sonorités aigues et fluides. Moins animé, et plus menaçant, Silent Thief on a Desert Train progresse sur une ligne hypnotique. Les percussions roulent sur un rythme pulsatif hachuré, décoré des strates synthétiques à la fois orageuses et mélodieuses. Parlant mélodie, The Taxidermist nous en propose une belle. Sur une belle séquence hypnotique, drapée d’une percussion qui épouse à perfection les nappes synthétiques, The Taxidermist est une superbe mélodie qui clôturerait n’importe quel film à saveur romantique. Une autre superbe pièce d’Arcane, qui les collectionne.33 1/3 RPM est un bon cd. Un opus que l’on doit diviser en 2; une première partie aux ambiances atmosphériques très riches avec des soubresauts d’animation et une deuxième partie en rythme, aux harmonies somptueuses et mélodieuses. Selon moi, il s’agirait du meilleur opus d’Arcane. Si vous avez aimé les précédents, celui-ci comblera vos plus grandes attentes. Vu la complexité et les hautes manœuvres séquentielles et synthétiques de la pièce titre, 33 1/3 RPM est un cd qui s’adresse à ceux qui aiment une musique plus élaborée, plus progressive.

note       Publiée le samedi 8 juillet 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "33 1/3 rpm".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "33 1/3 rpm".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "33 1/3 rpm".

Phaedream › vendredi 24 août 2007 - 17:24  message privé !
avatar
Merci, ça fait plaisir. D'autres suivront, dont l'étonnant duo ARC...
Logosman › jeudi 23 août 2007 - 15:24  message privé !
Une fois encore, je dois remercier notre grand Phaedream de nous faire découvrir des artistes aussi inconnus que talentueux. Donc avis aux nostalgiques de la ME des 70's voire 80's, Arcane parvient à créer cette excellente mixture entre suite planante et atmosphérique et morceaux new-age péchu et aux mélodies imparables. Voila peut-être ce qu'aurait donné TD dans les années 00. Excellent album en tout cas, ou j'avoue être tombé amoureux de la rapidité et force de Dr. Wutzke ainsi que de la suite éponyme. Avec l'autre découverte (Max Van Richter), j'avoue assez content de me plonger dans ces oeuvres de grande qualité.
Note donnée au disque :