Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCarcass › Necroticism-descanting the insalubrious

Carcass › Necroticism-descanting the insalubrious

8 titres - 48:03 min

  • 1/ Inpropagation (6:19)
  • 2/ Corporal jigsore quandary (5:27)
  • 3/ Symposium of sickness (6:39)
  • 4/ Pedigree butchery (5:50)
  • 5/ Incarnated solvent abuse (4:32)
  • 6/ Carneous cacoffiny (6:31)
  • 7/ Lavaging expectorate of lysergide composition (4:04)
  • 8/ Forensic clinicism/The sanguine article (7:09)

enregistrement

Amazon studios, 1991

line up

Michael Amott (guitare), Ken Owen (batterie), Bill Steer (guitare, chant), Jeff Walker (basse, chant)

chronique

Styles
metal extrême
death metal
Styles personnels
death metal

Mmmmh, quelle belle chronique que voici ! Juger ce 3ème album de Carcass "Necroticism-descanting the insalubrious" est enfantin : il est parfait ! Honnêtement, j'étais particulièrement dubitatif sur cet album qui faisait suite au magistral "Symphonies of sickness". A quoi allait il ressembler ? Tenter de surenchérir dans la brutalité aurait été idiot, sortir un "Symphonies 2" serait trop facile... Non, il fallait évoluer, et c'est ce qu'ont bien compris les musiciens de Carcass. Quittant définitivement l'univers du grind, le groupe se complaît à jouer désormais un death technique et terriblement malsain. Le concept "médical" est toujours présent, de même que l'artwork dégueulasse (!), mais cela contribue à donner une certaine image au groupe qui les démarque de tout le reste. A part cela, que dire ? Toutes les compos sont parfaites, d'une précision chirurgicale (ohohoh elle est bonne celle-là) et parfaitement exécutée. D'ailleurs, Bill Steer et ses acolytes ont su bien s'entourer avec l'arrivée de Michael Amott, véritable guitar-hero du death metal. En décortiquant plus précisément, on peut observer que plusieurs titres se détachent : "Corporal jigsore quandary" entièrement mid tempo et terriblement envoûtante avec son riff mélodique (une première pour Carcass), "Incarnated solvent abuse" véritable hymne du death metal et "Carneous cacoffiny" avec son passage quasi grind et horriblement agressif. Cela dit, les autres titres ne sont pas en reste : tous très très bon, ponctués de nombreux changements de rythmes et riffs intéressants. C'est d'ailleurs sur ce point-là que la nouveauté est puissante : alors qu'habituellement, la majorité des groupes balancent moins de 10 riffs par titre, Carcass, lui, en balance une vingtaine ! Un exemple ? écoutez "Inpropagation" et comptez...(oui, bon, on a peut être autre chose à faire...). Les voix sont nettement plus connotées "death metal", ainsi la voix criarde de Jeff Walker est omniprésente (et terrifiante) au détriment des rugissements de boucher de Bill Steer, qui lui se fait plus discret (préférant se concentrer sur sa guitare). Au niveau de la production, rien à redire, c'est quasiment parfait, même si l'on peut noter un son de batterie un peu trop clinique (ohoh 2ème vanne) peu propice aux blast beats (d'ailleurs assez peu présents). Au final, un album excellent, qui représente une des 10 pierres (tombales ?) édificatrices du death metal, et qui par là même impose Carcass comme l'un des groupes majeurs des années 90...

note       Publiée le mercredi 9 janvier 2002

partagez 'Necroticism-descanting the insalubrious' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Necroticism-descanting the insalubrious"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Necroticism-descanting the insalubrious".

ajoutez une note sur : "Necroticism-descanting the insalubrious"

Note moyenne :        77 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Necroticism-descanting the insalubrious".

ajoutez un commentaire sur : "Necroticism-descanting the insalubrious"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Necroticism-descanting the insalubrious".

DesignToKill › mardi 2 septembre 2014 - 14:23  message privé !

Pochette magnifique, album génial : le meilleur de Carcass

Note donnée au disque :       
Harry Dickson › mardi 11 juin 2013 - 23:24  message privé !

Boulevard Ornano.

Note donnée au disque :       
metalgrave › lundi 18 juin 2012 - 16:07  message privé !

le meilleur album de carcass . son monumental . structures d'enfer et solis magnifiques . entre SYMPHONIES et HEARTWORK .mon favoris : INCARNATED SOLVENT ABUSE

Note donnée au disque :       
Dead26 › samedi 16 octobre 2010 - 13:54  message privé !

Album formidable. Ah le riff de incarnated solvent abuse, un riff de génie !

Note donnée au disque :       
Atice › vendredi 23 janvier 2009 - 11:40  message privé !

Et moi aussi....énorme ambiance quoique le son était tout pourri. M en fous j les aurais vu une fois dans ma vie.

Note donnée au disque :