Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPBen Perowsky › Camp songs

Ben Perowsky › Camp songs

  • 2003 - Tzadik, TZ 7175 (1 cd)

9 titres - 44:22 min

  • 1/ Yigdal (5:11)
  • 2/ Adon Olam (4:44)
  • 3/ Mess Hall (4:13)
  • 4/ Ashen (4:52)
  • 5/ Shema [Shaharit] (3:58)
  • 6/ Aleinu (3:34)
  • 7/ Birkat Hamazon (6:54)
  • 8/ Trope (5:12)
  • 9/ Shema [Maariz] (5:44)

enregistrement

Goodandevil.net, Brooklyn, USA, 2002

line up

Uri Caine (piano), Ben Perowsky (batterie, clochettes, chant), Drew Gress (basse), Danny Blume (guitare acoustique)

Musiciens additionnels : Oren Bloedow (chant 7), Jennifer Charles (chant 7)

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
post bop

Une fois n'est pas coutume, cette publication de la série "Radical Jewish Culture" s'écarte de sa ligne de conduite qui frise parfois le pléonasme. "Camp Songs", je vous le dit tout de suite, c'est du jazz moderne, ni plus ni moins. Merci. Au revoir... Le prétexte ici - et qui par ailleurs explique le titre donné à l'album - était d'adapter une petite dizaine de mélodies apprises en leur temps par Perowsky en colonnie de vacances. Évoluant en trio (dans un esprit pas loin de celui de Keith Jarrett dans pareille circonstance) en compagnie de Drew Gress et l'excellent Uri Caine au piano, c'est en discutant avec ce dernier lors de différentes tournées qu'ils prirent tous deux conscience qu'ils avaient ce socle là aussi en commun. Rien d'enfantin vraiment dans ces titres complètement transfigurés. C'est bien simple ; si rien de tel n'avait été mentionné, on aurait bien été incapable de le deviner ! Dans le lot, Ben Perowsky place tout de même deux compositions de son cru, "Mess Hall" et surtout "Ashen", exercice sur sable mouvant, cousin éloigné des abstractions délicieuses du "Life Time" de Tony Williams, pas le groupe, l'album Blue Note de 1964. L'autre surprise est la participation active sur le lunaire "Birkat Hamazon" de Oren Bloedow et Jennifer Charles, l'âme jumelle de Elysian Fields, dont Perowsky a pendant longtemps été le batteur, ceci expliquant très certainement cela. Lunaire parce que le chant du duo semble provenir d'une autre planète pendant que le trio joue sur un pattern rythmique qui n'est pas sans rappeler les touches impressionistes des tous premiers Weather Report. "Camp Songs" n'est pas de ces albums qu'il faut absolument avoir écouté mais sa touchante ingénuité laissera d'agréables souvenirs à ceux qui feront tout de même l'effort de lui consacrer quarante-cinq petites minutes de leur si précieuse vie.

note       Publiée le samedi 8 juillet 2006

partagez 'Camp songs' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Camp songs"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Camp songs".

ajoutez une note sur : "Camp songs"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Camp songs".

ajoutez un commentaire sur : "Camp songs"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Camp songs".