Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAArcane › Gather Darkness

Arcane › Gather Darkness

cd • 5 titres

  • 1Dystopian Fictions16:09
  • 2Gather Darkness15:48
  • 3Flight From Time One14:59
  • 4Requiem12:14
  • 5Time Will Run Back9:31

line up

Paul Lawler : Keyboards, Electroniques & Synthétiseurs

remarques

chronique

Styles
electro
Styles personnels
musiqe Électronique berlin school

Selon la légende, Arcane aurait vu le jour lors d’une froide soirée hivernale de 1970 à Dusseldorf. Le réalisateur de film expérimental Gerhard Shreck et l’auteur d’œuvres de science fiction Max Richter composent de la musique de film dans un sous-sol froid et humide. Ils travaillent avec de l’équipement analogue et la majorité de cet équipement est construite par Shreck. Un 3ième membre se greffe au duo en 1973, Hans-Ulrich Buchloh disciple de la philosophie Stockhausen. Ensemble ils ont assez de matériel pour réaliser un 1ier album, Alterstill, qui sera ré édité une 1ière fois en 2001 et une 2ième, en 2006. Ce premier opus d'improvisations électroniques reçoit les éloges de la presse, mais est ignoré du grand public. Le trio gagne en popularité avec la parution de leur 2ième album, Teach Yourself to Crash Cars en 1976. Une tournée Européenne s’ensuit. Arcane se produit dans des petits clubs. Les amateurs sont enthousiasmes devant ce nouveau trio qui joue de la musique hautement atmosphérique aux effluves rythmiques de Tangerine Dream, mais avec une sonorité plus sombre, plus ténébreuse. Le nom circule. Arcane est sur toutes les lèvres. La réputation du trio dépasse les frontières Européennes. Alors que le groupe trône au sommet en 1977, et qu’il est reconnu internationalement, une tragédie secoue le monde bien obscur d’Arcane. Max Richter est retrouvé mort dans une chambre d’hôtel de Budapest. Le verdict du coroner est stupéfiant, Richter s’est donné la mort par immolation. Sous le choc, les nombreux fans, ainsi que plusieurs médias doutent de cette possibilité. Après tout Richter était un étrange, qui avait ses idées bien arrêtées et qui fricotait avec du drôle de monde. D’autres versions circulent, alimentant encore plus la légende. Richter aurait été assassiné à cause de ses orientations et allégeances politiques, ou autres obscures raisons. Incapable de poursuivre plus loin, Shreck et Buchloh abandonnent leurs carrières musicales. Quelques 20 ans plus tard et afin d’honorer la mémoire de Max Richter, Arcane reprend vie. Produit avec un sens profond de respect pour leur compatriote disparu, Gather Darkness reprend les mêmes lignes séquentielles sombres et intrigantes qui ont fait les délices des premiers adeptes de ce groupe culte. Des lignes qui roulent sur elles mêmes, en harmonies avec de longues tirades répétitives et hypnotiques. Gather Darkness est un rassemblement obscur où Shreck et Buchloh emprunte les mêmes souffles analogues des années 70. Un croisement entre les rythmes soutenus par des percussions et des basses séquentielles. Des sphères musicales rondes qui épousent des cadences aux ambiances torturées par des mellotrons aux saveurs de flûtes et aux effluves de trompettes. Fortement influencé par Tangerine Dream, les amateurs de Musique Électronique, genre Berlin School, aux grosses séquences synthétiques vaporeuses, aux modes pulsatifs minimalistes seront au 7ième ciel. Et, quand vos oreilles auront croisés l’excroissance musicale d’Encore sur Time Will Run Back, vous aurez compris qu’Arcane est entré, et avec raison, dans la légende par la grande porte. Évidemment, nous sommes en 2006 et le mythe d’Arcane a été maintes fois revu, remâché et corrigé. Selon des preuves amassées ici et là, Arcane ne serait qu’un seul individu; Paul Lawler. Une histoire à suivre.

note       Publiée le mercredi 5 juillet 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Gather Darkness".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Gather Darkness".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Gather Darkness".

ForceMajeure › vendredi 1 septembre 2006 - 15:32  message privé !
Je n'ai qu'un seul Arcane : Gather Darkness. Ca ressemble pas mal à du TD années 80. Je ne sais pas quels synthés ont été utilisés pour créer la musique, mais le son sonne "digital" et non analogique. Autrement les morceaux sont très mélodiques avec pas mal de séquences, mais peu de plages d'ambiance. J'aime moyennement, d'où ma note de 3. Un mot sur la couverture : une horreur...
Note donnée au disque :