Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSinister › Hate

Sinister › Hate

9 titres - 39:49 min

  • 1/ Intro
  • 2/ Awaiting the absu
  • 3/ Embodiment of chaos
  • 4/ Art of the damned
  • 5/ Unseen darkness
  • 6/ 18th century hellfire
  • 7/ To mega therion
  • 8/ The cursed mayhem
  • 9/ The bloodfeast

enregistrement

Tnt studios, janvier 95.

line up

Mike (chant), Aad (batterie), Bart (guitares, basse)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
death metal

Ahaha, cette vieille intro : une porte grince, des voix qui susurrent, un orgue en fond, une grosse voix death qui balance des incantations démoniaques ouais on est en enfer !!! Le dernier Morbid Agel ? Non non, juste le "Hate" de Sinister voyons ! Perso j'adore ces intros totalement clichés et limite hors sujet quand on voit la transition mega brutale avec le premier morceau "Awaiating the absu" qui démarre aussi sec sur un gros blast et un riff mutés à 200 à l'heure. Alors alors ? Bah rien, on reconnaît immédiatement Sinister, c'est bien eux, et ils nous font... du Sinister. Bon ok, c'ets vrai que pour beaucoup ce "Hate" est leur meilleur, et ma foi je ne vais pas les contredire. C'est vrai que l'approche se fait plus sombre, notamment sur le morceau sus-cité avec son espece de refrain avec du clavier en fond, que les riffs sont globalement plus accrocheurs que par le passé avec quelques morceaux notables comme "18th century hellfire" qui va jusqu'à me rappeler du Carcass ("Heartwork", mais de loin hein, le style est ici beaucoup plus brutal), ou bien que les morceaux se détachent enfin réellement les uns des autres. Mais hein, faut pas déconner non plus, après s'être ingurgité un "Cross the styx" et "Diabolical summoning", les "progrès" constatés sur "Hate" deviennent tout de suite plus... comment dire... relatifs. Du bon gros death made in sinister, voilà qui est cependant certain, avec ce son typique, sec, rude et tranchant, et ce jeu de batterie si typique de Aad. Alors attention, je ne dis pas qu'il s'agit d'un album moyen , loin de là je pense au contraire qu'il s'agit du meilleur Sinister à ce jour, car il se montre varié, riche et se révèle être l'album le plus brutal du groupe (les parties blastées sont vraiment brutales ! cf "to mega therion", ou le très bon final "The bloodfeast" assez typique du death brutal de l'époque). Un bien bon disque, vraiment brutal et défoulant, mais qui en comparaison des précédents n'apporte pas grand chose. Alors oui, je ne vais pas me répéter, des "nouveautés" il y en a, mais franchement même un fan de Cannibal Corpse trouvera des expérimentations dans son groupe fétiche hein. On dira pour faire plus court qu'il faut vraiment être à fond dans le style pour les capter ces évolutions. Mon problème donc se situe dans l'idée que si "Diabolical summoning" n'était qu'une amélioration de "Cross the styx", et bien "Hate" est la version retravaillée de "Diabolical...". Cela donne au final, un disque typique de sinister, les allergiques aux riffs qui partent dans tous les sens, qu'ils soient mutés ou tremolo, ou au chant bien glaireux (la prestation de Mike est ici impeccable) le seront toujours, mais les amateurs du style (sorte de Cannibal Corpse moins borné, n'hésitant pas à varier le rythme et à poser des ambiances de ci de là) y verront un excellent disque. Les fans eux auront un disque de plus du groupe, mieux que les précédents c'est sûr, mais bon on dira qu'au troisième essai, on a un peu perdu de l'excitation initiale... Très gros 4 cependant, meilleur opus du groupe à mon sens.

note       Publiée le vendredi 30 juin 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Hate".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Hate".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Hate".

gab › vendredi 30 juin 2006 - 10:01  message privé !
Moi je trouve que HATE est une sorte de rupture avec les deux premiers, ce n'est plus la même ambiance, et le style de riffs est un peu différent... C'était plus moderner, plus "brutal professional" au détriment de l'ambiance. J'aime aussi HATE, mais pas de la même façon...