Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMalaise › Fifty-two days

Malaise › Fifty-two days

cd • 10 titres

  • 1Wait for the ghost
  • 2Sudden hours
  • 3Walking through the wonderland
  • 4Hear your words
  • 5Fifty-two ways to die
  • 6So you didn't know
  • 7Son of heaven
  • 8The killing words
  • 9Some nights
  • 10Sellout

enregistrement

FS-Studios, Söderhamn, Suède, août-septembre 1995

line up

Martin Danielsson (chant, programmation, guitare), Juho Korhonen (guitare, choeurs), Johan Linder (batterie), Kim Boman (claviers, basse)

remarques

chronique

Curieusement, Malaise a souvent été pris pour une formation électro alors qu'il ne s'agissait de rien de moins qu'un combo gothic rock. D'où vient cette confusion ? Simplement du fait que les musiciens du groupe n'aiment pas les étiquettes trop précises. Certes, ils se réclament comme héritiers des Sisters of Mercy, Fields of the Nephilim (d'où cette voix grave et ces guitares musclées) mais ils apprécient également l'électro et n'ont jamais hésité à en utiliser un peu dans leurs compositions. Leur présence sur des compilations majoritairement EBM a achevé de semer le doute. Réflexion faite, cette introduction ne serait-elle pas inutile ? Bien entendu. La meilleure chose à faire est encore d'écouter cet album qui propose un gothic rock très personnel, certes inspiré des classiques, mais suffisamment mature pour revendiquer sa propre identité. Cette identité s'exprime au travers de touches électroniques fort à propos (' Walking through the wonderland' qui parvient à faire cohabiter l'esprit de Front 242 et des Sisters) ainsi que de quelques flirts du côté d'un métal indus parfaitement exécuté (l'excellent 'Fifty-two ways' avec guitares surplombées, vocaux déformés, le non moins bon 'Sellout' avec sa batterie rapide et ses effets de double kick). C'est sombre, puissant, torturé à souhait. D'autres morceaux sont plus mélancoliques dans leurs climats, ainsi les réussis 'Hear your words', 'Wait for the ghost', 'Son of heaven'...Pire, quand on entend les choeurs féminins de 'Sudden hours', on se dit que les 69 Eyes n'ont décidément rien inventé, à ceci près que Malaise a du talent, est un groupe au clair avec ses buts, ce qui au niveau de la sincérité se ressent aussitôt. Bref, 'Fifty-two ways' est un album de goth résolument contemporain, bien ancré dans ses racines mais également ouvert vers l'avenir. Nul patchowrk bordélique, tout ici est cohérent, un beau premier essai !

note       Publiée le samedi 17 juin 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Fifty-two days".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Fifty-two days".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Fifty-two days".