Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesIInterlock › Skinless remixes

Interlock › Skinless remixes

10 titres - 50:57 min

  • 1/ Skinless (4:00)
  • 2/ Blue (4:35)
  • 3/ Devoted Mix (4:51)
  • 4/ RMX DSM [the bukkake sessions] (5:47)
  • 5/ The Meagre Crawl (5:43)
  • 6/ Skin Graft (6:13)
  • 7/ Worker and Parasite (5:08)
  • 8/ Remiksha (3:04)
  • 9/ Witless (7:01)
  • 10/ The Feeling Skinned Us (4:35)

line up

Syan (basse), Emmeline May (chant), Matt Platts (batterie), Chris Dixon (guitares), Hal Sinden (chant), John Tyrell (guitares, programmation)

remarques

chronique

Ah bein mince, c'est bien ma veine... Un album remix... Va falloir que je me tape l'original pour établir par écrit si oui ou non la différence est notable, si oui ou non le résultat en vaut la peine. Tout ça alors que tout le monde sait que ce genre d'exercice d'habitude n'apporte rien du tout. Enfin, dans mon malheur - façon de parler - il s'agit des britanniques d'Interlock dont l'album "Crisis//Reinvention" s'était révélé ma foi bien percutant. Mais dans tous les cas, il me semble inutile d'en parler pendant des heures. Point positif déjà ; "Skinless Remixes" confirme l'ouverture d'esprit du groupe puisque en s'en remettant aux mains expertes de Shane Cough, Wake, Machinochrist, Colt, John Callaghan & Purple Stuart, Mishka, Miocene et Elseedy, ils prouvent une fois pour toutes que leur intérêt pour la musique électronique est belle et bien sincère et non pas la résultante d'un opportunisme déplacé. Autant dire que les metalheads qui se sentent concernés devraient pouvoir faire preuve de la même démarche sans quoi s'enfiler sans discontinuer les dix titres de ce nouvel exercice de style se révèlera vite pénible. "Skinless" étant au départ un morceau assez extrême, il est somme toute plutôt amusant d'entendre la tournure inattendue de certaines des versions présentées ici, rendant d'ailleurs dans la plupart des cas le morceau de départ tout-à-fait méconnaissables. Quasi tous les genres sont passés en revue, du hardcore à l'ambient, de la jungle au trip hop. Ainsi, pure agression côtoie ambiances se laissant embarquer sans rechigner dans une forme de décrépitude habilement entretenue. Voilà qui est dit.

note       Publiée le mercredi 14 juin 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Skinless remixes".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Skinless remixes".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Skinless remixes".