Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPlastikman › Consumed

Plastikman › Consumed

cd • 11 titres

  • 1Contain
  • 2Consume
  • 3Passage (in)
  • 4Cor ten
  • 5Convulse (sic)
  • 6Ekko
  • 7Converge
  • 8Locomotion
  • 9In side
  • 10Consumed
  • 11Passage (out)

line up

Ritchie Hawtin (tout les instruments)

remarques

chronique

Styles
techno
Styles personnels
avant garde/minimaliste

Oeuvrant sous divers noms correspondant chacun à une recherche différente, c'est sous celui de Plastikman que le technoïde canadien Ritchie Hawtin a mené son travail le plus extrême, jusqu'à proposer ici une musique parmi les plus minimalistes de la culture occidentale. Avant dernier en parution mais dernier en composition (le quatrième et dernier album se nomme "Artifakts (bc)", (bc) pour before consumed), "Consumed" est l'aboutissement incontestable du travail mené dans "Sheet one", "Musik" et "Artifakts", vers une musique sans cesse plus épurée. Une nappe lente, prenante, un beat... et ça fait de la musique. Une musique d'une insondable profondeur. Au long de ses morceaux hypnotiques, soutenu par un boum qui ne s'arrête jamais, mid-tempo, Plastikman déroule deux notes, distantes, lentement alternées, travaille d'infimes variations de textures, étouffe les attaques, "dubise" les échos. Au pays où nous emmène Plastikman, il n'y a rien ou presque. C'est un désert gelé, bleu nuit, nulle part sur une autre planète, parcourue d'une brise froide... et de ce beat immuable, seule énergie présente, mais trop systématique pour nous parler au coeur. Ici il n'y a personne, il n'y a pas âme qui vive. Vous êtes seul face à vous-même, et dans ce grand néant où il vous a conduit, chaque détail, chaque petite chose au loin, devient source d'angoisse... Hallucinant !

note       Publiée le dimanche 6 janvier 2002

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Consumed" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Consumed".

notes

Note moyenne        22 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Consumed".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Consumed".

nicola Envoyez un message privé ànicola

Oui, et j’avais testé un autre disque de Plastikman chez Wave et bof. Je suis resté à celui-là.

Note donnée au disque :       
Valsturm Envoyez un message privé àValsturm

L'or noir quoi. Que dire de plus face à cet élégant monument de darktitude ?

La Chose des années 90 qui vieillit le mieux.

Note donnée au disque :       
Seijitsu Envoyez un message privé àSeijitsu

Oui Momentum est incroyable pour rester dans ce genre de techno sombre et envoûtante. Silence est très bon aussi mais c'est différent de ce dernier et de Consumed. Gravity est souvent cité comme un des meilleurs disques de Monolake aussi mais perso, il me fait chier.

Note donnée au disque :       
Int Envoyez un message privé àInt

+1 pour Monolake, j'ai découvert cette semaine avec l'album Momentum, c'est immense. De l'electronica abyssal du niveau de Autechre, même si c'est pas tout à fait la même esthétique minimaliste que Plastikman, comme dit plus haut.

Note donnée au disque :       
Jean Rhume Envoyez un message privé àJean Rhume

Dans le trip deep techno cotonneuse, essaie aussi Monolake (Hong Kong, Silence... Gobi the Desert > chroniqué ici par Dariev, même si je ne connais pas cet album). Ca ne ressemble pas directement mais ça fait un peu les mêmes effets hypnotiques et doux. Sinon j'y reviens toujours mais un paquet de trucs sortis chez Chain Reaction/Basic Channel ont cette même vocation (Quadrant, Scion, Vainqueur, Porter Ricks...). D'ailleurs "Hong Kong" de Monolake est sorti sur ce label à la base. Sinon Gas, Move D+Benjamin Brunn (je te conseille vivement "Let's Call It A Day"), Pan.American (projet électro du guitariste de Labradford)...

Note donnée au disque :