Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAnwyl › Bloody Mary

Anwyl › Bloody Mary

détail des votes

Membre Note Date
Iormungand Thrazar      dimanche 28 mai 2006 - 14:30
SangNord      jeudi 6 juillet 2006 - 03:46
vargounet      samedi 9 juillet 2011 - 17:05
CYBERDEATH      samedi 9 septembre 2006 - 04:20

cd | 6 titres

  • 1 Assassins of the unlight
  • 2 Nocturnal misanthrope
  • 3 In the halls of infamy
  • 4 Bloody Mary
  • 5 Intro...
  • 6 Seasons of suicide

enregistrement

Enregistré en mars 1999

line up

Olc (guitare, chant) Mikai (batterie) Krom (guitare) Necro (basse)

remarques

Les deux premiers titres sont tirés du promo 1998 "Inferior molestation"

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
death/black metal

"Bloody Mary", le premier mini cd d'Anwyl, c'est l'intensité transposée en musique pendant 24 minutes. Le groupe américain originaire du Kansas pratique un death/black metal rageur de premier ordre. La musique en elle-même est plus influencée par le death metal mais les vocaux sont d'obédience black metal et rapeux à souhait. Mikai est un véritable métronome à la batterie qui sonne très naturelle et rentre-dedans, très peu de répit pour lui. Il n' y a tout simplement rien à jeter sur cette oeuvre. Le premier morceau "Assassins of the unlight" démarre pied au plancher avec un riff assez épique qui pourrait rappeler ici et là un bon vieux Marduk. "Nocturnal misanthrope" est un hymne haineux à souhait avec un enchainement de riffs tous plus tueurs les uns que les autres et un break mortel et lourd. La performance de Mikai est impressionante de violence et Olc excelle dans ses lignes vocales. Ces deux premiers titres sont tirés du promo 1998 d'Anwyl, intitulé "Inferior molestation". "In the halls of infamy" est probablement le titre le plus violent de l'album, Mikai enchaine les blast beats et les descentes à foison, le rendu est direct, aggressif et authentique, Anwyl ne fait pas dans la fioriture mais sait marier la brutalité de ses compositions avec des mélodies travaillées. "Bloody Mary" explose de rage et de haine. Le cinquième morceau est une pièce acoustique courte et simple mais magnifique qui offre une respiration bienvenue à ce mini cd, noyée dans la brutalité forcenée. Elle est l'introduction du morceau final, qui reprend à la guitare électrique le thème développé précédemment en acoustique. "Seasons of suicide" est avec "Nocturnal misanthrope" le meilleur morceau de cet opus. Tout Anwyl est résumé dans ce morceau: rage, haine et violence tout en incorporant une touche mélodique intéressante. Le jeu de batterie peut rappeler de par ses nombreuses descentes des albums comme "Cut your flesh..." d'Antaeus ou "Hell Injection" d'Arkhon Infaustus. Avec ce mini cd, Anwyl excelle dans un death/black metal virulent et rageur. Une bien belle réussite qui a permis par la suite au groupe de sortir son premier album "Postmortem Apocalypse" sur le label français Drakkar Productions. Une superbe performance d'Anwyl.

note       Publiée le dimanche 28 mai 2006

partagez 'Bloody Mary' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Bloody Mary"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Bloody Mary".

ajoutez une note sur : "Bloody Mary"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Bloody Mary".

ajoutez un commentaire sur : "Bloody Mary"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Bloody Mary".

vargounet › samedi 9 juillet 2011 - 17:05  message privé !

Pas mal, bien raw et malsain, un petit côté à l'arrache ma foi fort plaisant. Après ça va pas non plus péter très haut, ça me fait penser à Bael niveau son et éxécution. Bon petit skeud quoi.

Note donnée au disque :       
Dispater › jeudi 15 juin 2006 - 19:44  message privé !
Nocturnal Misanthrope...argh. A lui seul ce morceau mérite que l'on s'interesse à Anwyl. Il n'est pas sorti en 45 tours égallement ?