Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDeath In June › The phoenix has risen

Death In June › The phoenix has risen

cd • 17 titres

  • 1We drive East
  • 2Knives
  • 3Nation
  • 4In the night time
  • 5Himmel Strasse
  • 6Nothing changes
  • 7Untitled
  • 8All alone in her Nirvana
  • 9Intermission
  • 10Intro
  • 11Till the living flesh is burned
  • 12All alone in her Nirvana
  • 13Fields
  • 14We drive East
  • 15Nothing changes
  • 16In the night time
  • 17Heaven Street

enregistrement

Titres 1-8, 1981. Titres 9-17 enregistrés live au Living Room, Londres, Angleterre, le 9 septembre 1983

line up

Patrick Leagas (batterie, percussions, trompette, cassettes), Douglas Pearce (chant, guitare, tambour), Tony Wakeford (chant, basse, claviers, tambour)

remarques

chronique

Styles
gothique
Styles personnels
post punk goth

La première question qui vient aux lèvres est 'pourquoi ?'. Oui, pourquoi, plus de 20 ans après sortir ce disque (à la base sur un label japonais semble-t-il mais les informations sont plus que laconiques), soit une k7 de 1981 incluant les démos de ce qui allait devenir 'The guilty have no pride' et un concert à Londres en 1983 ? Regard sur les origines (coïncidant avec les rééditions de l'album de Crisis et de 'Guilty have no pride') ? Cadeau pour les fans ? Volonté de se démarquer d'un public toujours plus ambigu dans lequel Douglas Pearce ne se reconnaît plus, bien qu'il ait lui-même contribué à entretenir ce flou ? Besoin de fric ? Franchement, ce n'est pas moi qui pourrai vous fournir la réponse. Je puis seulement dire ceci, cette période est ma préférée de Death in June, du coup, la chronique qui suit n'est pas totalement objective. Il est évident que 'The phoenix has risen' est du matériel de fan, un point c'est tout. La k7 n'est pas de très bonne qualité au niveau du mixage, ce qui rend les chansons assez méconnaissables car ce qui est mis en avant, ce sont avant tout les roulements de batterie (très post-punk et bien éloignés du dark folk d'aujourd'hui), les voix sont lointaines et très en arrière-fond. Disons qu'il est intéressant de se pencher sur la genèse de ces titres, de les écouter dans leur version brute. Quant au live, niveau qualité sonore, il n'est guère plus efficace mais constitue un intéressant document d'archive. Je lui prèfère pourtant nettement 'Oh, how we laughed' qui reprend également les morceaux de 'The guilty have no pride' en version live mais avec un son bien meilleur et des interprétations plus soignées. Cela dit, il n'est jamais désagréable d'écouter des pièces de cette époque, ne serait-ce que pour constater que bien qu'optant pour un style purement post punk goth tout en roulements et guitares torturées, le groupe aime déjà balancer de-ci de-là quelques touches expérimentales (les samples de 'All alone in her Nirvana', la trompette et les rythmes martiaux de 'We drive East...'). Malgré tout, ce document reste purement réservé aux fans et présente donc un intérêt moyen pour le reste du public.

note       Publiée le lundi 22 mai 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The phoenix has risen".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The phoenix has risen".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The phoenix has risen".

zugal21 › mardi 7 avril 2020 - 15:40  message privé !  zugal21 est en ligne !

Je te me le remonte à 4 boules, exalté que je suis, là, par le travail percussif martelant, blam, blam, blam.

Note donnée au disque :       
Richter › mardi 15 octobre 2013 - 09:37  message privé !

Tournez vous plutôt vers Oh how we laughed (comme Twilight le dit dans la chronique), largement plus intéressant (surtout niveau son) que ce Phoenix has risen...

Note donnée au disque :       
kranakov › dimanche 21 août 2011 - 12:47  message privé !

une petite perle jusqu'ici jamais convaincu par la première version de dij, j'ai été séduit par l'urgence de ces bandes à tenter !

zugal21 › lundi 10 mai 2010 - 18:11  message privé !  zugal21 est en ligne !

Hum... Le son est pas si mauvais que ça.

Note donnée au disque :