Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBlack Label Society › Sonic brew

Black Label Society › Sonic brew

14 titres - 59:48 min

  • 1/ Bored to tears
  • 2/ The rose petalled garden
  • 3/ Hey you
  • 4/ Born to lose
  • 5/ Peddlers of death
  • 6/ Mother Mary
  • 7/ Beneath the tree
  • 8/ Low down
  • 9/ T.A.Z.
  • 10/ Better half
  • 11/ Black pearl
  • 12/ Wormd of trouble
  • 13/ Spoke in the wheel
  • 14/ The beginning... at last

enregistrement

Enregistré au Audio Vision Recording Studio

line up

Zakk Wylde (chant, guitares, basse, piano), Phil Ondich (batterie)

remarques

chronique

Styles
metal
rock
Styles personnels
sudiste

Après avoir été découvert par Ozzy Osbourne au milieu des années 80, Zakk Wylde s'est fait un nom au sein des grands guitaristes de rock. A la retraite (provisoire...) du Madman, Zakk a commencé à voler de ses propres ailes en créant un premier groupe, au succès très mitigé, Pride & Glory, du rock américain très influencé sudiste et de qualité basse. Après cet épisode malheureux, il décide (à contre-coeur ?) de sortir un album solo, "Book of shadows", plus intimiste et soft. Le résultat est meilleur que Pride & Glory, mais il n'atteind pas des sommets. C'est en 1998 que les choses sérieuses commencent pour Zakk (hors sa carrière avec Ozzy qui reprend par intermitence) lorsqu'il fonde Black Label Society, un groupe/projet plus ou moins solo de heavy-metal... à la gloire de la bière ! Attention !! Il ne s'agit pas d'un clone de Tankard, non. Là, il s'agit de gros metal US avec des riffs de plomb et méchant, du groove, des solos comme seul Zakk sait les faire et un feeling énorme. Ouais, c'est exactement ça, un feeling très présent avec un groove excellent dû à une basse vrombissante très mise en avant. Le son en devient bien lourd et gras, avec un véritable côté garage poisseux. C'est ça la force du disque. Du gros son, une guitares ultra-saturée, toujours à la limite, mais maitrisée par les doigts d'orfèvre de Zakk. On a même parfois l'impression de planer sur ce magma sonore imposant. Il y a pourtant un défaut majeur au disque, sa longueur. Les compos sont êut-être bonnes, elles ne sont cependant pas exceptionnelles et il y a du déchet ou plutôt un manque de réelle diversité. Les plans sont un peu redondants, alors certes, c'est du bon, mais sur 60 minutes, certains titres (et en tout y'en a quand même 14) deviennent pesants. Il est d'ailleurs difficile de faire sortir du lot des morceaux, à la rigueur quelques riffs marquants comme sur "Hey you" ou l'énorme "Low down". Mais bon, de voir Zakk Wylde s'en sortir de cette manière et rebondir aussi bien après le succès de sa carrière avec Ozzy, c'est plutôt réjouissant.

note       Publiée le lundi 22 mai 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Sonic brew".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Sonic brew".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Sonic brew".