Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSielwolf › IV

Sielwolf › IV

9 titres - 63:08 min

  • 1/Neubell
  • 2/Spiral flute
  • 3/Darksnow
  • 4/Kubick
  • 5/Mort Egypt
  • 6/Wrongcrowd
  • 7/Mole
  • 8/Amine S
  • 9/Wound

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Ecrit par P.Prochir & P. Tausendpfund, produit et mixé par Mick Harris au studio Black Box, Brimingham, Grande-Bretagne, avril 1996.

line up

Mick Harris (production), P.Prochir, P. Tausendpfund, Th. Low, U. Betz & J. Van Der Glaas (tous isntruments).

remarques

chronique

Styles
ambient
indus
Styles personnels
dub industriel, ambient

Chantre de l'electro-metal-indus au savoir-faire unique et inimitable, Sielwolf a fini par se laisser engloutir par la folie destructrice de sa créature. Aussi n'est-il pas surprenant de voir les allemands s'embarquer dans un trip plus 'posé', atmosphérique mais toujours aussi froid. la présence de Mick Harris (Scorn) n'est certainement pas étrangère à cette métamorphose, d'autant plus que son ombre plane sur les 9 compositions de ce 'IV'. Bien heureusement l'univers de Sielwolf y est toujours développé, paranoia et onirisme tirant sur des vision spectrales jouent avec nos sens jusqu'à évoquer la trance cataleptique. Le son s'y fait beaucoup plus profond, groove façon Scorn (logique), les nappes et les boucles s'entrecroisent dans des schémas musicaux parcourant des courbes et les volutes d'une architecture sonore nouvelle. L'aspect ambient s'en trouve renforcé, rappelant parfois Biosphere comme su 'Spiral flute' ou les pièces les plus atmosphériques de Scorn première époque et particulièrement 'Colossus'. Les fans du Sielwolf bourrin et hystérique risquent d'être déroutés par cette orientation, mais ce changement est on ne peux plus respectable venant d'artistes aussi talentueux. 'IV' ou le dernier véritable album de Sielwolf qui en fait une épitaphe curieuse mais vraiment jouissive tant ce mélange de dub perverti et d'ambient des plus noires sonne comme un exutoire à toutes les obessions jusqu'ici abordées. Une renaissance qui aboutit à une mort pure et simple du groupe, mais quelle classe !

note       Publiée le samedi 20 mai 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "IV".

notes

Note moyenne        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "IV".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "IV".

cyberghost › mardi 29 juillet 2008 - 18:14  message privé !
Si tu kiffes les trips urbains et insalubres à la Scorn et autre Techno Animal, tu peux y aller les paupières closes
Note donnée au disque :       
empreznor › lundi 28 juillet 2008 - 19:30  message privé !
putain je le connais pas celui-là je devrais m'enquerir
cyberghost › lundi 28 juillet 2008 - 19:20  message privé !
Ironie du sort : IV est le premier disque que j'ai entendu de Sielwolf, alors qu'il traînait en occase à Dysphorie, et le dernier que je me procure pour compléter leur discographie sur mes étagères, m'étant passé à l'époque de cette opportunité pour le choper. J'étais sans doute trop jeune pour penser qu'il y avait autre chose d'intéressant dans le genre que l'Evanescence de Scorn, trop jeune aussi pour attendre de Sielwolf autre chose que ce que j'avais entendu dire d'eux, à savoir ce fameux crossover Metal-Indus pour psychopathe. Aujourd'hui je prends conscience de mon erreur, qu'un disque de cet accabit était inévitable après des opus traumatisants comme Nachtstrom et Metastasen. Inévitable, oui, mais aussi totalement indispensable.
Note donnée au disque :       
__Fantomas__ › dimanche 1 avril 2007 - 15:14  message privé !
très bon album, et Darksnow, quelle tuerie !!
Note donnée au disque :       
juj › dimanche 21 mai 2006 - 10:57  message privé !
virage très réussi, chapeau bas pour l'ensemble de leur oeuvre conclue ici de façon imposante - qqn sait ce qu'est devenu prochir ?
Note donnée au disque :