Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRoz Vitalis › Lazarus

Roz Vitalis › Lazarus

8 titres - 62:30 min

  • 1/ Nepsis [Pulvis version] (3:33)
  • 2/ Light of the Ice [dead can rise 1] (10:39)
  • 3/ Sakura in Bloom (3:48)
  • 4/ Transspace Express (6:04)
  • 5/ Thomas's Doubts and Assurance [dead can rise 2] (7:26)
  • 6/ Dream Cave (4:12)
  • 7/ Leopard Hunt (4:37)
  • 8/ Becoming the Poor-in-Spirit [dead can rise 3] (22:11)

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Ivan Rozmainsky (claviers, instruments à vents), Nadezhda Regentova (chant, claviers), Vladimir Polyakov (claviers), Natalia Agapova (voix), Ekaterina Sophronova (voix), Sergey Laskin (guitare)

chronique

"Nepsis" est un leurre. Le titre qui ouvre ce déjà troisième disque de Roz Vitalis est aussi tonitruant que le reste de son oeuvre est tempérée. Bien que les sonorités utilisées soient volontairement agressives et le choix de combinaison des notes sciemment entravées, je veux croire qu'une telle entrée en matière sera plus à même de séduire les amateurs de Gerard ou Bellaphon plutôt que des formations Rock in Opposition réputées. Car ici aussi les penchants de Ivan Rozmainsky et son groupe ne sauraient mentir quant à leur désir d'embrasser l'idiome progressif. Une musique dominée par l'abus de claviers, se répandant sur des plages aux atmosphères contrariées, partagées entre musique électronique pure et assauts vitaminés dont la charge est menée par une boîte à rythme dont on comprend le rôle prépondérant, voire nécessaire à certains moments, mais ne possédant pas toujours la plus grande pertinence. Les intentions de Roz Vitalis sont pourtant claires mais, contraint de travailler à leur modeste échelle, ce sont en vérité les moyens qui leur font cruellement défaut. Par certains aspects, le trio de Saint Petersbourg me fait songer aux Estoniens de In Spe, un autre groupe intéressant sur papier hélas trahi par un rendu musical impersonnel qui en déforce le propos. Tout n'est pas inapproprié, loin de là, mais à titre personnel je considère qu'aucun système midi au monde ne parviendra à retranscrire la chaleur des cuivres. Utile pour se faire une vague idée de la direction dans laquelle on veut aller, une très bonne base pour une maquette, mais qui peine à rester crédible en tant que tel. Il est donc recommandé de pouvoir faire l'impasse sur ces traitements de fortune pour pouvoir apprécier à leur juste mesure les compositions de "Lazarus" ; si elles ne manquent pas d'atouts, véhiculant des ambiances diverses, entre dark ambient, musique de chambre et passages faussement lithurgiques rehaussés de senteurs orientales, ce sont dans ces moments les moins extravertis que Roz Vitalis parvient à susciter un certain intérêt. Mais compte tenu du nombre de conditions nécessaires pour arriver à un tel constat, on pourra difficilement considérer ce nouvel album comme un exercice pleinement satisfaisant.

note       Publiée le jeudi 18 mai 2006

partagez 'Lazarus' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Lazarus"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Lazarus".

ajoutez une note sur : "Lazarus"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Lazarus".

ajoutez un commentaire sur : "Lazarus"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Lazarus".

Tango Mago › jeudi 18 mai 2006 - 13:25  message privé !
Pas désagrable du tout cette musique. Plutôt variée, même si à mon goût, le contraste décrit par proggy n'est pas assez prononcé. Ce que je regrette chez la plupart des groupes se situant dans cette veine musicale hybride (et employant l'électro comme principale vecteur) c'est la linéarité qui finit par lasser assez vite, faute peut être d'efforts mélodiques réels. Pour ce qui est du midi, il reste un outil efficace et pertinent tant qu'il ne cherche pas à se substituer à de vrais musiciens (et de vrais instruments)...bah, ici, je ne le trouve pas trop détourné de sa fonction première : piloter la partie électro.
Progmonster › jeudi 18 mai 2006 - 12:44  message privé !
avatar
beaucoup de titres à écouter en ligne d'ailleurs, donc nous vous invitons à vous faire votre propre opinion...