Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesLThe Lords Of The New Church › Hang on

The Lords Of The New Church › Hang on

cd • 10 titres

  • 1Heaven stepped down
  • 2Hallucination (hang on)
  • 3Where are you now ?
  • 4Voices
  • 5Baby Babylon
  • 6Savior self
  • 7Catch that bird
  • 8Hashashin
  • 9The devil you know
  • 10Paint the town red

enregistrement

Studio 284, Brighton, Angleterre

line up

Brian James (guitare, chant), Dave Tregunna (basse, choeurs), Stevenmarque (chant), Adam Wm Beevare (chant, guitare), Steve Murray (batterie, choeurs), Rufus George (saxophone), Dom Thompson (Hammond), Harry the Dog (choeurs)

remarques

chronique

Styles
rock
Styles personnels
daube rock

Arrêtez le massacre ! C'est ce que l'on a envie de dire à l'écoute de ce cd. D'ailleurs, sur la pochette, ils ont marqué The Lords, le 'of the New Church' n'apparaissant qu'à l'intérieur...Mais quelle mouche a donc piqué Brian James et Dave Tregunna de croire qu'ils pourraient revenir sur le devant de la scène, sans Stiv ? Ok, le premier chanteur qu'ils s'étaient dégotté semblait correct, sur scène du moins mais le lascar les ayant plantés en plein tournée (annoncée en grande pompe 'The Lords are back !', ah ah ah), ils ont remis ça de manière boîteuse avec Stevenmarque (sa voix rocailleuse presque criée est une insulte pour les oreilles) que les compléments de Adam Wm. Beevare n'équilibrent nullement. Et s'il n'y avait que ça ! Niveau compos, c'est horrible, on passe d'un mauvais rock (très pêchu, je l'admets), sans inspiration, aux mélodies plates et quand la sauce semble prendre ('Baby Babylon', 'Hashashin' dont les riffs sont pourtants inspirés...), le chant vient vite gâcher le tout (et quand c'est à deux voix, aaargh !). Même les orgues Hammond ajoutés sonnent hors de propos. Seuls des 'Catch that bird' sauvent l'ensemble du ratage total (le summum du blues étant le reggae 'Devil you know'). C'est bien simple, pratiquement aucune chanson ne fonctionne totalement; si on découvre de-ci de-là un ou deux éléments intéressants, d'autres viennent aussitôt ruiner l'ensemble. A ce stade-là, cette chronique est surtout là en guise de prévention, les Lords sont morts avec Stiv Bator et le soit disant come back risque bien de se transformer en Bérésina. Dire que cet album est dédié à Stiv Bator...il doit se retourner dans sa tombe, le pauvre...putain d'voiture !

note       Publiée le dimanche 14 mai 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Hang on".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Hang on".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Hang on".