Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDie Form › L' âme électrique

Die Form › L' âme électrique

cd • 12 titres

  • 1Martyrium 2 (Memorial to Hiroshima)
  • 2Phenomena of visitation
  • 3Rosa aeterna (to Robert Desnos)
  • 4La somnambule
  • 5The hate
  • 6Le rêve 2
  • 7Martyrium 1 (the lovers)
  • 8La machine moderne
  • 9Le rêve 1
  • 10Luminary (l'âme électrique)
  • 11Hallucigenia
  • 12Unreal cinema 1

enregistrement

Red Light Laboratory, France

line up

Philippe Fichot (musique, voix), Eliane P.(chant)

remarques

chronique

La quête de la beauté ne cesse de s'affiner chez Die Form. Bien calé dans la formule du duo: Eliane au chant et Philippe aux machines, le groupe explore à fond les possibilités de cette configuration. C'est la première impression qui me vient à l'écoute de 'L'âme électrique', il ne s'agit pas de faire de nouveau mais bien de fouiller toujours davantage les moindres recoins d'un univers qui, aussi étouffant et claustrophobe qu'il puisse paraître, n'en demeure pas moins ouvert à la progression. Sans pour autant délaisser ses habillages cliniques, la musique de Die Form laisse peu à peu la touche humaine infiltrer ses rouages, ce qui se traduit, paradoxalement par une noirceur encore plus prenante et beaucoup de mélancolie qui mettent en valeur le chant de Eliane. Les sons se font plus crépusculaires ('Rosa Aeterna', 'La somnambule'), intimistes (' Martryium'), moins robotiques (même la voix de Philippe est modifiée de manière différente)...Oui, il y a bien une âme au coeur de la machinerie, une âme angoissée qui souffre et qui a mal mais qui, au milieu des nappes sombres et des entrailles électriques mises à nu, cherche encore une lueur. Si 'Suspiria de Profundis' était déjà un album magnifique, celui-ci va encore plus loin dans la beauté en tournant quelque peu le dos aux ambiances dansantes pour perfectionner la mélancolie des climats, affiner la texture des arrangements, les dépouiller pour ne garder que l'essentiel...l'âme !

note       Publiée le jeudi 4 mai 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "L' âme électrique".

notes

Note moyenne        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "L' âme électrique".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "L' âme électrique".

Wotzenknecht › vendredi 10 avril 2009 - 20:39  message privé !
avatar

Ah La Somnanbule, ah Luminary, à l'opposé du Die Form claustro de Extremum ; celui-ci est une porte ouverte, un appel délétère

Note donnée au disque :       
born to gulo › jeudi 28 août 2008 - 23:36  message privé !
un des rares que je connaissais pas ; spectral, on dirait presque du cmi de la grande époque
Solvant › jeudi 25 janvier 2007 - 23:36  message privé !
"Duality" (1997) m'avait bien plu aussi, "Extremum" est suffocant à souhait ...
Tallis › jeudi 4 mai 2006 - 20:51  message privé !
Et l'artwork est magnifique, comme d'habitude chez Die Form.
Note donnée au disque :       
Tallis › jeudi 4 mai 2006 - 20:47  message privé !
Entièrement d'accord avec la chronique. Mon album préféré avec "Extremum" et le dyptique "In human/Ex human". L'alliance et le contraste entre la voix d'Eliane (une des plus belles que je connaisse) et les machines de Philippe Fichot produisent des merveilles...
Note donnée au disque :