Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDie Form › Suspiria de Profundis

Die Form › Suspiria de Profundis

cd | 15 titres

  • 1 Santa Dolore
  • 2 Chain reaction
  • 3 Animalized
  • 4 Man sonic
  • 5 Mental epidemic
  • 6 Cantique I
  • 7 No future
  • 8 Automat 994
  • 9 Child of sorrows
  • 10 Hurt me
  • 11 Via dolorosa
  • 12 Sonic temple
  • 13 Poison II
  • 14 Cantique II
  • 15 Suspiria de profundis

enregistrement

Red light laboratory, France

line up

Philippe Fichot (musique, voix), Eliane P. (chant)

remarques

Le livret contient un jeu d'images réalisées par Philippe Fichot

chronique

Dans sa tour d'ivoire, l'harlequin a monté un orchestre synthétique, un ensemble de violons aux sonorités métalliques et hésitantes; des machines éventrées, il extirpe des sons cliniques, mélancoliques, des cables à l'agonie s'évadent quelques grésillements, vite couverts par le battement sec des rythmes. Sur la scène de son étrange théâtre bordé de velours noir, il promène sa poupée, sa diva dont le timbre de cantatrice fait résonner d'échos humains et bouleversants cet univers méchanique où chacun contemple les reflets de ses souffrances en une extase quasi mystique. En jouet rebelle, cette voix féminine se glisse entre les carcasses disloquées, les entrailles des machines, anime d'un feu profond les architectures sonores du savant fou qui tente de lui répondre d'un gosier robotique juste capable d'articuler des bribes de phrases que la belle laisse courir entre ses doigts et entailler sa chair. Suspiria de profundis, c'est une version synthétique de la Belle et la Bête, le dialogue utlime entre l'âme et la machine, une collection de duos imparables et bouleversants entre les accords glacés de Philippe Fichot et le chant sublime de Eliane...un chef d'oeuvre tout simplement et l'un des meilleurs albums du groupe: 'Ici se contemplèrent unies la mort et la volupté: leurs deux visages n'en faisaient qu'un seul'

note       Publiée le mercredi 3 mai 2006

partagez 'Suspiria de Profundis' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Suspiria de Profundis"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Suspiria de Profundis".

ajoutez une note sur : "Suspiria de Profundis"

Note moyenne :        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Suspiria de Profundis".

ajoutez un commentaire sur : "Suspiria de Profundis"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Suspiria de Profundis".

stankey › jeudi 11 juin 2015 - 17:13  message privé !

Le passé et le futur se mêlent en un étrange tourbillon. Un rêve venimeux.

Note donnée au disque :       
Jean Rhume › mardi 23 octobre 2012 - 19:57  message privé !

Je découvre et il y a de très bons trucs mais la voix féminine, en ce qui me concerne c'est mort. Pardon pour ceux qui trouvent que justement ça fait partie de l'intérêt mais c'est pas mon trip du tout ce type de voix gothique d'opérette. Malgré tout, j'aime beaucoup les ambiances et si l'on accepte la présence de cette voix comme étant partie intégrante du tout, eh beh ma foi on fait avec. Mais ça fait chier. Et plus j'écoute, plus ça me tape sur le carafon en fait.

born to gulo › jeudi 28 août 2008 - 00:47  message privé !
encore perdu une grandiose occasion de me taire, moi
Note donnée au disque :       
born to gulo › lundi 25 août 2008 - 23:15  message privé !
quelques morceaux bien madeleine, certes, mais c'est presque peau d'zob à côté de ce qui viendra
Note donnée au disque :       
illusion › lundi 25 août 2008 - 23:04  message privé !
Chronique excellente pour un album exceptionnel.