Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMy Name Is Nobody › I hope you're well, I am and I send you my fingers

My Name Is Nobody › I hope you're well, I am and I send you my fingers

11 titres - 41:13 min

  • 1/ Little chick
  • 2/ I say hello to the pale moon
  • 3/ Black eyed monkeys
  • 4/ Hands made of gold
  • 5/ My brother's wedding song
  • 6/ Last night, I dreamt 3 times
  • 7/ My dear friend
  • 8/ Sunday
  • 9/ I gave up my neo hippie thoughts
  • 10/ The greatest mistake
  • 11/ I hope you're well, I am and I send you my fingers

enregistrement

À la maison, août 2005.

line up

Vincent Dupas (chant, guitare acoustique, choeur), Erwan Fauchard (basse, guitare électrique, cavaquinho, choeur), François Gautreau (batterie, choeur), Faustine Seilman (piano, orgue, choeur).

chronique

Styles
folk
pop

"My name is nobody", c'est Vincent Dupas, nantais, "singer-songwriter" de son état... Et voilà ce qui arrive en France lorsque des magazines genre les Inrockuptibles portent régulièrement aux nues, depuis quelques années, un artiste comme Will Oldham, qui n'en demandait pas tant. La "hype" arrive, l'engouement dans les milieux branchouilles, puis, inéluctablement, les épigones. La ressemblance ici est tellement criante que c'en est gênant, aussi bien au niveau de l'aspect "artisanal" de l'enregistrement, des arrangements (alternance de guitare seule et d'accompagnements country lo-fi à la Steve Albini sur "Viva last blues"), que de la voix (même manière de chanter, même timbre...) Malgré des mélodies attachantes, tout est trois crans en-dessous du modèle, forcément : l'inspiration (malgré quelques beaux et tristes moments, dont le morceau éponyme et un superbe "Black eyed monkeys"), le son, beaucoup trop lisse quand même. Et pour tout dire, "l'humeur" : sans remettre en cause le travail et la sincérité de "My name is nobody" : ça manque cruellement de tripes. Mais il est vrai que "I hope you're well, I am and I send you my fingers" ne pouvait pas honnêtement reprendre à son compte le désespoir et la noirceur qui émanent des meilleurs disques de Palace/Bonnie Prince Billy : il ne reste donc qu'un disque de pop inoffensif, pas désagréable, et qui accessoirement n'a absolument rien de sombre ni d'expérimental.

note       Publiée le dimanche 23 avril 2006

partagez 'I hope you're well, I am and I send you my fingers' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "I hope you're well, I am and I send you my fingers"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "I hope you're well, I am and I send you my fingers".

ajoutez une note sur : "I hope you're well, I am and I send you my fingers"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "I hope you're well, I am and I send you my fingers".

ajoutez un commentaire sur : "I hope you're well, I am and I send you my fingers"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "I hope you're well, I am and I send you my fingers".

saïmone › lundi 24 avril 2006 - 07:32  message privé !
avatar
toujours le même problème...
Trimalcion › lundi 24 avril 2006 - 06:02  message privé !
avatar
Parce que c'est un promo
Note donnée au disque :       
saïmone › lundi 24 avril 2006 - 01:58  message privé !
avatar
Pourquoi t'en parles alors ? (??) Va plutôt écouter Warehouse 99 project