Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSummoning › Oath bound

Summoning › Oath bound

8 titres - 69:10 min

  • 1.Bauglir
  • 2.Across The Streaming Tide
  • 3.Mirdautas Vras
  • 4.Might And Glory
  • 5.Beleriand
  • 6.Northward
  • 7.Menegroth
  • 8.Land Of The Dead

line up

Protector (at) (claviers, guitare, programmation, chant sur titres 2, 4 et 8), Silenius (claviers, basse, chant sur titres 3, 5, 6 et 7)

remarques

chronique

Ca faisait un bail qu'on l'attendait celui-là, il est enfin arrivé et c'est une satisfaction, c'est le moins qu'on puisse dire. Cinq ans après leur deniere album "Let mortal heroes sing your fame" et trois ans après un mini cd de deux titres "Lost tales", ce "Oath bound" arrive à point nommé. Le groupe nous ramène les guitares pour un album comparable à un mélange entre "Stronghold" et "Let mortal heroes sing your fame". Laissez vous gagner par 70 minutes de musique onirique et épique pleine d'émotions. Le disque débute sur "Bauglir", une intro réussie, véritable marque de fabrique du groupe, claviers grandiloquents, percussions et passage parlé sombre. A noter la belle fin, une sorte de marche guerrière reprise par des uruk-hai belliqueux. "Across the streaming tide" est du Summoning pur et dur: orchestrations présentes tout au long du morceau, guitares en toile de fond, éructations distantes et ambiancées, percussions tribales au service d'une pièce de 10 minutes excellente. Le troisième morceau du disque est mon coup de coeur (avec le morceau épilogue): "Mirdautas Vras". Ce qui rend ce titre particulier à mes yeux est l'utilisation des voix et les effets ajoutés, on se croirait sur un champ de bataille aux côtés d'orques mourants tentant un dernier coup d'éclat fatal. Ces effets bestiaux sont la parfaite continuation des vocaux de Silenius sur ce morceau sans guitare similaire à ce que le groupe fait sur "Let mortal heroes sing your fame". Le riff de guitare qui entame "Might and glory" fait de suite penser à Stronghold, conclut sur des choeurs puissants et des croassements de corbeau. "Beleriand" sonne vraiment vieux Summoning période "Dol Guldur", notamment avec les vocaux occultes et profonds de Silenius et une ambiance médiévale de toute beauté. "Northward" débute sur une intro percussions-piano réussie et se met en place doucement mais tranquillement: un titre calme et évocateur avec une nouvelle fois une belle performance de Silenius au chant et une ambiance où plusieurs pistes se mélangent dans une alchimie parfaite et délicate. "Menegroth" introduit quelques passages à la harpe bien placés (bien entendu, la majorité des bruits et sonorités dans Summoning sont réalisés au clavier) dans un titre grandiloquent. Enfin arrive l'épilogue subtil et monstrueux qu'est "Land of the dead", 12 minutes en guise de coup de grâce: une intro typiquement Summoning aux claviers doux et féériques, l'arrivée des percussions et de ces riffs éthérés, ultra mélodiques, presque lointains. Petite mélodie à la flûte, passages atmosphériques, une incroyable mélancolie se dégage de cette pièce. Cerise sur le gâteau avec ces choeurs magnifiques, épitaphe au guerrier mort et s'envolant vers d'autres cieux. Un morceau superbe, tout simplement. Summoning aura eu raison de nous faire attendre car ce "Oath bound' est en tout point excellent. La bande son parfaite pour une ballade en forêt, une authentique échappatoire hors de cette réalité puante. Qu'on se le dise.

note       Publiée le dimanche 23 avril 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Oath bound".

notes

Note moyenne        24 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Oath bound".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Oath bound".

julius_manes › dimanche 21 août 2011 - 16:10  message privé !

Pas mal, mais "Let mortal heroes..." (2001) est mieux.

Note donnée au disque :       
Akerfeldt › lundi 9 février 2009 - 20:55  message privé !

j'ai mis du temps avant de m'immerger dans cette ambiance, les morceaux étant plutôt répétitifs, mais au final, cela reste un très grand disque !

Aetius › dimanche 26 août 2007 - 02:25  message privé !
De très jolies morceaux, surtout ceux avec des coeurs. Chef d'oeuvre pour ceux qui s'immergeront dans l'ensemble sinon très bon album..
Note donnée au disque :       
Arno › vendredi 20 juillet 2007 - 20:30  message privé !
Je trouve moi aussi "Mirdautas Vras" magique... Les percussions sont plutôt bien produites (pour une fois), et l'ambiance de ce titre rend très bien... même si le son du clavier symphonique est toujours aussi kitsch...
toxine › jeudi 5 juillet 2007 - 16:25  message privé !
"album dans la même lignée que les autres", voilà ce que j'aurais pu ajouter.