Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMorpheus Descends › Ritual of infinity

Morpheus Descends › Ritual of infinity

9 titres - 48:11 min

  • 1/ The way of all flesh
  • 2/ Corpse under glass
  • 3/ Immortal coil
  • 4/ Trephanation
  • 5/ Proclaimed terror
  • 6/ Accelerated decrepitude
  • 7/ Submerged in adipocere
  • 8/ Enthralled to serve
  • 9/ Ritual of infinity

line up

Jeff Reimer (chant), Rob Yench (guitare), Ken Faggio (basse), Sam Inzerra (batterie)

remarques

la réédit' contient en bonus l'Ep "Adipocere".

chronique

Styles
metal extrême
death metal
Styles personnels
death metal

Triste histoire que celle d'X-treem records, label ayant commencé sur les chapeaux de roues avant de lamentablement s'enfoncer dans une boulimie de signatures toutes plus nazes les unes que les autres... Histoire de se redorer sûrement, quoi de mieux que de faire son oldy et de rééditer des vieilleries que tout le monde a oublié ? C'est donc comme ça qu'X-treem a décidé de donner une seconde chance à Morpheus Descends et ce "The ritual of infinity", qui s'était bien noyé dans la masse de sorties de 92. Le truc, c'est qu'à l'époque Morpheus Descends c'était déjà super mou et convenu... Imaginez en 2006. Alors ok on retrouve le son typique de ces années, notamment au niveau des guitares, une certaine ambiance crasse se dégage du disque, mais franchement... On s'emmerde grave. Pas de surprise, pas de dynamique, Morpheus Descends est juste mou en fait. Pourtant il y a de l'idée, le groupe travaille ainsi principalement sur des mid tempos recouverts de gros riff tremolo typiques de l'époque mais sans jamais vraiment trouver la recette qui fera bouger nos têtes. Alors oui, certaines accélérations sont bien senties et on sent que les gars maîtrisaient le style, mais une telle incapacité à coller un riff qui tient dans la tête relève quelque part de l'exploit. Même constat pour les bonus de la démo, avec cependant un petit plus pour le côté Asphyx crado qui se dégage. On pense ainsi globalement à un Suffocation sous anxiolytiques, tant dans le son que dans le chant, voire un Cannibal Corpse époque "Butchered" côté riffing, mais finalement on ne retiendra qu'un disque tout à fait moyen dont l'intérêt d'etre réédité en 2006 s'avère finalement carrément inexistant.

note       Publiée le jeudi 20 avril 2006

partagez 'Ritual of infinity' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Ritual of infinity"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Ritual of infinity".

ajoutez une note sur : "Ritual of infinity"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Ritual of infinity".

ajoutez un commentaire sur : "Ritual of infinity"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Ritual of infinity".

Raudus › lundi 29 août 2016 - 11:55  message privé !
avatar

Tout pareil que vargounet, la note me semble dure. Je le trouve assez proche du Iniquitous de Rottrevore, ce disque. Peu de riffs mémorables (en même temps, le death n'est pas vraiment du "shower material", si?), mais en à peine plus de 30 minutes, il te mine dans les grandes largeurs. Du (très) bon death old school.

Note donnée au disque :       
vargounet › samedi 26 février 2011 - 12:11  message privé !

Tain à la réecoute je trouve quand même la chronique assez dure. L'album est assez lent et tous les titres ne sont pas mémorables mais il est bien lourd et pesant. Plus que Suffo y'a un léger côté Incantation qui donne une ambiance toute à fait convenable.

Note donnée au disque :