Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGThe Gathering › Mandylion

The Gathering › Mandylion

cd • 8 titres • 52:42 min

  • 1Strange Machines6:04
  • 2Eléanor6:41
  • 3In Motion #16:56
  • 4Leaves6:01
  • 5Fear the Sea5:49
  • 6Mandylion5:01
  • 7Sand and Mercury9:57
  • 8In Motion #26:07

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Woodhouse studios, Hagen, Germany, juin 1995

line up

Frank Boeijen (claviers), Hugo Prinsen Geerligs (basse), Hans Rutten (batterie), René Rutten (guitares, flûte), Anneke Van Giersbergen (chant), Jelmer Wiersma (guitare)

remarques

chronique

Styles
metal
metal atmosphérique
Styles personnels
atmosphérique

Il s'agit du troisième album du groupe. L'arrivée de la chanteuse Anneke Van Giersbergen va permettre au groupe de franchir un nouveau cap et de prendre un réel essor médiatique. La musique de The gathering est constituée d'un heavy mélodique avec une voix féminine très puissante et lyrique, le tout additionné de quelques breaks et soli judicieux. Bien sûr il subsiste quelques maladresses dans la mesure où le groupe ne parvient pas toujours à se libérer des clichés du metal, mais dans l'ensemble, il s'agit d'un disque fort intéressant qui donne le vrai départ de la carrière de The gathering.

note       Publiée le mardi 31 octobre 2000

chronique

Styles
metal
metal atmosphérique
Styles personnels
metal atmosphérique

L'album du changement pour The Gathering, incontestablement ! Fini le death-metal des débuts, maintenant, place au metal atmosphérique. Avec l'album précédent, on avait déjà pu apprécier le chant féminin, et ici, les chants masculins ont été complètement abandonnés au profit de la magnifique voix de la jeune Anneke van Giersbergen. Sans être franchement transcendant, l'album est très plaisant avec quelques morceaux excellents (le tube "Strange machines" et "Sand and mercury" parmi d'autres). Cependant l'album est inégal et possède pas mal de lacunes. Le groupe se cherche encore dans ce nouveau style et cela s'entend. Petit à petit la machine se met en marche, la consécration arrivera prochainement...

note       Publiée le dimanche 31 décembre 2000

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Mandylion".

notes

Note moyenne        44 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Mandylion".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Mandylion".

Dioneo › mardi 24 novembre 2015 - 20:40  message privé !
avatar

Hmmm... Me suis ressorti ça pour vérifier un truc - auquel la réponse est non... Ça passe décidément pas. Souvent l'impression d'entendre du Bel Canto - le groupe - mais qui n'aurait pas le sens du "sur le fil" (du kitsch) qu'eux pouvaient avoir, sur Birds of Passage ou White-Out Conditions... Un Bel Canto dopé à l'hollywoodine mal coupée, persuadé que tout ça est en soi magnifique et transcendant, indiscutablement et positivement sublime - et qui en oublierait la délicatesse, le jeu, les nuances, pour verser dans l'héroïque-airwick-lyrique un poil pompier. Avec en la personne de l'Anneke, une Anneli Marian Drecker soudain incapable de sourire - ou de pleurer autrement que pour le gros mélo à x-barres de prod(uction hein... Même pas produits). Une Anneli dopée aux hormones d'Adele, quoi. Cauchemar. Skyfall. Je vais me réveiller. C'est à dire même pas pousser jusqu'à la fin du CD1. (On peut trouver que j'exagère mais... C'est surtout que je me rappelais quand-même pas d'un truc aussi platement... Ben chiant, quoi. Comprends pas ce qu'on y trouve - ni surtout ce que j'ai pu y trouver... Ouais, c'est plutôt ça, en fait... Bon, en même temps c'était encore l'époque où GRAVER des CD n'était pas incongru - ni très coûteux... Je dois en avoir à cause de ça quelques poignées qu'il vaut mieux que je laisse sur leurs étagères).

Ramon › mercredi 5 août 2015 - 19:11  message privé !

Un disque quand même très simple et agréable, surtout quand on ne l'a découvert que récemment.

Note donnée au disque :       
Pohjola76 › dimanche 17 février 2013 - 20:36  message privé !

Je me souviens de l'époque où cet album est sorti et de l'émoi général qu'il suscita (je n'écris pas buzz car ce terme n'existait pas encore en 1995). J'étais alors en voie de radicalisation et mon regard se tournait plus volontiers vers les montagnes norvégiennes que vers les polders néerlandais. En vieillissant, j'ai fini par m'intéresser à ce groupe devenu culte. J'ai jeté mon dévolu sur "Souvenirs" que j'ai eu du mal à appréhender mais qui revient désormais fréquemment sur ma platine. Puis "How to...?", même punition que je réclame fréquemment. A force de remonter dans le temps, j'arrive à ce fameux "Mandylion". Fameux ? Pas tant que ça en fait... Du moins, pour moi. Sans être mauvais, je le trouve relativement convenu et assez pauvre sur le plan émotionnel. Surtout quand je lis les nombreuses comparaisons avec "Tears laid in earth" de The Third and the Mortal. Et là, je comprends pourquoi je me tournais vers les fjords car ledit album me semble bien plus prenant sur le plan des émotions et plus riche à bien des égards. Mais bon, la comparaison s'arrête là car il s'agit d'univers complètement différents. Bref, une semi-déception que ce "Mandylion" mais peut-être fallait-il passer par cet étape pour pondre les chefs d’œuvre qui suivront !? Petite remarque, le lead de "Leaves" me fait toujours penser aux débuts de "Murder in the Rue Morgue" de qui vous savez... Suis-je seul dans ce cas ?

Note donnée au disque :       
E. Jumbo › samedi 25 août 2012 - 01:21  message privé !

C'est pas mon genre de fondre à cause d'une chanteuse dans un groupe de metal, mais là... Surtout "Leaves" que j'adore, et puis "Strange Machines", plutôt pour la partie instrumentale qui bute bien.

Note donnée au disque :       
Richter › lundi 22 novembre 2010 - 10:11  message privé !

MOn album préféré de The Gathering et aussi celui qui m'a fait découvrir ce groupe ! J'ai de nombreux amis qui n'écoutent absolument pas de metal qui le vénèrent...donc la chronique qui raconte que le groupe n'arrive pas à se libérer des clichés du metal dit un peu n'importe quoi.

Note donnée au disque :