Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCAnne Clark › Hopeless cases

Anne Clark › Hopeless cases

cd | 10 titres

  • 1 Poem without words I (the third meeting)
  • 2 Homecoming
  • 3 Up
  • 4 Cane Hill
  • 5 This be the verse
  • 6 Now
  • 7 Hope road
  • 8 Armchair theatre
  • 9 Leaving
  • 10 Poem without words II (journey by night)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

The Basement, F2, The Point Studios, Londres, Angleterre

line up

Anne Clark (voix, musique), Martin Turner (guitare), Ned Morant (percussions)

remarques

Cette édition est tirée d'un pressage double cd qui inclut les albums 'Hopeless cases' et 'Pressure points'

chronique

Anne Clark, c'est avant tout une poésie urbaine grise et désenchantée, des mots qui courent le long des rails, parcourent les rues désertes des villes industrielles de l'Angleterre ou les quartiers de Londres tels qu'on les trouve dans 'My beautiful laundrette' de Stephen Frears, longent le béton et les littorales sales, des textes récités plus que chantés par une voix froide, sans espoir dans laquelle on sent pourtant des traces de colères non éteintes. C'est aussi une musique, électronique, forte et évocatrice, marquée du sceau de la new wave qui sait allier des rythmes dansants, avec un feeling froid et des atmosphères profondes. On pourrait hasarder une comparaison avec Depeche Mode pour la recherche au niveau des sons et le talent pour écrire des mélodies redoutables, mais chez Anne Clark le ton est beaucoup plus noir et malsain. Cet aspect est renforcé encore de par cette récitation froide, presque spectrale. Ecoutez donc des titres comme les fabuleux 'Up', l'inquiétant 'Now' dont l'aspect puissant et grandiloquent lui confère une touche quasi religieuse ou 'Armchair theatre'. D'autres sont plus insidieux comme 'Cane hill' et ses ambiances grises que l'on retrouvera dans le trip hop de Portishead des années plus tard, 'This be the verse' dont la musique genre fête foraine urbaine contraste avec la violence du message du texte et je ne parle même pas de la tristesse des deux instrumentaux 'Poem without words' qui ouvrent et tirent le rideau sur ce disque qui, il faut le dire, est un chef-d'oeuvre.

note       Publiée le mardi 11 avril 2006

partagez 'Hopeless cases' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Hopeless cases"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Hopeless cases".

ajoutez une note sur : "Hopeless cases"

Note moyenne :        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Hopeless cases".

ajoutez un commentaire sur : "Hopeless cases"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Hopeless cases".

Winslow › jeudi 12 mai 2016 - 10:35  message privé !

Homecoming est aussi assez incroyable dans le genre "tube irresistible".

Note donnée au disque :       
Tallis › samedi 4 octobre 2008 - 08:33  message privé !

Superbe album, effectivement, malgré le son très typé années 80.

A noter que la dame vient de sortir un nouvel album (the smallest acts of kindness) que je trouve réellement excellent!

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › mercredi 12 mars 2008 - 20:46  message privé !
Wolf666 > pour confondre Anne Clark avec Dave Clarke il faut de la motivation !
Twilight › lundi 1 octobre 2007 - 00:50  message privé !
avatar
Oui, c'est une réédition...les deux albums chroniqués sont en réalité sortis en 1985 et 1987
noktemus › dimanche 30 septembre 2007 - 23:18  message privé !
Cet album ne date pas de 2003 (ça doit être une réédition) ! Je l'ai acheter en 1986, enfin dans ses années là !!! Grande révélation, les autres albums, j'ai moins accroché...
Note donnée au disque :