Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSunn O))) › Black One

Sunn O))) › Black One

cd | 7 titres | 67:09 min

  • 1 Sin Nanna [2:19]
  • 2 It Took the Night to Believe [3:36]
  • 3 Cursed realms (Of the Winterdemons) [reprise de Immortal] [10:10]
  • 4 Orthodox Caveman [10:02]
  • 5 Candlegoat [8:01]
  • 6 Cry for the Weeper [14:38]
  • 7 Bathory Erzsebet [16:00]

line up

Greg Anderson, Stephen O'malley (guitares, basse)

Musiciens additionnels : Oren Ambarchi (1, 4, 6, 7), Mathias Schneeberger (3, 7), John Wiese [3, 5], Wrest [2], Malefic [3, 5, 6, 7]

remarques

Il existe une édition CD limitée à 2000 copies contenant un CD live 2 titres enregistré au Roskilde Festival, ainsi qu'une édition vinyle limitée à 5000 copies (5x1000 dans diverses teintes de gris/noir)
La réédition japonaise de 2007 sur Daymare recordings comprend en bonus le live "La mort noir".

chronique

L'air de rien, chaque nouvel album du binôme américain + guests fait désormais figure de mini événement dans le petit monde de la musique extrême et expérimentale, et Black one ne déroge pas à la règle. Annoncé par ses compositeurs / interprètes / producteurs / distributeurs comme la rencontre entre le son Sunn0))) et des éléments issus du Black Metal (avec en point de mire la scène Norvégienne de la première moitié des 90s), ce disque était attendu, aussi bien dans l’Underground Doom que chez les Black metalleux dont l’intérêt aura été capté par la présence de guests issus de la nouvelle scène USBM : Wrest (Leviathan) et Malefic (Xasthur). Et il commence bien, ce Black one. Une fois passée la courte intro façon Dark Ambient méditatif (ahhuuummmmmmmmmmmm…), l’album s’ouvre sur la rencontre Sunn0))) / Wrest : «It took a night to believe », un morceau bref, porté par une ligne de guitare mélodique répétée sur toute la longueur, un petit Drone léger dans le fond et 2 voix qui se répondent, l’une grave et menaçante et l’autre complètement hystérique. La recette est simple, elle fonctionne parfaitement et on se surprend à penser que le groupe pourrait bien avoir réussi dans sa démarche de fusion de genres. Seulement (vous l’aviez senti venir celui là non ?), à partir du morceau suivant, le groupe décroche progressivement de son concept. Durant 40 minutes, il revient à son Drone « traditionnel », vaguement parsemé de références conceptuelles au Metal noir : une pseudo reprise Drone noisy du « Cursed realms… » d’Immortal, qu’ils auraient tout aussi bien pu essayer de faire passer pour une reprise des Guns & roses tant elle est éloignée de l’originale, un bout de texte emprunté à Dead (« Candlegoat »), sur un fond musical Sunn0))) typique, deux morceaux tout à fait inutiles (les 2 qui restent), dans la lignée des premiers méfaits du groupe, mais qui souffrent atrocement de leur concision (aux alentours des 10 minutes), et de se retrouver sur un disque sur lequel on ne les attendait pas vraiment. On s’ennuie ferme sur ce milieu d’album, et il faut attendre le dernier titre pour enfin retrouver un semblant d’étincelle (à défaut de brasier…). Ce « Bathory Erszebet » se décompose en 2 parties, une longue introduction Ambient à base d’infra-basses et de cloches, qui monte progressivement en puissance jusqu’à l’explosion Drone, sur laquelle Malefic vient poser quelques hurlements particulièrement sinistres (la rumeur veut que le bonhomme soit claustrophobe et que les vocaux de ce morceau aient été enregistrés dans un cercueil…). Le résultat est excellent, et Sunn0))) parvient pour la seconde fois à capter cette esprit malsain / crasseux qui représente finalement l’esprit du Black Metal, et qu’on aurait bien voulu retrouver tout au long du disque… un album en demi-teinte donc…

note       Publiée le mardi 4 avril 2006

partagez 'Black One' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Black One"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Black One".

ajoutez une note sur : "Black One"

Note moyenne :        37 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Black One".

ajoutez un commentaire sur : "Black One"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Black One".

(N°6) › vendredi 28 septembre 2012 - 16:57  message privé !
avatar

Sur certains morceaux on a quand même l'impression d'écouter "The Big Balls Earth Tribute Band". Et puis non, finalement, et reprise de black metal mise à part, y a quand même une ambiance singulière qui se dégage de tout ça, surtout sur les deux derniers morceaux. J'ai peuuuuuuuuuuuuuuur !!!!!

stvtumcpil › dimanche 23 mai 2010 - 19:21  message privé !

je voudrais savoir quel autre groupe a fait UN ALBUM DE LA MÊME SORTE ? avec des voix tels pas black metal mais vraiment propres à eux .

bref ce même type de son uniquement pour le morceau : it took the night to believe

prypiat › samedi 23 janvier 2010 - 14:01  message privé !

Ils passent au Comfort Moderne à Poitiers le 30... qui en sera ?

Note donnée au disque :       
NevrOp4th › vendredi 22 janvier 2010 - 08:16  message privé !

J'ai découvert et donc c'est chiant comme la pluie, un bruit de fonds qui n'arrive pas à décoller. Définitivement le drone n'est pas un style auquel j'accroche.

Note donnée au disque :       
METALDRONE › mardi 12 janvier 2010 - 16:29  message privé !

il passe à l'Aéronef à lille le 27 janvier !! il y a plus bcp de places jcrois !

http://www.aeronef-spectacles.com/SUNN-O-EAGLE-TWIN.html