Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesWWeltenbrand › Das Nachtvolk

Weltenbrand › Das Nachtvolk

cd • 11 titres

  • 1Intro
  • 2The three sisters
  • 3Magpies
  • 4The death
  • 5The golden boos
  • 6The bewitched tears (the little lake of Sass)
  • 7Gafadura
  • 8People of the night
  • 9Forsaken wisdom
  • 10Well of pledge
  • 11The saga of Lichten Stein

enregistrement

Tonspur Studios, Buchs, Suisse, octobre 1996

line up

Oliver Falk (claviers, synthés), Ritchie Wenaweser (chant), Simone Steiner (chant féminin), Richard Lederer (chant), Daniela Nipp (violon)

remarques

chronique

Styles
gothique
heavenly
Styles personnels
néoclasique /heavenly goth

Il est aux frontières de la Suisse un tout petit pays, une principauté pour être précis, avec laquelle, nous autres Hélvètes partagions jusqu'à la monnaie avant que le refus d'adhésion à l'Europe ne nous sépare sur ce point-là. Aussi minuscule soit-il, le Lichtenstein, car tel est son nom, a trouvé le moyen d'engendrer son groupe gothique, en l'occurence Weltenbrand, une équipe d'anciens métalleux reconvertis...A voir la pochette, il semble évident que cette formation ne donne pas dans le post-punk...Effectivement, vêtus de chemises à jabot pour les hommes et de robes de dentelles pour les dames, les musiciens ont opté pour une idée intéressante: mettre en musique des légendes de leur petit territoir. Pratiquant une dark-wave très fortement inspirée par la musique classique et évoquant Die Verbannten Kinder Evas (tiens, tiens, Richard Lederer est dans les choeurs...) ou Dargaard, le groupe nous tisse des nappes tantôt mélancoliques, tantôt flamboyantes sur fond de nappes de violon, de roulement de percussions, de piano, clavecins, orgues et autres...Suivant le rythme des contes proposés, la musique s'enfle, s'apaise, se fait inquiétante, triste, méditative...Le chant est assuré par Ritchie et Richard, accompagnés de Simone pour les parties féminines. Si, à première vue, cela peut sembler kitsch, force est de reconnaître que le résultat est assez convaincant et plutôt bien interprété. Rien de neuf au niveau du style mais les mélodies restent efficaces, du coup 'Die Nachtvolk' s'écoute un peu comme quand nos grands-parents nous contaient des histoires le soir avant d'aller dormir; un album sympathique pour rêver un peu.

note       Publiée le jeudi 30 mars 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Das Nachtvolk".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Das Nachtvolk".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Das Nachtvolk".