Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBauhaus › Press the eject and give me the tape

Bauhaus › Press the eject and give me the tape

cd | 17 titres

  • 1 In the flat field
  • 2 Rose garden funeral of sores
  • 3 Dancing
  • 4 The man with x-ray eyes
  • 5 Bela Lugosi's dead
  • 6 The spy in the cab
  • 7 Kick in the eye
  • 8 In fear of fear
  • 9 Hollow hills
  • 10 Stigmata martyr
  • 11 Dark entries
  • 12 Terror couple kill colonel
  • 13 Double dare
  • 14 In the flat field
  • 15 Hair of the dog
  • 16 Of lillies and remains
  • 17 Waiting for the man

enregistrement

Titres 1, 2, 5, 9, The Old Vic, Londres, Angleterre, le 24 février 1982; Titres 3, 6, 7, 8, 10, Royal Court Theatre, Liverpool, Angleterre, le 31 octobre 1981; Titres 12, 13, 14, 15, 16, Le Rose Bon Bon, Paris, France, le 3 décembre 1981; Titre 4, Hammersmith Palais, Londres, Angleterre, le 9 novembre 1981; Titre 17, Fagins, Manchester, Angleterre, le 31 octobre 1981

line up

Daniel Ash (guitare, saxophone, vocaux), David J (David Jay) (basse), Kevin Haskins (batterie), Peter Murphy (chant)

remarques

Les morceaux 12-17 sont des bonus par rapport à l'édition vinyle originale

chronique

Quels sont les ingrédiens qui font un bon live ? Le son ? La passion ? La sélection des morceaux ? Il y a tout celà dans 'Press the eject and give me the tape'...D'une noirceur écorchée, presque violente ('In the flat field', 'Rosegarden funeral of sores', 'Stigmata martyr'...), il nous présente Bauhaus dans sa nudité brute, une somme d'émotions livrée sans fioriture comme un cri jailli de l'intérieur. On réalise plus que jamais à quel point nos Anglais, plus qu'un groupe, formaient une réelle entité. Une rythmique répétitive, une guitare qui se tord, gémit, hurle, se blesse entre les doigts de Daniel Ash et un chant sur le fil du rasoir oscillant entre colère, noirceur, tristesse, passion...Qui plus est, cet album propose des perles indispensables: la sublime reprise de John Cale, 'Rose garden funeral of sores', hantée et bouillonnante (tonnerre, ce final !), 'Spy in the cab' (un de mes morceaux favoris) dans une version encore meilleure que celle du disque, une interprétation au ralenti de 'Man with the x-ray eyes' qui la rend encore plus glauque...Mais le plus beau reste à venir car la version cd est enrichie de sacrés bonus: des extraits concert de 'Terror couple colonel', 'Double dare', 'Hair of the dog' ainsi qu'une reprise de 'Waiting for the man' avec Nico au chant, rien que ça ! Pas une goutte de lumière dans cette musique, elle n'est qu'un torrent de passion noire, un cri de colère écorché qui frappe à l'intérieur...une merveille !

note       Publiée le mercredi 29 mars 2006

partagez 'Press the eject and give me the tape' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Press the eject and give me the tape"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Press the eject and give me the tape".

ajoutez une note sur : "Press the eject and give me the tape"

Note moyenne :        11 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Press the eject and give me the tape".

ajoutez un commentaire sur : "Press the eject and give me the tape"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Press the eject and give me the tape".

dariev stands › jeudi 10 novembre 2011 - 15:08  message privé !
avatar

vu le dvd avec ce concert : ouch, ouch OUCH

Jacques Capelovici › jeudi 9 octobre 2008 - 18:07  message privé !

Je suis tout à fait d’accord pour dire que ce morceau n’est pas franchement représentatif de l’œuvre du groupe. Je m'éclate également sur d’autres albums et sur d’autres titres, mais celui-ci fait définitivement parti de mes favoris. Ce qu’il y a de bien avec Bauhaus, c’est qu’ils n’hésitent pas à sortir des sentiers battus et à se renouveler. Leur champ d’expérimentation est suffisamment large pour que chacun puisse y trouver son bonheur quelque part.

empreznor › jeudi 9 octobre 2008 - 17:42  message privé !

je me range plutot du coté de wotzy et de Twilight: le must serait plutot a chercher du coté de Rosegarden, Spy in the cab, Double Dare et Kick in the eye sont sympa aussi, et enfin sur les albums studio la reprise de T-Rex.

Note donnée au disque :       
Jacques Capelovici › jeudi 9 octobre 2008 - 17:33  message privé !

"fun" n’est pas vraiment le qualificatif qui me viens tout de suite à l’esprit ! Certes musicalement c’est plutôt simple mais c’est justement ce côté répétitif, quasiment hypnotique, qui fait que le morceau dégage une atmosphère glaciale qui prend littéralement aux tripes. (En fait ce que je voulais dire à l’origine c'est que la version live de ce titre est nettement plus convaincante que la version studio, qui me semble bien terne en comparaison…)

Wotzenknecht › jeudi 9 octobre 2008 - 14:16  message privé !

faudrait m'expliquer pour ce titre ce qu'il a de si incroyable, à part son roulement de basse sexy. Il est fun mais pour beaucoup il semble être le seul intéret de Bauhaus. pour ma part je m'éclate bien autant sur tous les albums, tous les titres.